mardi 31 mai 2016

Sherlock Holmes, Le Chien des Baskerville

 
Sherlock Holmes,
Le Chien des Baskerville
Auteur: Arthur Conan Doyle
Editeur: Le Livre de Poche
Traduit par: Bernard Tourville
Nombre de pages: 256
 
Résumé
 
Des cris lugubres résonnent dans la lande... Et voici que la légende prend corps. Un chien énorme, créature fantomatique et infernale, serait à l'origine de la mort de Sir Charles Baskerville. Une malédiction plane sur cette famille depuis que l'ancêtre impie provoqua en son temps les forces du Mal ! Sherlock Holmes ne peut croire à de telles sornettes. Aussi, lorsqu'il dépêche le fidèle Watson auprès de Sir Henry, l'héritier nouvellement débarqué d'Amérique, il ne doute pas de mettre rapidement fin aux spéculations. Pourtant, la mort frappe encore sur la lande. Et le manoir des Baskerville est le théâtre de phénomènes étranges...
 
Mon Avis
 
Le Chien des Baskerville est le premier roman de Conan Doyle que je lis. Je découvre donc l'auteur même si je connaissais déjà l'univers de Sherlock Holmes grâce à ses adaptations filmographiques et livresques de d'autres auteurs.
 
Quand le docteur Mortimer se présente à Holmes et Watson pour leur présenter une étrange affaire, empreinte de légende, ceux-ci sont dubitatifs bien qu'intrigués. Le fantasque de la situation rend perplexe un Sherlock Holmes plutôt détaché. Mais une compilation d'évènements infimes ont pour effet que le célèbre détective accepte d'envoyer son ami médecin à Baskerville, domaine de famille de réputation inquiétante, afin d'y voir plus clair et de collecter des renseignements. Encerclé par de potentiels suspect, Watson note tout ce qu'il voit, entend, déduit, et envoie des rapports réguliers à son acolyte en lui décrivant chaque personnage. Tout en restant vigilant et en surveillant de plus ou moins près Sir Henry qu'il doit protéger, John Watson enquête et se met petit à petit sur la piste du troublant chien des Baskerville.
 
J'ai beaucoup aimé suivre cette enquête qui m'a passionnée. Je me suis surprise à chercher moi-même la solution en pensant à divers moments que chaque personnage pouvait être l'accusé. Je me réjouie que mes pensées étaient tout de même assez proche de la vérité !
J'ai un peu regretté l'absence prolongée de Sherlock Holmes et son panache, mais suivre principalement Watson n'était pas désagréable pour autant. La plume de Conan Doyle est superbe, elle retransmet les faits avec brio et nous fait partager l'angoisse, l'attente, les espoirs...
 
Une très bonne lecture, donc. Je suis heureuse d'avoir enfin lu l'auteur !
 
 
 
Citations:
 
* Le monde est plein de choses évidentes que personne ne remarque jamais.
 
* Sherlock Holmes possédait au plus haut degré la faculté très remarquable de se libérer l'esprit à volonté.
 
* Plus l'on reste ici, plus l'esprit de la lande insinue dans l'âme le sentiment de son infini et exerce son sinistre pouvoir d'envoûtement.
 
 
 
Suzy B.
 


lundi 30 mai 2016

Rendez-Vous avec ma Star

 
Rendez-Vous avec ma Star
Auteure: Alexandra Lanoix
Editeur: Auto-édité
Format: Kindle
Nombre de pages: 240
 
Je remercie l'auteure, Alexandra Lanoix, pour ce Service-Presse.

Résumé

Nina est une jeune vétérinaire londonienne d’une trentaine d’années. Elle et son amie Beth sont de grandes fans, depuis des années, de la star internationale anglaise Tom Bradley. Celui-ci est au top de sa carrière, beau, charmant et… de nouveau libre. Même si le rêve de Nina est de rencontrer un jour son idole, celle-ci s’y refuse ; elle a trop peur de se frotter à la réalité. Beth, qui l’a déjà vu à plusieurs reprises, la pousse à franchir le pas. Nina est en couple avec Jeremy, a les pieds sur terre, et ne se résout pas à vouloir ne serait-ce que l’entrevoir. Elle est bien consciente que ce genre d’homme ne fait pas partie de son monde, et qu’une barrière existe entre les gens connus et leurs fans. Cependant, un jour, la chose la plus improbable va arriver : Nina, à cause de sa maladresse, croisera Tom Bradley dans des circonstances qui ne pourraient pas laisser envisager une suite entre eux ; et pourtant...

Mon Avis

Voilà une lecture sympathique et plaisante.

Nina possède une clinique vétérinaire à Londres. Avec sa meilleure amie Beth elles partagent une passion pour Tom Bradley, un acteur en vogue qui fait battre les cœurs de milliers de personnes dans le monde. Mais Nina, qui vit une relation basée sur la routine, est une personne qui a les pieds sur terre et qui n'aime pas s'imaginer mille fantaisies quand elle sait pertinemment qu'elles ne se produiront jamais. Contrairement à Beth qui vit le fanatisme avec fougue et scrute dans les moindres détails les faits et gestes de son idole. Vient le jour où, par mégarde, Nina renverse son café sur un homme... qui n'est autre que le bel acteur si adulé ! Cette rencontre va être le bouleversement d'une vie et l'enclenchement de situations rocambolesques.

