jeudi 21 décembre 2017

Spiritus Mundi


Spiritus Mundi
Auteur: Mahrk Gotié
Editeur: Sudarènes Editions
Nombre de pages: 166

Je remercie Mahrk Gotié pour cette lecture !

* Quatrième de Couverture *

Sarah ne possède aucun souvenir. Elle ne sait pas qui elle est. Elle ignore comment elle est arrivée dans ce monde étrange. Pourtant les êtres qu'elle rencontre prétendent la connaître. Ils affirment même attendre beaucoup de sa venue. Comme si elle avait quelque chose à accomplir. Une quête à réaliser.
Pour quitter cet endroit, la jeune fille n'a donc pas le choix: elle doit affronter les épreuves qu'on lui impose. Pour s'élever, il faut parfois traverser le pire...
 
* Mon Avis *

Je redécouvre, ces derniers temps, un genre littéraire peu répandu et plutôt indéfinissable, mêlant roman d'apprentissage, aventure épique, fantasy et une grande part d'onirisme. "Spiritus Mundi" est de ce genre, et il est à la fois curieux et captivant de le lire.

Sarah s'éveille en un lieu inconnu, sans savoir ce qu'elle y fait ni même qui elle est. Cherchant des réponses à ses questions, elle va rencontrer des êtres mystérieux - tels que Joan, à l'insouciance exacerbée, l'Ange, ou le Fou, qui semblent vouloir la protéger - à qui la jeune fille semble liée d'une manière inexplicable. Mais ces personnages ne peuvent que la guider, sans avoir la possibilité de lui révéler ce qu'elle doit découvrir par elle-même. Evoluant au sein de mondes très différents les uns des autres, Sarah va devoir traverser des épreuves difficiles pour accomplir sa quête de vérité.

Il est complexe de revenir sur ce livre tellement il est particulier. Savant mélange entre "Alice au Pays des Merveilles" et "Le Petit Prince", Mahrk Gotié y apporte une ambiance épique agréable, en rendant autant hommage à la fantasy (avec son lot d'instants magiques et de créatures fabuleuses - dragon, licorne et minotaure font leur apparition) qu'à la spiritualité. Le rendu m'a passionnée, j'ai été très intriguée durant tout ma lecture.
L'héroïne m'a vraiment fait penser à la Alice de Lewis Carroll: ses sentiments sont exprimés de manière vifs, mais ils sont aussi fluctuants - passant d'un état de colère ou de peur à de la joie et de la détermination en peu de temps -, et sa manière d'échanger avec les autres protagonistes au cours de sa quête est assez semblable également; il est intéressant de la suivre, mais tout autant de découvrir les personnages secondaires que j'ai trouvés attirants.
La description des paysages, tantôt idylliques, tantôt anéantis et terribles, à un côté enchanteur. Tout comme la construction du récit: nous sommes aussi perdus que Sarah, mais ce côté mystique est assez fascinant.

"Spiritus Mundi" est un condensé d'aventures; en peu de pages, l'auteur construit quelque chose de fort. Cette lecture est de celles où il faut accepter dès le début de se laisser porter par l'ambiance et de se soumettre à l'incompréhension. "Assez expérimental", m'a confié son créateur, oui: c'est sans aucun doute cela, mais j'ai apprécié le voyage !
 
* Parlons Couverture *

Cette couverture est intéressante: simple mais forte en symboles. Le noir et le blanc, l'ombre et la lumière, le bien et le mal... J'aime bien, c'est aussi mystérieux que le roman et l'effet peinture m'a fait me questionner: voyons-nous plutôt des traces de peinture noire recouvrant une base blanche ? Ou une peinture blanche recouvrant une base noire ? Les deux ? A vos réflexions !


Je tiens à remercier l'auteur pour sa jolie dédicace !




Citation:

* Toutes les peurs s'enracinent dans celle de la mort.



Suzy B.    

2 commentaires:

  1. En effet, ça donne envie ! Surtout que j'ai adoré Alice au pays des merveilles et sa suite ! Je le note^^

    RépondreSupprimer