dimanche 29 avril 2018

Je Peux Très Bien me Passer de Toi


Je Peux Très Bien me Passer de Toi
Auteure: Marie Vareille
Editeur: Editions Charleston
Nombre de pages: 343

* Quatrième de Couverture *

Chloé, 28 ans et Parisienne jusqu'au bout des ongles, enchaîne les histoires d'amour catastrophiques. Un jour, elle conclut un pacte avec son amie Constance. Chloé devra s'exiler en pleine campagne avec l'interdiction d'approcher un homme, et réaliser son rêve de toujours: écrire un roman. Constance, incorrigible romantique, s'engagera à coucher le premier soir avec un parfait inconnu.
De Paris aux vignobles du Bordelais en passant par Londres, cet étrange pari entraînera les deux amies bien plus loin que prévu...
Réussiront-elles à tenir leur engagement ?

Un pacte entre copines, un exil, un nouveau départ... Jusqu'où iront-elles ?
 
* Mon Avis *
!!! Coup de Coeur !!!

Ok. Je veux devenir la meilleure amie de Constance Delahaye et Chloé Lacombe. Cette lecture est un coup de coeur !

Chloé et Constance sont deux amies n'ayant rien d'autre en commun que leur amour de la lecture et l'état désastreux de leur vie sentimentale. Constance, incurable romantique et fan de Jane Austen, rêve de rencontrer son Mr Darcy; célibataire et abstinente depuis vingt-neuf mois, elle se complaît à rêvasser à Tristan Grant, un ami de son cousin dont elle s'est entichée. Chloé, quant à elle, multiplie les relations d'un soir et, surtout, ne parvient pas à renoncer à Guillaume, son ex-petit-ami qui l'a quittée il a deux ans mais avec lequel elle entretient toujours une relation alors qu'il doit se marier sous peu avec une autre. Un soir, après avoir regardé "Orgueil et Préjugés", les deux jeunes femmes décident de se lancer un défi: elles ont six mois pour changer leur situation; Constance va essayer de sortir de sa timidité et du No Sex Land en prenant des cours de séduction pour charmer Tristan, et Chloé va se mettre au vert dans un vignoble afin de se couper de toute tentation masculine et d'écrire un livre.

Enfin je découvre la plume de Marie Vareille ! Et quel bonheur, franchement ! Cela fait un moment que je n'avais pas tant ri, j'ai adoré ce roman. L'une des raisons principales en est simple: je me suis retrouvée dans les deux héroïnes, et surtout en Constance.
Ecrit avec humour, en alternant les points de vue de Chloé et Constance (ce second, sous forme de journal intime, m'a parfois rappelé le style de "Bridget Jones"), ce récit exploite le sujet très intéressant de l'emprise des fantasmes sur la vie des gens. Moi qui vis par procuration au travers de mon imagination, je me suis totalement sentie concernée et la plume pétillante de l'auteure m'a donné envie de m'investir dans cette lecture. D'ailleurs, commencer ce roman, c'est ne plus le lâcher ! Impossible de le refermer avant de l'avoir terminé, j'ai tourné les pages jusque tard dans la nuit, me privant de quelques heures de sommeil, mais je ne l'ai absolument pas regretté - je peux même affirmer que Marie Vareille est l'une des rares auteures m'ayant rendue heureuse d'avoir si peu dormi !
Les héroïnes de cette histoire sont drôles, mais pas que: leur amitié est touchante et leur vie émouvante, j'ai parfois eu les larmes aux yeux; elles sont perdues au milieu de rêves qu'elles pensent impossibles à réaliser, à trop vouloir espérer, elles en oublient de vivre pleinement l'instant présent, et assister à leur prise en main est vraiment intéressant, ça fait plaisir à lire.

Les mentions à Jane Austen (Constance est une janéite pur et dur) m'ont plus que ravie, il s'en faut de peu pour me contenter !  Des instants cocasses donnent facilement le fou rire  et si, vous aussi, vous vivez une période sentimentale disons... compliquée, il se peut que vous vous retrouviez devant votre miroir à expérimenter les conseils de drague d'une certaine Baby-Doll... (je ne parle pas du tout en connaissance de cause, voyons !).