J'ai eue la chance d'être contactée par l'auteure, me proposant de découvrir son roman en échange de mon avis. Et je ne suis pas déçue de cette proposition car j'ai passé un agréable moment. Entre les fous rires qui m'ont prises lors de certaines scènes (j'en souris encore en écrivant ces mots), la frustration et la tension ressentie à d'autres instants, ou bien même la joie et le plaisir, j'ai évolué entre plusieurs sensations. Narré à la première personne, avec un langage familier - ou plutôt parlé, j'ai eue l'impression en lisant ce récit d'être face à une amie me racontant son incroyable histoire. L'approche est intéressante, l'univers des fans est une chose plutôt singulière qu'on ne comprend pas toujours... alors en faire le thème principal de ce roman était une bonne idée. Les sujets traités sont aussi bien: le fanatisme donc, en tête, mais aussi l'amitié, la trahison, les relations humaines (ou apprendre à faire la distinction entre amour et aventure d'un soir), la célébrité et les exigences du métier d'acteur... Plusieurs thèmes qui sont susceptibles de plaire à un large panel de lecteurs.
Le final est déconcertant - et si je veux exagérer j'emploierais les termes d'horrible et d'inhumain - mais justement non dénué de charme car il nous laisse la possibilité d'imaginer ce qui nous plaît pour l'avenir des personnages.
 
J'ai donc bien aimé ce roman qui se lit rapidement et m'a fait passer de bons moments.
 
 
 
Citations:
 
* L'amour c'est perdre le contrôle et le laisser à l'autre. C'est s'ouvrir et être vulnérable. Et quand on aime quelqu'un de cette façon là, qu'on s'abandonne sans retenue, c'est là qu'on montre notre confiance à l'autre.

* Nous sommes deux astres qui sont rentré en collisions.
 
 
 
Suzy B.
 


dimanche 29 mai 2016

PAL +2

 
Pile A Lire +2

 
Du nouveau cette semaine !
 
En effet, le 26 sortait en librairie un roman que j'attendais avec impatience ! Il s'agit de...
 
* La Dernière Etoile, de Rick Yancey.
Résumé: Cassie a été trahie. Ringer aussi. Et Zombie. Et Nugget. Et les 7,5 milliards d'humains qui peuplaient notre planète. Trahis d'abord par les Autres, et maintenant par eux-mêmes. En ces derniers jours, les rares survivants sur Terre se retrouvent confrontés au dilemme ultime : sauver leur peau... ou sauver ce qui les rend humains.
Ultime tome de la saga La 5e Vague que j'aime énormément, il me tardait que le dénouement soit publié ! C'est chose faite et j'ai désormais grande hâte de le lire.
 
Et j'en ai profité pour m'acheter:
* The Scorpion Rules, d'Erin Bow.
Résumé: La première règle, pour assurer la paix ? Faites-en une affaire personnelle… Très personnelle. Autrefois régnait la guerre, mais une intelligence artificielle nommée Talis a pris le pouvoir. Quatre cent ans plus tard, le monde est en paix. Le prix à payer ? Le sang d’enfants innocents. Si un gouvernement entre en conflit, l’héritier du trône, élevé dans l’une des nombreuses prisons-monastères de Talis, est mis à mort. Greta, princesse de la Confédération panpolaire, installée au Nord de ce qui était autrefois les États-Unis, est l’une de ces Enfants de la Paix. Si elle parvient à atteindre son dix-huitième anniversaire, elle est sauvée. Mais lorsqu’elle rencontre Elián, otage tout juste débarqué de la toute nouvelle Alliance du Cumberland, tout change. Chargé de chaînes, le jeune homme ne cesse de défier l’intelligence artificielle qui contrôle leur vie dans ses moindres détails – et son audace est sévèrement punie. Son esprit de révolte, son complet mépris des règles contaminent peu à peu la jeune fille, qui découvre que la résistance est possible. Jusqu’au jour où le pays natal d’Elián déclare la guerre à celui de Greta et envahit le petit havre de paix où vivaient jusque-là les jeunes otages, qu’il fait, à son tour, prisonniers. La réaction de Talis promet d’être terrible… à moins que Greta ne trouve un moyen de sauver sa vie et celle d’Elian.
Ce roman me tentait beaucoup depuis sa sortie.
 
Avez-vous entendu parler de ces livres ?
 
 
 
Suzy B.
 


Liebster Award 2016

 
Liebster Award 2016 
 
Je deviens une habituée de ce TAG !
 
J'ai eu l'honneur d'être nommée par Selene Raconte pour ce TAG des Liebster Awards (son article). Je l'avais déjà fait par trois fois: ici - où j'ai compilé les questions des deux blogueuses qui m'avaient nominés - et . Je répond donc à ses nouvelles questions avec plaisir !
 
Petit rappel des règles de ce TAG:
* Ecrire 11 choses sur soi
* Répondre aux 11 questions de la personne qui nous a nominé
* Nominer 11 blogs en leur posant 11 questions
* Mettre le lien vers leur blog sur l'article
* Les tenir au courant de leur nomination
* Informer la personne qui nous a nominé que nous avons rempli notre tâche
 
11 nouvelles choses à savoir sur moi:
 
1/ Le prénom actuel de mon poisson rouge est Walter.
2/ Je suis petite (je mesure moins d'1m60).
3/ Est-ce à cause de cette petite taille, ou non, mais j'ai toujours fait plus jeune que mon âge. Chose pratique parfois mais qui me gène globalement beaucoup (quoique j'en serai certainement bien contente d'ici quelques années...).
4/ Je n'aime pas la menthe.
5/ Je ne supporte pas l'odeur de l'alcool (quel que soit l'alcool).
6/ Je ne fume pas.
7/ J'adore le chocolat ! Je peux en manger à l'excès (du genre manger tous les œufs d'une boîte de Kinder Surprise en l'espace d'une demi-heure) même si je n'ai jamais fait d'indigestion. ;)
8/ J'ai le Galop 4 d'équitation et le Galop 5 d'attelage.
9/ J'adore le film Ocean's Eleven et ses suites.
10/ J'aime faire les vides-greniers, mais, même si j'y trouve mon bonheur, j'en ressort toujours frustrée.
11/ J'ai croisé un jeune homme, un jour, dans la rue, qui m'a abordée sans raison en me disant que j'aurai une belle vie. Je ne le connaissais pas et ne l'ai plus jamais revu.
 
