dimanche 31 décembre 2017

Pal +... beaucoup !


Pile A Lire +... beaucoup ! ^^



Noël est passé par là et...

... aïe, aïe, aïe, ma pile à lire a pris un sacré coup !
Cette semaine, j'ai reçu une proposition de SP et de très jolis cadeaux pour Noël.


SP

* Shape of You, d'Alexandra Lanoix.
Sortie le: 1er Février 2018

Cela fait de nombreuses fois que l'auteure me propose de lire ses oeuvres et c'est toujours agréable de découvrir ce qu'elle a pu créer. Encore une fois, je suis tentée par sa nouvelle romance et, surtout, déjà séduite par cette couverture !

*****

Cadeaux de Noël

Commençons avec une jolie carte de voeux contenant un marque-page, et quelques chocolats. ^^

*****
 
Puis un beau colis contenant deux livres et un DVD:
* Le Fond des Forêts, de David Mitchell.
* La Citadelle des Ombres, Intégrale 1, de Robin Hobb.

Deux auteur.e.s que j'admire. Le premier m'embarque toujours dans des chemins divers avec son style de roman choral. La seconde construit des univers époustouflants qui me fascinent, cette intégrale comprend les trois premiers tome de la saga "L'Assassin Royal", que je rêve de découvrir depuis... un bout de temps. Cet ouvrage est énorme !

J'ai regardé le jour même de l'ouverture du paquet le film Quelques Minutes Après Minuit (A Monster Calls) et il m'a fait fondre en larmes. Il est sublime et m'a vraiment donné envie de découvrir le livre. Si vous l'avez lu, n'hésitez d'ailleurs pas à venir me donner votre avis. ;)

Encore merci, merci, merci et... merci à toi David !!!

*****

Vient ensuite une trilogie de Charlie N. Holmberg:
* The Paper Magician
* The Glass Magician
* The Master Magician

J'ai eu l'occasion de lire le premier tome en numérique, grâce à Netgalley, et j'avais adoré ! Depuis, il me tardait d'avoir le format papier dans ma bibliothèque et de lire la suite. Voilà qui va être possible !

*****

Puis j'ai été surprise de découvrir un très beau coffret:

Celui de la saga de V.C. Andrews, comportant 5 tomes...


... dont voici les sublimes couvertures !

* Fleurs Captives
* Pétales au Vent
* Bouquet d'Epines
* Les Racines du Passé
* Le Jardin des Ombres

J'ai d'abord connu cette histoire grâce à son adaptation télévisée par Deborah Chow: Les Enfants du Péché, avant d'apprendre qu'il s'agissait, à l'origine, de romans. Je suis très intriguée, à vrai dire, et j'ai donc hâte de les lire !
*****
Enfin, voici le dernier livre que l'on m'a offert, ainsi qu'un jeu de cartes classique sur le thème de Harry Potter (j'adore jouer aux cartes).
* La Belle et la Bête, de Mme de Villeneuve.

J'ai toujours voulu lire cette histoire, je suis donc ravie !

*****

Et que serait devenue la lectrice frileuse que je suis sans de chaudes chaussettes ainsi qu'une robe de chambre toute douce et épaisse (celle qui a servi de fond à toutes ces photos) ?
Me voilà bien protégée désormais ! ^^


 
Moi qui n'avait demandé, pour Noël, qu'une paire de chaussettes chaudes et un père Noël en chocolat, j'ai été servie ! Ultra gâtée, j'ai fait mon plein de lectures pour 2018, avec une PAL +11 pour cette dernière semaine de l'année !

  
Et vous, qu'avez-vous reçu ?
Je vous souhaite à toutes et à tous un excellent réveillon du jour de l'An, amusez-vous bien ! :*



Suzy B.

 

jeudi 28 décembre 2017

Quand l'Amour s'invite à Noël


Quand l'Amour s'invite à Noël
Titre original: "The Holiday Visitor"
Auteure: Tara Taylor Quinn
Editeur: Harlequin
Traduction française de: Michel Maussière
Nombre de pages: 265

* Quatrième de Couverture *

A Noël, tous les miracles sont permis.