J'ai vraiment aimé le duo d'amies dont on suit les aventures, elles sont aussi folles que sympathiques - c'est simple, on a juste envie de les rencontrer. Vous l'aurez compris, j'ai donc passé un excellent moment avec ce roman à lire d'urgence ! (et sur une plage, cet été, ce sera l'idéal !)

* Parlons Couverture *

Que dire ? J'aime bien cette photo, mais je ne la trouve pas adaptée... Et, surtout, l'effet d'optique du vêtement me perturbe beaucoup: en regardant cette couverture, je n'arrive pas à penser à autre chose qu'à ce dos qui semble disproportionné comparé au corps, et à ces bras qui semblent bien photoshopés ! Mais j'aime bien la couleur turquoise du ciel (histoire de finir sur une bonne note quand même !).



Citations:

* Que voulez-vous, le hasard ne favorise que les esprits préparés.

* C'est très difficile, vous savez, de se mettre à dire des banalités à quelqu'un avec qui vous avez tout partagé pendant des années. Bien pire que de ne plus se parler.

* Assise sur le tapis, je raconte à Sushi-Sophie l'histoire de la Princesse qui avait tous les princes à ses pieds, mais qui tombe amoureuse du marchand de rêves de la rue des Etoiles.

* Je voulais raconter des histoires qui font rire les enfants, qui finissent bien, des romans dans lesquels on se blottit pour oublier la réalité. Je voulais emmener les rêveurs dans des contrées lointaines, quand tout le monde dort depuis longtemps, quand il ne reste plus que le murmure des pages qu'on tourne dans le silence de la nuit, encore un chapitre, juste un seul, un dernier.
 
* [...] je considérais Jane Austen comme officiellement responsable de l'échec absolu de ma vie sentimentale, ainsi que de celle de toutes ses fans, puisque toutes les femmes cherchent dans leur vie à rencontrer un Mr Darcy et qu'aucun homme sur cette planète n'a la moindre idée de qui est Mr Darcy.

* Elle attend en buvant du Earl Grey de rencontrer un beau gosse sur un sentier du Yorkshire comme Jane Eyre, mais elle ne sort jamais le nez de son studio. Si ça se trouve, l'amour de sa vie arpente la campagne anglaise depuis dix ans à sa recherche et la seule chose qu'il a une chance de croiser, c'est un troupeau de moutons.

* Ils ne comprennent pas. Je ne suis pas trop difficile, je ne sais pas sortir avec quelqu'un si je n'ai pas un coup de coeur. Je ne suis pas trop indépendante, j'ai appris à vivre seule. Je ne m'inscris pas sur Meetic parce que je ne crois pas à l'amour sur commande et encore moins sur internet. Je ne cherche pas, parce que je crois au destin.



Suzy Bess.

7 commentaires:

  1. J'avais ADORE aussi ce roman <3
    Comme tous les romans de Marie Vareille !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca donne clairement envie de lire le reste de ses oeuvres ! ;)

      Supprimer
  2. Tu crois que je peux tester les techniques de dragues du roman ?^^

    Alors comme ça tu peux trés bien de passer de nous ? Nonmaisoh ! Nous on ne peux pas hein !^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais oui, tu peux essayer (et tu viendras me dire comment ça s'est passé, parce qu'ici mon miroir n'a pas été très réceptif... ^^)!

      Me passer de vous ? Jamais !

      Supprimer
  3. Je pense que ton miroir ne doit aps fonctionner correctement alors^^.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha ha, si tu savais... c'est une catastrophe, même moi je le comprends ce miroir ! ^^

      Supprimer
  4. Sinon tu peux essayer de le tester pour voir s'il marche. Pour ça il faut lui rappeler sa folle jeunesse en lui demandant qui est la plus belle^^

    RépondreSupprimer