Les 11 questions de Selene:
 
1/ Quel est ton livre préféré ? Orgueil et Préjugés, de Jane Austen.
2/ Quel auteur, vivant ou mort, aimerais-tu rencontrer ? Jane Austen et David Mitchell.
3/ Si tu avais tous les pouvoirs, quelle série déciderais tu de faire éditer en français (ou de poursuivre si elle a été abandonnée) ? Eh bien, vu que je ne lis pas encore de VO, je ne peux pas répondre à cette question. Les séries que je lis sont déjà toutes éditées en français.
4/ Quel livre ou saga rêverais-tu de voir adapté (bien) en série ou au cinéma ? Tout l'univers créé par Robin Hobb (Les Cités des Anciens, L'Assassin Royal, Le Fou et l'Assasin...). Oh, ce serait extraordinaire ! Ou La Mer en Hiver, de Susanna Kearsley.
5/ Quel est ton marque page préféré ? J'hésite entre ces deux-là, offerts par Jane Austen Lost in France.
6/ Est ce que tu peux arrêter de lire n'importe où et retrouver le fil de l'histoire après? Ou dois tu finir le chapitre ou du moins le paragraphe ? Oui, je peux. Je m'y retrouve facilement, où que je m'arrête dans ma lecture. Mais je préfère tout de même terminer un paragraphe ou un chapitre. :)
7/ Ta boisson préféré en lisant ? Chocolat chaud quand il fait froid; eau ou Coca lorsque les beaux jours reviennent.
8/ Est ce qu'il t'arrive de lire plusieurs livres à la fois ? (comme par exemple un livre dans la journée et un autre réservé au soir) Oui, ça m'arrive parfois, comme tout récemment d'ailleurs. Je n'ai pas de livre pour la journée et pour le soir, mais quand j'ai une lecture numérique je valse entre la tablette et un livre papier.
9/ Quand le suspense monte, t'arrives-t-il d'aller jeter un coup d’œil quelques pages plus loin pour connaitre plus vite la suite ? JAMAIS ! Oh, surtout pas ! Non, j'aime le suspens et j'aime le vivre. Par contre, il m'arrive d'aller voir dans combien de pages se termine le chapitre (sans lire la suite).
10/ Si un livre emprunté t'as vraiment plu, est ce que tu l'achète ou est ce que tu te contente de le réemprunter si tu veux le relire ? Je l'achète. Quand un livre me plaît, je me dois de l'avoir dans ma bibliothèque !
11/ Fais-tu une critique pour chacun des livres que tu lis ou est qu'il y en a certain que tu ne chronique pas ? Je fais une critique pour chacune de mes lectures. Mais vu que j'avais déjà lu de nombreux ouvrages avant de faire ce blog (et donc de faire des critiques), j'ai beaucoup de relectures à faire.
 
J'ai adoré les questions de Selene. Je les ai trouvées très intéressantes et je la remercie de me les avoir posées ! ;)
 
Et comme je suis une rebelle (hin hin hin) je ne nomine personne et ne pose donc aucune questions.
Si vous avez envie de répondre aux questions qui m'ont été posées et/ou dévoiler 11 faits sur vous, vous pouvez partager vos réponses en commentaire ou m'envoyer le lien vers vos articles ! Je me ferai une joie de les lire. ;)
Et comme ce Tag a pour principe de faire découvrir de nouveaux blogs, n'hésitez pas à poster en commentaire le lien vers votre ou vos blogs !
 
Bons vagabondages les Nomades !
 
 
 
Suzy B.
 


samedi 28 mai 2016

Parallelum

 
Parallelum, Tome 1: L'Apprenti-Voyageur
 
Auteur: Grégory Godier
Editeur: Librinova
Format: Epub
Nombre de pages: 606
 
Je remercie Anaïs, de Librinova, pour ce Service-Presse.

Résumé

Les mondes parallèles existent. Mais peut-être pas de la façon dont on se l’imagine. C’est ce que va bientôt découvrir Julien Roy, douze ans. Lui qui depuis quelques mois pensait faire parfois des Rêves étranges va bientôt apprendre qu’en réalité il possède le Pouvoir de Voyager. Tout cela va lui être dévoilé par Paul-André Ventoux, un retraité et nouvel habitant de son village de St-Enchaînes. L’homme se révèle en effet être un Initiateur de la secrète ARP (Agence de Régulation Parallèle). Ce ne sont donc pas de simples rêves que vit parfois Julien pendant son sommeil, mais bien des Voyages sur un monde parallèle appelé Kerta, et plus précisément sur le territoire de la Nation. La Nation où règne l’implacable dictature du Grand Maître. Julien Roy va alors malgré lui se retrouver confronté à une situation des plus périlleuses sur Kerta, et dont l’issue pourrait bien décider du sort de millions d’êtres humains.

Mon Avis
 
Quel excellent moment j'ai passé avec Parallelum ! Avec des accents rappelant parfois CHERUB ou Hunger Games, ce roman possède avant tout sa propre identité grâce à son univers étonnant et attrayant.
 
Lorsque Julien découvre qu'il lui est possible, pendant son sommeil, de voyager à travers l'espace sur un monde parallèle grâce à une particularité inédite de son cerveau, il est plus qu'enthousiaste. Mais sur cet autre monde qu'il visite souvent - la planète Kerta, ressemblant à la Terre avec néanmoins de nombreuses différences - Julien se rend vite compte que la vie est difficile. Le double de Julien qui évolue là-bas vit sous la dictature du Grand Maître qui est sur le point d'entrer en guerre avec une contrée voisine. Les habitants de la Nation, soumis, ont un aspect maladif, de même que la nature terriblement polluée. Le Julien de Kerta se retrouve rapidement en danger lorsque Loïc, l'un de ses amis, lui confie un objet envoyé par son frère, appartenant au gouvernement, et dérobé par Ultima, une organisation extrémiste souhaitant renverser le Grand Maître.
 