Depuis sa plus tendre enfance, Marybeth confie ses joies et ses peines à James, son grand amour épistolaire. Il est la personne qu'elle aime le plus au monde, le seul qui la connaît vraiment, celui sur qui elle peut compter. Mais voilà, James refuse de la rencontrer, de peur de briser la magie qui s'opère entre eux. Aussi est-elle bouleversée lorsque Craig, un séduisant inconnu, fait irruption dans sa vie. Lui, c'est un homme de chair et de sang, qui éveille en elle des sentiments inédits, une attirance irrépressible.
Dès lors, et à mesure que le séjour de Craig se prolonge à L'Orangeraie, sa maison d'hôtes chaudement décorée pour les fêtes, Marybeth est partagée entre les deux hommes de sa vie.
Qui de James ou de Craig saura faire basculer son coeur ? 
 
* Mon Avis *

!!! Coup de Coeur !!!
  
Avant même de lire cette histoire, je sentais qu'elle allait me plaire. Et le résultat a dépassé mes attentes: j'ai eu un beau coup de coeur pour ce roman !

Après un évènement atroce au cours duquel la mère de Marybeth fut violée et assassinée, la jeune fille entre en contact, grâce au centre de soutien psychologique, avec James, garçon d'un an plus âgé qui a vécu un terrible évènement également. Quinze ans plus tard, les deux jeunes gens sont devenus très proches bien qu'ils ne se soient jamais vus; en effet, ils entretiennent une fidèle correspondance épistolaire et James redoute que leur relation fusionnelle se modifie s'ils venaient à se rencontrer. Si Marybeth comprend, cette situation lui pèse. Quand Craig entre dans sa vie, elle est immédiatement attirée par lui, et d'une façon qu'elle n'a encore jamais ressentie. Entre son attirance physique pour Craig et son amour intellectuel pour James, la jeune femme se retrouve bientôt perdue et ne sait plus comment agir. D'autant plus que son attraction est partagée par Craig qui, malheureusement, est déjà marié.

Cette histoire ne ressemble pas à ces contes sympathiques et mielleux que l'on peut trouver pendant les fêtes, et c'est sans doute pour cette raison qu'elle m'a tant plu: j'ai été surprise dès les premières lignes. Sous cette couverture et ce titre pleins de douceur, se cache en fait un récit poignant et dégageant une certaine puissance, celui de deux êtres brisés qui essaient de se (re)construire.
Marybeth et James sont les victimes collatérales de ce qui est arrivé à leurs parents, ils ont connu des épreuves qu'aucun enfant - ni même adulte - ne devrait avoir à vivre un jour; leur échange régulier de lettres a été une bouée de sauvetage, cela leur a permis de se soutenir l'un et l'autre et, au fil des années, a engendré un amour dépassant l'amitié.
Quelque chose de fort ressort des lignes de ce roman, ça m'a captivé du début à la fin. La psychologie des personnages principaux est le point central de l'histoire et je l'ai trouvée admirable; que ce soit par les écrits de James ou les pensées de Marybeth, on est parfois embarqué dans des réflexions philosophiques intéressantes. L'arrivée de Craig apporte une part de mystère, permettant à l'héroïne une introspection personnelle tout aussi captivante. Ce roman n'est pas parfait pour autant: il est prévisible et manque parfois d'originalité, mais, en toute sincérité, ses défauts m'ont laissée de marbre.
Le style épistolaire est un genre dont je ne me lasse pas - j'ai certainement dû être une correspondante assidue dans une autre vie - mais pour celles et ceux qui apprécient moins, pas d'inquiétude: la narration romancée est bien plus présente, seules quelques lettres sont partagées et le tout trouve un juste équilibre.
Tara Taylor Quinn a une plume attirante; je ne connaissais pas du tout cette romancière et j'ai été énormément surprise d'apprendre qu'elle a déjà signé plus de 75 romans ! Mon coup de coeur pour celui-ci me donne envie de découvrir le reste de son oeuvre.

J'ai été touchée par cette histoire émouvante qui m'a même fait verser quelques larmes !
 
* Parlons Couverture *

Cette illustration de Dominique Corbasson est mignonne comme tout. Malheureusement, elle ne correspond pas au roman: l'apparence est trop douce par rapport à l'histoire ne ressemblant pas à un joli conte de Noël. Mais ça reste une jolie couverture et, en plus - on ne le voit pas sur la photo -, elle est toute pailleté.