Au cours de trois grands chapitres, eux-mêmes divisés en plusieurs parties, nous faisons la connaissance de nombreux personnages très bien décrits, des univers variés et un scénario élaboré. Gregory Godier construit avec intelligence et précision une histoire très intéressante, sans omettre de détails, j'ai énormément apprécié ! Il se lance sur un sujet complexe avec facilité et apporte des réponses à chacune des questions que l'on pourrait se poser. En gardant en tête la Trame Universelle, l'auteur nous fait découvrir de nouveaux mondes intrigants (les uns fondés sur un système totalitaire, d'autres libres et empreints de magie, bercés par des prophéties) que l'on souhaiterait pouvoir visiter nous-mêmes.
Premier tome d'une trilogie qui s'annonce haletante et pleine de rebondissements, j'ai adoré et ne peux que vous conseiller de découvrir ce roman !
 
 
 
Citations:
 
* Gloria Nation
Du nord au sud, la Nation veille
Le jour et la nuit, la Nation veille
L'été comme l'hiver, la Nation veille
Je suis un membre de la Nation
J'écoute et obéis à la Nation
Je dois ma vie à la Nation
Car la Nation est fière et forte
Et son Grand Maître est mon guide
La Nation rayonne sur ma vie
Car la Nation est ma patrie
Gloria Nation
Labor force patria et servientes
 
* Et quand on se laisse guider principalement par ses émotions les plus irrationnelles, la clairvoyance et la lucidité disparaissent bien souvent des débats lors de la prise de décisions.
 
* "Je suis à l'écoute du Son Universel, reprit-il posément. Et j'ai entendu l'Univers chanter cette nuit-là. Le Cœur Natif du Multivers a vibré Augustus. Quand l'évènement s'est produit, par deux fois. La Révélation du Trami Tto dans le Bleu Originel. Une faille, comme une déchirure dans la Trame, qui a généré un chant cosmique d'une harmonie parfaite. Intense bonheur, extase, ébahissement, joie profonde... sont les mots qui se rapprochent le plus de ce que j'ai pu ressentir Augustus. Et ils sont pourtant bien loin d'exprimer ce que j'ai réellement vécu cette nuit-là."
 
 
 
Suzy B.
 


lundi 23 mai 2016

Feuilles d'Herbe

 
Feuilles d'Herbe
Auteur: Walt Whitman
Editeur: Seghers
Composé et préfacé par: Bernard Delvaille
Plusieurs traductions
Nombre de pages: 192
 
Quatrième de Couverture
 
Walt Whitman (1819-1892), le plus grand poète américain et l'un des plus discutés. Il a chanté le Moi, la Démocratie, la Liberté, la beauté du monde, la communion de l'Homme et de la Terre. Ses Feuilles d'Herbe sont à la source de toute une partie de la poésie moderne. Whitman s'est forgé son propre langage poétique, inimitable, et la qualité de son chant atteint à l'universel. Il disait: "Ceci n'est pas un livre. Qui touche ceci touche un homme."
 
Mon Avis

Walt Whitman, cet illustre poète américain, a autant enchanté que choqué les lecteurs en osant écrire, à une époque où l'on était rejeté pour moins que ça, ce que beaucoup taisaient et en abordant sans préjugés ni tabous tous les sujets de la vie.

L'édition Seghers que je viens de découvrir regroupe 50 poèmes et chants sur la liberté, la nature, la politique, la guerre, la sexualité, l'amitié, l'abnégation, etc. Le poète écrit pour son célèbre "Capitaine !" et les étrangers qui passent, pour les soldats tombés et souffrants et cet océan qu'il aime tant. Il clame, déclame et réclame, il s'oppose et s'impose, revendique ses idées et ses pensées.
 
En prônant l'anticonformisme et en se risquant à évoquer des sujets délicats, il révolutionne l'époque et s'attire les foudres et injures de certaines personnes. Au cours de quelques poèmes, il prévoit l'avenir avec une telle clarté et exactitude qu'il nous démontre, sans l'avoir voulu, que nous n'avons pas tant évolué que ça. Ecrits au XIXème siècle, ses textes n'en sont pas moins actuels et ont une résonnance forte. Walt Whitman vit, écrit, souhaite se faire comprendre de cette humanité dont il a compris toutes les subtilités. Et c'est beau et percutant !
Ces mots m'ont frappée et charmée; de la poésie vraie que j'adore lire et ressentir !
 
 
 
Citations:
 
* A partir de cette heure, je m'attache à tes pas, qui que tu sois,
Mes paroles seront comme une démangeaison à tes oreilles jusqu'à ce que tu les comprennes.
 
* A un Etranger:
   Etranger qui passes ! tu ignores mon désir tandis que je te contemple,
   Tu dois être celui que je cherchais ou celle que je cherchais (cela me vient comme d'un rêve),
   J'ai surement vécu quelque part avec toi une vie de joie,
   Tout ressuscite tandis que nous nous frôlons, fluides, affectueux, chastes, mûris,
   Ensemble nous avons grandi, tu as été petit garçon, petite fille de mon âge,
   J'ai mangé avec toi et dormi avec toi, ton corps n'est plus à toi seul, ni n'a laissé le mien être à moi seul,
   Tu m'offres au passage le plaisir de tes yeux, de ton visage, de ta chair et celui de ma barbe, de ma poitrine, de mes mains, tu le prends en retour,
   Il ne faut point que je te parle, mais je pense à toi lorsque je suis assis tout seul ou que je m'éveille solitaire, la nuit,
   Il me faut attendre, nul doute que je ne te rencontre à nouveau,
   Il me faut m'assurer de ne point te perdre.
 
* Sois calme - sois à l'aise avec moi - je suis Walt Whitman, libéral et robuste comme la Nature.
 
* Camarade, ceci n'est pas un livre:
   Celui qui touche ce livre touche un homme,
   (Fait-il nuit ? Sommes-nous bien seuls ici tous les deux ?)
   C'est moi que vous tenez et qui vous tiens,
   D'entre les pages je jaillis dans vos bras - la mort me fait surgir.
 
   O comme vos doigts m'assoupissent,
   Votre souffle tombe autour de moi comme une rosée, votre pouls est comme une berceuse au tympan de mes oreilles,
   Je me sens immergé de la tête aux pieds,
   Cela est délicieux - c'est assez.
 
 
 
Suzy B.
 


dimanche 22 mai 2016

PAL Numérique +2

 
Pile A Lire Numérique +2
 
 
 
Aujourd'hui je vous parle de deux nouvelles lectures numériques qui m'ont été proposées en Service-Presse.
 
* En premier, il y a Parallelum, de Gregory Godier, qui m'a été proposé par Librinova.
Résumé: Les mondes parallèles existent. Mais peut-être pas de la façon dont on se l’imagine. C’est ce que va bientôt découvrir Julien Roy, douze ans. Lui qui depuis quelques mois pensait faire parfois des Rêves étranges va bientôt apprendre qu’en réalité il possède le Pouvoir de Voyager. Tout cela va lui être dévoilé par Paul-André Ventoux, un retraité et nouvel habitant de son village de St-Enchaînes. L’homme se révèle en effet être un Initiateur de la secrète ARP (Agence de Régulation Parallèle). Ce ne sont donc pas de simples rêves que vit parfois Julien pendant son sommeil, mais bien des Voyages sur un monde parallèle appelé Kerta, et plus précisément sur le territoire de la Nation. La Nation où règne l’implacable dictature du Grand Maître. Julien Roy va alors malgré lui se retrouver confronté à une situation des plus périlleuses sur Kerta, et dont l’issue pourrait bien décider du sort de millions d’êtres humains.
 
* Et j'ai ensuite été contactée par Alexandra Lanoix, auteure de Rendez-Vous avec ma Star, afin de chroniquer son roman publié par Amazon.
Résumé: Nina est une jeune vétérinaire londonienne d’une trentaine d’années. Elle et son amie Beth sont de grandes fans, depuis des années, de la star internationale anglaise Tom Bradley. Celui-ci est au top de sa carrière, beau, charmant et… de nouveau libre. Même si le rêve de Nina est de rencontrer un jour son idole, celle-ci s’y refuse ; elle a trop peur de se frotter à la réalité. Beth, qui l’a déjà vu à plusieurs reprises, la pousse à franchir le pas. Nina est en couple avec Jeremy, a les pieds sur terre, et ne se résout pas à vouloir ne serait-ce que l’entrevoir. Elle est bien consciente que ce genre d’homme ne fait pas partie de son monde, et qu’une barrière existe entre les gens connus et leurs fans. Cependant, un jour, la chose la plus improbable va arriver : Nina, à cause de sa maladresse, croisera Tom Bradley dans des circonstances qui ne pourraient pas laisser envisager une suite entre eux ; et pourtant...
 
 
 
Ce seront mes deux prochaines lectures ! ;)
 
 
 
Suzy B.
 


Conversations avec mon Chat

 
Conversations avec mon Chat
Auteur: Eduardo Jauregui
Editeur: Presses de la Cité
Traduit de l'espagnol par: Vanessa Capieu
Nombre de pages: 349
 
Je remercie Babelio et les éditions Presses de la Cité pour cette lecture.
 
Quatrième de Couverture

Sara a presque quarante ans et des tas de problèmes...
Jusqu'au jour où elle rencontre un chat qui parle.

Chaque matin, Sara se réveille avec la nausée. Enceinte ? Impossible, cela fait bien trop longtemps que son compagnon ne l'a pas approchée. Surmenée ? Plus probable. D'ailleurs, le matin même où elle doit présenter un dossier important au travail, elle se met à avoir des hallucinations: Sybille, un drôle de chat abyssin, vient frapper à sa fenêtre et lui parle. Et pas pour dire n'importe quoi ! L'animal lui pose des questions étonnamment sensées: est-elle vraiment heureuse ? Qu'attend-elle de la vie ? La psychatnalyse commence !

Par le biais de Sybille, l'auteur, spécialiste en psychologie positive, transmet au lecteur les outils qui lui permettront, à son tour, de mettre au repos un esprit trop souvent en ébullition: faire le vide en se basant sur son propre souffle, retrouver une attention au monde et à soi, entraîner son esprit pour qu'il ne soit plus dominé par les pensées négatives, apprendre à se concentrer sur le moment présent, sur ce qu'on possède et non ce qui nous manque, pour ne plus subir mais devenir acteur de sa propre vie. Une vie pleine et heureuse.
 
Mon Avis
 
Eduardo Jauregui nous livre un récit convaincant, plein de bonnes intentions et de conseils à noter et/ou adopter.
 
Sara, espagnole émigrée à Londres, apprend que son compagnon Joaquin la trompe depuis deux ans. Déstabilisée, déboussolée puis déprimée, elle se morfond sur son malheur et anticipe déjà des déboires qu'elle n'a pas vécus. A force de vivre entre passé et futur, elle en oublie de vivre l'instant présent; ce que ne va avoir de cesse de lui rappeler Sybille, une chatte abyssin qui va l'adopter et lui prodiguer maintes astuces qui permettront à Sara de sortir de cette prison mentale dans laquelle elle s'est elle-même enfermée. Au cours de trois parties, Sara nous raconte sa vie et ses rebondissements, et son entraînement parfois physique mais surtout psychologique censé l'aider à retrouver son chemin dans l'existence.
 
Bien qu'il y ait parfois quelques longueurs, Eduardo Jauregui, psychologue spécialisé, se révèle un auteur imaginatif et chaleureux, créant un univers intéressant et vrai avec des personnages attachants. Par ses démonstrations avec Sybille, il me fait voir mes chats différemment, mais il permet surtout au lecteur de choisir sa manière d'aborder ce roman et d'en tirer ses propres conclusions et enseignements.
Pour ma part, j'ai été très émue par la dernière partie, par la vision de Sara qui s'est éclaircie et les actes qui ont suivi ce changement, et je compte bien tirer profit de certains conseils que je vais m'employer à mettre en œuvre et qui, je l'espère, seront bénéfiques !
 
Un roman que je conseille et qui ne peut faire que du bien au moral !
 