Citation:

* Si notre coeur a été blessé par les tribulations de la vie, dans quelle mesure pouvons-nous nous fier à lui ? Dans quelle mesure nous domine-t-il, et dans quelle mesure le dominons-nous ? Par exemple, serai-je un jour capable de m'ouvrir et de sentir pleinement mon coeur, de l'offrir en totalité, ou est-ce que le drame a irrémédiablement détruit ma capacité à éprouver un véritable amour ? Resterai-je à jamais un observateur de la vie plutôt qu'un vrai participant ? Et les questions que je me pose m'empêchent-elles de me libérer ? Est-ce que je me "sabote" sans le savoir ? Ou ma façon de ressentir les choses est-elle la conséquence inéluctable de ce qui s'est passé quand nous étions enfants ?



Suzy B.

    

mercredi 27 décembre 2017

Love Baka #1


Love Baka #1
Titre original: "Love-come No Baka"
Mangaka: Shushushu (ou Syusyusyu) Sakurai
Editeur: Kurokawa
Traduction et adaptation par: Fabien Vautrin & Miko_O
Nombre de pages: 175

Je remercie Babelio et les éditions Kurokawa pour cette lecture,
lue dans le cadre de la Masse Critique. 

* Quatrième de Couverture *

Une romance pleine d'humour dans le milieu de l'édition manga !

Incapable de tenir un planning ou de produire une histoire digne d'intérêt, Suzu Sakura est une mangaka dont la carrière peine à décoller. Sa vie va changer quand elle se voit affecter un nouveau responsable éditorial: séduisant et attentif, il a tout pour plaire... du moins le croyait-elle. Car sous une apparence de gendre idéal se cache un terrible manipulateur.
Entre ses mains, les mangas de Suzu vont-ils enfin connaître le succès ?
 
* Mon Avis *

Drôlissime, ce manga est une sucrerie à consommer sans modération !

Suzu est une auteure de manga qui a une fâcheuse tendance à s'éparpiller. Lorsque son responsable éditorial est remplacé par un jeune homme séduisant, M. Hasegawa, elle tombe tout de suite sous son charme. Mais il va se révéler nettement moins compréhensif envers les retards répétés de la mangaka que son prédécesseur, la jeune femme va donc devoir redoubler d'efforts pour parvenir à percer dans le milieu. Seule depuis trop longtemps, Suzu a également besoin d'apprendre à aimer et va rencontrer, sur le chemin de l'édition, plusieurs hommes susceptibles de se faire une place dans son coeur. Mais c'est sans compter son coup de coeur pour M. Hasegawa, qui ne s'amoindrit pas, et envers qui elle va continuer - au grand dam de l'intéressé - ses régulières allusions romantiques.

Si cette histoire est amusante, elle l'est encore plus lorsque l'on apprend, au fil des pages, qu'elle contient des scènes autobiographiques; en effet, Suzu est souvent en retard - délai qui peut aller jusqu'à une absence de 24 heures ! - et offre des gâteaux pour se faire pardonner; elle a aussi été enfermée dans une salle afin de terminer des planches - y dormant même pendant six nuits d'affilées... des faits qu'a vraiment vécu Shushushu Sakurai !
On passe, avec ce manga, un excellent moment, et ce n'est pas tant grâce aux personnages masculins (qui dégagent un charisme certain) qu'à la pétillante Suzu: elle est dynamique, insouciante, presque innocente, même, dans sa manière d'être; lire ses aventures est vraiment agréable. Sa créatrice apporte à son comportement une légèreté, un humour à toute épreuve, tout en parvenant à nous la montrer sensible et fragile.
Et le sujet est peu commun, il n'est pas souvent traité: c'est d'ailleurs la première fois que je lis un manga qui parle du parcours qui précède sa création; et c'est forcément intéressant. Le trait est classique et joli, j'aime beaucoup les expressions que la mangaka donne à son avatar, même s'il lui arrive de modifier totalement les traits de son héroïne (à trois ou quatre reprises) pour un style plus réaliste que j'ai trouvé moins engageant.

J'ai hâte de lire la suite de cette saga divertissante à l'humour généreux.
 