 
 
Citations:
 
* - [...] Chaque instant que tu vis est ton instant, ton temps, ta vie. Tu n'appartiens pas à ton entreprise. Tu t'appartiens, à toi. Ne laisse personne t'enlever ça.
 
* J'ai pris une profonde inspiration et j'ai décidé de faire confiance à la féline qui sommeillait en moi. J'ai décidé de ne pas m'angoisser avant l'heure. De faire une pause dans mes "je ne peux pas" et d'essayer.
- D'accord, Sybille. Même si je me demande où tout ça va me mener. C'est l'inconnu pour moi.
- C'est justement ce qui est le plus merveilleux au monde. (Ses yeux verts brillaient.) L'inconnu: ne pas savoir ce qu'il va arriver ! C'est ce qui fait que ça vaut la peine de se lever le matin.
 
* J'avais l'impression de flotter au milieu de l'univers. D'ailleurs, comme me l'aurait sans doute rappelé Sybille, je flottais effectivement au milieu de l'univers.
 
 
 
Suzy B.
 


dimanche 15 mai 2016

PAL +2

 
Pile A Lire +2
 
Deux nouveautés s'ajoutent à la bibliothèque:
 
* All I Want For Christmas, d'Emily Blaine.
Résumé: Cette année, à part une compilation de chants de Noël par Sinatra et la recette magique pour manger sans grossir, Emma n’a rien à demander au père Noël. Son job lui plaît, ses copines sont adorables (quand elles ne la traînent pas à la gym) et Yann est le meilleur ami que toute femme rêverait d’avoir. Que demander de plus ? A priori, rien. Sauf que Noël, c’est bien connu, c’est la saison des miracles. Et quand le père Noël prend l’apparence d’un beau brun terriblement sexy, Emma regrette très vite d’avoir enfilé ses grosses chaussettes de laine au lieu de les suspendre au-dessus de la cheminée…
Ce livre fait partie de ma wishlist depuis un an au moins, alors quand je l'ai vu d'occasion, et bien j'en ai profité ! Je le lirai cet hiver, à l'approche de Noël, évidemment !
 
* Conversations avec mon Chat, d'Eduardo Jauregui.
Résumé: Chaque matin, Sara se réveille avec la nausée. Enceinte ? Impossible, cela fait bien trop longtemps que son compagnon ne l'a pas approchée. Surmenée ? Plus probable. D'ailleurs, le matin même où elle doit présenter un dossier important au travail, elle se met à avoir des hallucinations : Sybille, un drôle de chat abyssin, vient frapper à sa fenêtre et lui parle. Et pas pour dire n'importe quoi ! L'animal lui pose des questions étonnamment sensées : est-elle vraiment heureuse ? Qu'attend-elle de la vie ? La psychatnalyse commence !
C'est suite à une Masse Critique Privilégiée que je reçois cet ouvrage qui paraîtra dans les librairies le 19 Mai. Je remercie donc Babelio et les éditions Presses de la Cité ! Ce roman semble un joli feel good book et je crois bien que c'est tout à fait le genre de lecture qu'il me faut en ce moment, je suis donc ravie de le commencer immédiatement !
 
 
 
 
Suzy B.
 


Une Saison à Longbourn

 
Une Saison à Longbourn
Auteure: Jo Baker
Editeur: Stock
Traduit de l'anglais par: Sophie Hanna
Nombre de pages: 394
 
Je remercie Laure, de My Austenian Fantasy, pour la lecture de ce roman.
 
Quatrième de Couverture
 
Sur le domaine de Longbourn, vivent Mr et Mrs Bennet et leurs vénérables filles, en âge de se marier. A l'étage inférieur veillent les domestiques. Personnages fantomatiques dans le célèbre roman de Jane Austen, Orgueil et Préjugés, ils deviennent ici des êtres de chair et de sang qui, du matin au soir, astiquent, frottent, pétrissent et vivent au rythme des exigences et des aventures de leurs bien-aimés patrons. Mais ce que les domestiques font dans la cuisine, sans être observés, pendant qu'Elizabeth et Darcy tombent amoureux à l'étage, relève d'eux seuls... Une histoire d'amour peut en cacher une autre, et qui sait quel secret enfoui risque de ressurgir.
 
Mon Avis
 
Ecrire au sujet des domestiques de Longbourn est une bonne idée, surtout lorsqu'on est fan d'Orgueil et Préjugés. Jo Baker s'y attaque en créant une histoire intéressante.
 
Le récit tourne principalement autour de Sarah, jeune femme employée chez les Bennet depuis son enfance qui rêve d'évasion. Entourée de Mr et Mrs Hill, respectivement vieux valet et intendante de la maison, ainsi que de Polly, une fillette à croquer, ils vivent quotidiennement dans les tâches ménagères (au passage si bien décrites qu'elles en sont peu reluisantes). Alors que Sarah se méfie de James Smith, le nouveau valet au passé très mystérieux employé par Mr Bennet, la jeune femme va être perturbée par le domestique des Bingley, Ptolémée, qui semble bien s'être entiché d'elle. Au fil des évènements, la vie à Longbourn se retrouve bien souvent chamboulée.
 
Le risque, quand un auteur décide de développer d'une nouvelle manière un classique reconnu comme l'est Orgueil et Préjugés, c'est qu'il y ait certaines divergences dans les caractères des personnages et, en effet, je n'ai pas reconnue la personnalité de quelques uns des protagonistes. Heureusement, les concernés faisaient bien souvent figure de second plan dans ce récit. Le tempérament des héros principaux d'Une Saison à Longbourn, quant à lui, était plaisant: la discrétion de James, intrigante, la réserve et le professionnalisme de Mrs Hill, savoureux, le panache de Ptolémée, énigmatique, l'innocence et l'espièglerie de Polly, exquises, l'indépendance de Sarah, intéressante, même si j'ai eu un peu de mal au début à cerner le caractère singulier de cette dernière.
 