* Parlons Couverture *

Très sympa, cette couverture ! Le duo de personnages principaux est en apesanteur et c'est un peu le fouilli avec tout ce matériel à dessin qui flotte un peu partout. J'aime beaucoup ! Et sous la jaquette se cache une petite surprise liée à l'histoire.



Suzy B.

   

mardi 26 décembre 2017

Un Noël pas comme les Autres


Un Noël pas comme les Autres
Titre original: "Merry Ex-Mas"
Auteure: Sheila Roberts
Editeur: Harlequin
Traduction française de: Karine Xaraigai
Nombre de pages: 379

* Quatrième de Couverture *

Elles sont inséparables et elles ont l'intention de passer un Noël inoubliable.
Mais rien ne va se passer comme prévu...

Tandis que Cassie prépare le mariage de sa fille chérie prévu pour les fêtes, son ex indélicat ne trouve rien de mieux à faire que de s'inviter chez elle - ace sa (trop jeune) nouvelle épouse et leur horrible chien... Provocation ?

Pendant ce temps-là, Charlène voit ressurgir à travers les flocons de neige son ex infidèle qui, après l'avoir odieusement trahie, lui promet qu'il a changé... Fabulation ?

De son côté, Ella fait tout pour vendre la maison qu'elle partage encore avec son ex immature. Seulement voilà, ce dernier déploie des trésors d'imagination, et de doux souvenirs au goût de chocolat chaud, pour donner une seconde chance à leur mariage. Tentation ?

Quand vos ex s'invitent à Noël, le repas promet d'être pimenté !
  
* Mon Avis *

Si je n'avais pas reçu ce roman dans une box, je ne l'aurai jamais acheté par moi-même. Et mon manque d'entrain s'est confirmé au cours de cette lecture que je n'ai pas beaucoup appréciée. Malgré cela, j'ai fini par m'habituer et ai tout de même savouré certains moments.

Icicle Falls est la petite bourgade américaine type où il fait bon vivre, dans un environnement bucolique et une ambiance chaleureuse. Charley, Cass et Ella font partie d'un groupe d'amies soudées mais ont toutes trois connu la mésaventure du divorce. Trompée, délaissée ou soupçonneuse, chacune a une raison particulière de se retrouver aujourd'hui célibataire. Pourtant, Ella est restée amoureuse de Jake, avec qui elle partage toujours leur maison dans l'attente de la vendre; Charley va se rendre compte, lorsque son ex, Richard, va réapparaître soudainement, qu'elle le désire encore bien qu'elle ne puisse plus lui faire confiance; et Cass va devoir apprendre à faire des concessions et accepter le rôle de Mason, le père de ses enfants, qui n'a jamais été présent pour eux mais souhaite rattraper le temps perdu. A l'approche des fêtes de Noël, toutes sont bien occupées et ont du mal à concilier vie professionnelle et vie privée, mais elles vont aussi avoir du mal à faire la part des choses dans une période où leurs sentiments sont en pleine évolution.

Ce roman est du genre identique à ces téléfilms que l'on voit fleurir à la télévision en période de fin d'année: bien souvent prévisibles, il m'arrive de penser que lorsque l'on en a vu un, on les a tous vus; malgré tout, ces comédies romantiques sont toujours sympathiques à suivre. Malheureusement, ici, il m'a fallu quelques 200 pages pour rentrer dans l'ambiance... pas terrible comme approche.
Le scénario était couru d'avance, mais ce n'est pas ce qui m'a dérangée, non, c'est plutôt le côté détestable de certains personnages et la faiblesse des héroïnes. En effet, Dani, l'aînée des enfants de Cass, décide de se marier pour Noël et prévient sa mère au dernier moment... après avoir mis au courant la moitié de la ville et de la famille. Cette jeune femme fait preuve dans ces pages d'un égoïsme incroyable, elle m'a passablement énervée. Et sa mère plie, par amour, aux caprices de la future mariée, quitte à se ruiner. Quant à Ella et Charley, c'est tout aussi compliqué: l'une se laisse dicter sa vie par sa mère - qui n'aimait pas son mari et a trouvé un moyen de prouver à sa fille qu'il était immature, cette dernière a fini par divorcer; l'autre par ses hormones - son mari l'a trompée sous ses yeux et dans leur propre lit, et lorsqu'il revient il suffit que le désir se fasse sentir pour que le passé soit momentanément écarté... la féministe en moi a hurlé !