Ce qui m'a un peu gênée, dans ce roman, c'est le choix de l'auteure d'être bien plus souvent dans une sorte de dénonciation d'une réalité peu évoquée (celle de la vie des domestiques de l'époque) plutôt que dans le récit romanesque qu'elle semblait vouloir construire. L'histoire, néanmoins, est captivante et le mystère bien entretenu grâce à l'agréable plume de Jo Baker, même s'il n'était pas forcément nécessaire d'utiliser l'univers créé par Jane Austen pour la rendre meilleure, au contraire; un univers propre aurait peut-être été plus bénéfique mais sans doute moins attrayant aux lecteurs et moins vendeur qu'avec ce cachet de Longbourn.
 
 
 
Citation:
 
* La vie, avait conclu depuis longtemps Mrs Hill, était une épreuve d'endurance face à laquelle tout le monde finissait par échouer.
 
 
 
Suzy B.
 


Une Relation Dangereuse

 
Une Relation Dangereuse
Auteur: Douglas Kennedy
Editeur: Pocket
Traduit de l'américain par: Bernard Cohen
Nombre de pages: 534
 
Quatrième de Couverture
 
Quand Sally rencontre Tony...
Elle, fonceuse, ambitieuse, prête à tout pour décrocher un scoop. Lui, cynique, élégant, jamais aussi à l'aise qu'en zone de guerre. Le journalisme extrême: voilà leur drogue. Jusqu'à aujourd'hui. Un seul regard a suffi pour les rendre accros l'un à l'autre.
Dès lors tout se précipite: un mariage, une maison, un enfant en route...
Le rêve. Ou presque. Sally s'enfonce dans la dépression. L'homme qui partage son lit semble cacher bien de choses. Et l'idylle éclatante prend soudain des allures de machination perverses...
 
Mon Avis

Allez savoir pourquoi, j'ai abordé ce roman en pensant avoir affaire à un thriller psychologique ou un récit s'approchant de ce genre (je pensais découvrir une histoire troublée et angoissante ressemblant notamment à Avant d'Aller Dormir, de S.J. Watson). A cause de ma mauvaise approche dû au jugement préconçu que j'ai fait, j'ai été déçue par une bonne moitié de ma lecture. Ceci dit, à environ 65% de ma lecture, j'ai commencé à ressentir un intérêt croissant qui ne m'a plus lâché jusqu'à la fin.
 
Avec une narration à la première personne, nous suivons l'existence de Sally Goodchild, reporter sur le terrain pour le Boston Post. Basée au Moyen-Orient, elle est appelée à se rendre en Somalie suite à des inondations ayant ravagé plusieurs villages et causé de nombreuses victimes. Sur place, elle rencontre Tony Hobbs, envoyé par le journal Chronicle. Immédiatement, l'entente et l'attirance sont réciproques et ces journalistes ne tardent pas à tomber amoureux l'un de l'autre. Rappelé pour un poste dans les bureaux du journal londonien qui l'embauche, Tony propose à Sally de l'accompagner. Apprenant que celle-ci est tombée accidentellement enceinte, ils décident de se marier avant de s'installer dans la capitale anglaise. Mais a 37 ans, la grossesse de Sally comporte certains risques; elle doit renoncer à son travail, subir l'éloignement et le délaissement de son mari toujours plus mystérieux et apprend, après son accouchement mouvementé, qu'elle est atteinte de dépression post-natale, ce qui perturbe considérablement son comportement. A la suite de ce fait, les évènements s'enchaînent avec rythme et nous entraînent au cœur de la vie d'un couple qui se déchire.
 
Comme je l'ai dit précédemment, la première grosse moitié de cette histoire ne m'a pas forcément plu. Chaque personnage a ses défauts, ce qui peut être une bonne chose, mais dont aucun ne tient compte; ce couple m'a plutôt énervée pour être franche: les disputes incessantes entre mari et femme instaurent une ambiance pesante, il y a trop de tension, c'est globalement démoralisant. De plus, la comparaison fréquente entre la manière de vivre des américains et celle des anglais m'a agacée). Sally est une femme à plaindre, même si elle a ses torts, mais je n'ai pas réussi à comprendre son état d'esprit, ses motivations et ses intentions; je n'ai ressenti pour elle ni compassion, ni pitié. Jusqu'à ce qu'arrive, au chapitre 11, une vision extérieure (plusieurs, en fait), qui a modifié ma perception de ce roman. A partir de ce moment, j'ai vraiment été emballée et la lourdeur éprouvée s'est volatilisée. Les personnages de cette dernière partie étaient vraiment sympathique et les péripéties s'intensifiant ont apportés une cadence me plaisant beaucoup.
 
Ce roman possède une authenticité intéressante sur les conflits que vivent certains couples de nos jours, c'est terrible mais ça arrive... Et on n'en parle que peu. Tout comme le sujet de la dépression post-natale, qui touche toutes classes sociales sans explications et qui est quasiment tabou ! Douglas Kennedy a donc eu une très bonne idée de roman et sa plume est toujours très agréable à lire.
 
Donc, malgré le manque de sympathie que j'ai éprouvé envers certains personnages, j'ai été ravie par le dernier tiers de cette histoire.
 
 
 
Citation:
 
* C'est certainement la pulsion la plus humaine qui soit: rechercher une sorte d'absolution pour le gâchis créé autour de nous, alors que ceux qui nous ont précédés n'ont pas fait mieux et que ceux qui nous suivrons ne seront pas plus brillants. Je crois que c'est la grande constante de l'histoire humaine, cette capacité à tout bousiller, pour nous et pour les autres. Et le plus affligeant, mais aussi le plus rassurant, c'est que nous ne sommes pas les premiers.
 