Alors oui, ce fut un peu laborieux pour moi et j'ai conscience d'être sévère en soulevant de nombreux points négatifs, mais j'ai aussi apprécié certaines choses: l'atmosphère générale qui règne dans la ville nous fait bien sentir que Noël approche - il y a des décorations, des activités, la frénésie d'achat des habitants et des touristes; l'amitié est un thème central joliment mis en valeur, et même si je me suis perdue dans le grand nombre de protagonistes, j'ai vraiment aimé assister au renforcement de certains liens; et puis, ce roman parle de seconde chance, un sujet que je trouve toujours intéressant au vu de sa complexité: il n'est pas facile d'accorder son pardon ou d'accepter d'avoir eu tort à certains moments de sa vie, et c'est bien là le message principal que nous transmet l'auteure, ça et l'acceptation des rebondissements pas toujours agréables que l'existence peut nous apporter.

 Une lecture en demi-teinte, donc, pour moi. Mais je ne doute pas que d'autres apprécieront ce roman !
 
* Parlons Couverture *

A. Nussbaum a réalisé un très joli montage qui représente bien Noël, cette période où l'on a envie de se rapprocher de la nature, avec ces pommes de pin, épines de sapin et autres branches de gui. Les petits éléments sont sympathiques et le choix de couleur donne un beau résultat.



Suzy B.

  

dimanche 24 décembre 2017

PAL +3


Pile A Lire +3



Bonsoir mes Nomades !

En ce soir de réveillon, je vous montre un peu ce que j'ai ajouté à ma bibliothèque cette semaine.

 
Prêt

* Alex Rider, tome 1: Stormbreaker, d'Anthony Horowitz.
Résumé: Suite à la mort de son oncle et unique parent, Alex Rider, quatorze ans, voit son existence tranquille de collégien londonien complètement bouleversée: il est enrôlé, contre son gré, par le MI 6, les services secrets britanniques. Sa première mission: découvrir ce qui se cache derrière le Stormbreaker, un nouvel ordinateur ultra-puissant.

Des années que j'entends parler de cette saga ! Du même style que CHERUB, il semblerait, je suis très curieuse de la découvrir.
  
  
Masse Critique

* Love Baka, de Shushushu Sakurai.
Résumé: Incapable de tenir un planning ou de produire une histoire digne d'intérêt, Suzu Sakura est une mangaka dont la carrière peine à décoller. Sa vie va changer quand elle se voit affecter un nouveau responsable éditorial: séduisant et attentif, il a tout pour plaire... du moins croyait-elle. Car sous ses apparences de gendre idéal se cache un terrible manipulateur. Entre ses mains, les mangas de Suzu vont-ils enfin connaître le succès ? Une romance pleine d'humour dans le milieu de l'édition manga !

J'ai eu la chance d'être sélectionnée à la dernière Masse Critique de Babelio pour ce titre qui me tentait depuis sa sortie. Je les remercie donc, ainsi que Kurokawa, pour l'envoi de ce manga. Pour tout avouer... je l'ai d'ores et déjà lu ! ^^
  
 
Achat

* Orgueil et Préjugés, de Jane Austen.

J'ai eu envie de me faire un cadeau de Noël en avance à moi-même, alors je me suis offert le sublimissime, à savoir cette édition illustrée d'O&P qui parlera sans aucun doute à toutes les Janéites ! Il est sous emballage et je ne l'ai pas encore ouvert: courageuse que je suis, j'attends demain ! ;)
 

Et vous, du nouveau ?

 
 Je vous souhaite un excellent Noël mes Nomades !
Soyez heureux, c'est tout ce qui compte.



Suzy B.

  
   

jeudi 21 décembre 2017

Spiritus Mundi


Spiritus Mundi
Auteur: Mahrk Gotié
Editeur: Sudarènes Editions
Nombre de pages: 166

Je remercie Mahrk Gotié pour cette lecture !

* Quatrième de Couverture *

Sarah ne possède aucun souvenir. Elle ne sait pas qui elle est. Elle ignore comment elle est arrivée dans ce monde étrange. Pourtant les êtres qu'elle rencontre prétendent la connaître. Ils affirment même attendre beaucoup de sa venue. Comme si elle avait quelque chose à accomplir. Une quête à réaliser.
Pour quitter cet endroit, la jeune fille n'a donc pas le choix: elle doit affronter les épreuves qu'on lui impose. Pour s'élever, il faut parfois traverser le pire...
 
* Mon Avis *

Je redécouvre, ces derniers temps, un genre littéraire peu répandu et plutôt indéfinissable, mêlant roman d'apprentissage, aventure épique, fantasy et une grande part d'onirisme. "Spiritus Mundi" est de ce genre, et il est à la fois curieux et captivant de le lire.

Sarah s'éveille en un lieu inconnu, sans savoir ce qu'elle y fait ni même qui elle est. Cherchant des réponses à ses questions, elle va rencontrer des êtres mystérieux - tels que Joan, à l'insouciance exacerbée, l'Ange, ou le Fou, qui semblent vouloir la protéger - à qui la jeune fille semble liée d'une manière inexplicable. Mais ces personnages ne peuvent que la guider, sans avoir la possibilité de lui révéler ce qu'elle doit découvrir par elle-même. Evoluant au sein de mondes très différents les uns des autres, Sarah va devoir traverser des épreuves difficiles pour accomplir sa quête de vérité.

Il est complexe de revenir sur ce livre tellement il est particulier. Savant mélange entre "Alice au Pays des Merveilles" et "Le Petit Prince", Mahrk Gotié y apporte une ambiance épique agréable, en rendant autant hommage à la fantasy (avec son lot d'instants magiques et de créatures fabuleuses - dragon, licorne et minotaure font leur apparition) qu'à la spiritualité. Le rendu m'a passionnée, j'ai été très intriguée durant tout ma lecture.
L'héroïne m'a vraiment fait penser à la Alice de Lewis Carroll: ses sentiments sont exprimés de manière vifs, mais ils sont aussi fluctuants - passant d'un état de colère ou de peur à de la joie et de la détermination en peu de temps -, et sa manière d'échanger avec les autres protagonistes au cours de sa quête est assez semblable également; il est intéressant de la suivre, mais tout autant de découvrir les personnages secondaires que j'ai trouvés attirants.
La description des paysages, tantôt idylliques, tantôt anéantis et terribles, à un côté enchanteur. Tout comme la construction du récit: nous sommes aussi perdus que Sarah, mais ce côté mystique est assez fascinant.

"Spiritus Mundi" est un condensé d'aventures; en peu de pages, l'auteur construit quelque chose de fort. Cette lecture est de celles où il faut accepter dès le début de se laisser porter par l'ambiance et de se soumettre à l'incompréhension. "Assez expérimental", m'a confié son créateur, oui: c'est sans aucun doute cela, mais j'ai apprécié le voyage !
 
* Parlons Couverture *

Cette couverture est intéressante: simple mais forte en symboles. Le noir et le blanc, l'ombre et la lumière, le bien et le mal... J'aime bien, c'est aussi mystérieux que le roman et l'effet peinture m'a fait me questionner: voyons-nous plutôt des traces de peinture noire recouvrant une base blanche ? Ou une peinture blanche recouvrant une base noire ? Les deux ? A vos réflexions !


Je tiens à remercier l'auteur pour sa jolie dédicace !




Citation:

* Toutes les peurs s'enracinent dans celle de la mort.



Suzy B.    

mardi 19 décembre 2017

Six of Crows, tome 2: La Cité Corrompue


Six of Crows, tome 2:
La Cité Corrompue
Titre original: "Crooked Kingdom"
Auteure: Leigh Bardugo
Editeur: Milan
Traduit de l'américain par: Anath Riveline
Nombre de pages: 662

* Quatrième de Couverture *

"Ma mère, c'est Ketterdam. Elle m'a enfanté dans le port. Mon père, c'est le profit. Je l'honore tous les jours. Rentrez à la tombée de la nuit ou ne revenez jamais."

VENGEANCE. COMPLOT. TRAHISON.

Une mission sépare Kaz et ses complices de la liberté.
Une mission pour survivre, devenir riches et obtenir la gloire.
Une mission au cours de laquelle tout Ketterdam se dresse contre eux.

VIOLENCE. ALLIANCE. REDEMPTION.

Une partie mortelle. Six destins.
Quand les dés sont truqués, ils changent les règles du jeu...
 
* Mon Avis *

Ah, quel univers fantastique ! Leigh Bardugo se surpasse avec ce second tome encore plus captivant que le précédent.

Nos six héros et brigands ont vécu des moments difficiles avec leur précédente mission, mais les aventures liées au Palais de Glace leur ont permis de voir clair dans leurs motivations. De meilleures objectifs les habitent désormais, de nouveaux espoirs les font avancer. Mais quand une ville entière se ligue pour les anéantir, rien n'est plus aussi simple et, soudain, leurs motivations semblent hors de portée.

Enlèvements, cambriolages, trahisons, meurtres... sont autant de lourds rebondissements en série qui rythment ce second tome. Connaître les protagonistes et l'univers dès le début du récit nous permet de mieux apprécier chacune des lignes que nous lisons, tandis que nous étions plus centrés sur la découverte avec le premier volume. Je suis fort attachée aux personnages principaux, j'ai donc pris un vrai plaisir à lire ce roman; suivre l'évolution des liens entre Kaz, Inej, Nina, Matthias, Jesper et Wylan est en tout point plaisant, ça apporte de la douceur à l'ambiance fébrile du reste de l'histoire, et j'ai été sans cesse intriguée à l'idée de découvrir quel nouveau tour de passe-passe Kaz avait bien pu inventer. Je n'ai pas été déçue sur ce point: son intelligence est fidèlement mise en avant !
Non seulement la psychologie des personnages est remarquablement bien travaillée, grâce à leurs histoires personnelles et leurs projets en commun, mais la construction du récit est fascinante: comme dans le premier tome, chaque chapitre est un point de vue d'un des six héros, ils s'alternent, apportant une dynamique; mais il arrive aussi que certains faits - "manigances" serait plus exact - nous soient cachés et révélés bien plus tard, ce qui nous permet d'être surpris tout au long du récit et engendre chez nous de l'espoir.

Leigh Bardugo écrit donc avec brio. Avec humour, elle nous lie à ses héros; avec sérieux, elle revendique son opinion contre le trafic d'être humains, d'esclaves (existant malheureusement encore de nos jours) et nous rallie à sa cause; avec sincérité, et sans omettre les points politiques, elle nous fait découvrir cet univers auquel on s'attache, il nous devient même difficile de le quitter. J'ai eu les larmes aux yeux, j'ai ri, j'ai été touchée par cette histoire. En somme: j'ai adoré cette lecture et suis triste de quitter les personnages.
 
* Parlons Couverture *

Entre la couverture originale et cette version française, je ne saurai choisir: je les aime tout autant l'une que l'autre. Thomas Walker nous livre une version, une fois de plus, sublime: les six personnages principaux, côte à côte, semblent regarder vers Ketterdam, cette ville qui les lie tous; le tout se trouvant dans l'ombre d'un corbeau dont on comprend mieux l'importance et la signification qu'il a pour Kaz vers la fin du tome.



Citations:

* - Les monstres les plus méchants ne ressemblent pas à des monstres.

* "J'ai des espions aux quatre coins du monde.
- Dommage que la Terre soit ronde."

* - Ce que tu veux et ce dont le monde a besoin ne coïncident pas toujours, Kaz. Prier et espérer ne sont pas la même chose.

* - Tu es faible parce que tu as peur que les gens voient ta faiblesse. Tu laisses la honte de toi décider de qui tu es.

* - On peut supporter toute sorte de douleur. C'est la honte qui dévore les hommes.

* N'était-ce pas le rêve de toutes les jeunes filles ? Se réveiller et se retrouver dans la peau d'une princesse ? Ou dotée de pouvoir magiques et d'un destin grandiose ? Peut-être que certains vivaient ce genre d'existence. Peut-être qu'elle aussi. Mais les autres ? Qu'en est-il des inconnus, des invisibles, des laissés-pour-compte ? Nous apprenons à tenir notre tête droite comme si nous portions une couronne. Nous apprenons à trouver de la magie dans le quotidien. C'est ainsi qu'on survit quand on n'est pas l'élu, quand on n'a pas de sang des rois qui coule dans nos veines. Quand le monde ne te dois rien, tu fais tout pour obtenir quelque chose de lui.



Suzy B.