 
 
Suzy B.
 


jeudi 5 mai 2016

Le Vieil Homme et la Mer

 
Le Vieil Homme et la Mer
Auteur: Ernest Hemingway
Editeur: Folio
Traduit de l'anglais par: Jean Dutourd
Nombre de pages: 149
 
Quatrième de Couverture
 
Tu veux ma mort, poisson, pensa le vieux. C'est ton droit. Camarade, j'ai jamais rien vu de plus grand, ni de plus noble, ni de plus calme, ni de plus beau que toi. Allez, vas-y, tue-moi. Ca m'est égal lequel de nous deux tue l'autre.
Qu'Est-ce que je raconte ? pensa-t-il. Voilà que je déraille. Faut garder la tête froide. Garde la tête froide et endure ton mal comme un homme. Ou comme un poisson.
 
Mon Avis
 
Belle épopée que ce petit roman d'Hemingway.
 
Santiago, pêcheur solitaire, n'a plus de chance; en 84 jours, il n'a pas pêché un poisson. A l'aube du 85ème jour, il décide de partir loin au large afin d'en trouver un gros. Un espadon gigantesque va mordre à l'hameçon mais sa taille et sa vigueur ne vont pas épargner Santiago qui n'est pas au bout de ses peines.
 
Cette histoire ressemble à un conte, un conte de vieux marins que l'on pourrait entendre par une soirée, dans le bar d'un petit port. Son écriture familière nous plonge tout de suite dans une ambiance particulière, j'ai eu l'impression d'avoir les personnages face à moi. Le monologue du pêcheur avec lui-même est touchant, c'en est poétique. L'amitié, la compassion, sont admirablement décrites, ce qui nous permet de les ressentir intensément. Le récit nous apporte une certaine réflexion sur la vie, mais on peut également choisir de le suivre comme une aventure passionnante, c'est très intéressant.
 
Une jolie découverte avec ce classique à lire au moins une fois dans sa vie !
 
 
 
Citations:
 
* - Je voudrais bien que le gosse soit là, dit le vieux tout haut. Me voilà remorqué par un poisson à présent et c'est moi la bitte d'amarrage !
 
* - L'homme ne doit jamais s'avouer vaincu, dit-il. Un homme, ça peut être détruit, mais pas vaincu.
 
 
 
Suzy B.
 


mercredi 4 mai 2016

Le Fou et l'Assassin

 
Le Fou et l'Assassin, Tome 1
Auteure: Robin Hobb
Editeur: J'ai Lu
Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par: Arnaud Mousnier-Lompré
Nombre de pages: 414
 
Quatrième de Couverture
 
Entouré de sa famille, Tom Blaireau coule des jours et des années paisibles en son manoir de Flétribois. Mais derrière cette façade respectable se cache un passé trouble et violent, car Tom n'est autre que FitzChevalerie, bâtard de la lignée des Loinvoyant et jadis assassin royal. Un soir d'hiver, un messager se présente à lui avant de disparaître dans des circonstances sanglantes. Quel était le message ? Qui en était l'expéditeur ? Autant de questions sans réponses, autant de vestiges de son passé brutal qui menacent la paix chèrement gagnée...
 
Mon Avis
 
Robin Hobb est une auteure que j'apprécie énormément; j'adore sa plume et les univers qu'elle crée. Aussi n'ai-je pas été déçue par le premier tome de sa nouvelle série: Le Fou et l'Assassin.
 
Suite directe de sa saga L'Assassin Royal (que je vous conseille de lire avant ce roman pour comprendre les détails mentionnés et le passé des personnages, bien que l'auteure explique clairement les faits afin de ne pas perdre ses lecteurs), Le Fou et l'Assassin nous conte la vie de FitzChevalerie Loinvoyant, alias le dotaire Tom Blaireau. Retiré à Flétrybois en compagnie de sa femme Molly et de leurs enfants, nous suivons leurs vies et les évènements qui les ponctuent au long de plusieurs années.
 
Que dire sans trop en révéler... si ce n'est que j'ai été surprise que la péripétie dont fait mention le résumé (le messager se présentant à la famille lors d'une fête de l'hiver et disparaissant mystérieusement le même soir) n'est, curieusement, pas l'intrigue principale du récit. Au début, j'ai trouvé cela un peu dommage car ça m'a laissé un goût d'inachevé, mais finalement je comprend cette manière de faire: ce n'est que le premier tome d'une saga qui va en compter bon nombre, il est évident et normal que l'auteure nous taise pour le moment certains faits pour nous éclaircir par la suite. Quant au Fou du titre, il brille surtout par son absence; notre héros principal n'a pas reçu de ses nouvelles depuis une quinzaine d'années mais pense souvent à lui et le mentionne fréquemment. Et, encore une fois, je pense que des révélations seront faites de tomes en tomes.
 
Au cours du récit, l'histoire prend plusieurs tournures différentes, à chaque fois intéressantes. On m'a emmené là où je ne pensai pas aller, je me suis posé des questions, me suis attachée à certaines personnes... Il se passe de nombreuses choses et je ne me suis pas ennuyée un instant ! J'ai donc hâte de lire la suite et voir l'évolution de certains personnages en même temps que la progression de certaines relations.
 
Entre tensions, amours, espoir de tranquillité et évènements imprévus, Robin Hobb nous embarque dans son univers avec brio !
 
 
 
Citations:
 
* Le temps est un professeur cruel qui donne des leçons que nous apprenons beaucoup trop tard pour en avoir l'utilité.
 
* Un secret n'en est un qu'à condition de ne pas le partager. Une seule personne dans la confidence, et ce n'est plus un secret.

dimanche 1 mai 2016

Bilan Avril 2016

 
Bilan du mois d'Avril 2016
 
 
Quel joli mois d'Avril !
 
Ce mois-ci, j'ai lu 08 livres pour un total de 3274 pages lues. Et que de bonnes lectures !
 
* Mes Lectures *
 
Que de bonnes lectures pour le mois qui vient de s'écouler ! J'ai vécu de belles choses, découvert de sympathiques histoires, ai été bouleversée par certains récits...
* Une biographie pour commencer avec Nicolas II et Alexandra de Russie: Une Tragédie Impériale, de Jean Des Cars. Une œuvre très bien travaillée sur une famille au destin dramatique.
* Apaise le Temps, de Michel Quint, a suivi. Un auteur que j'apprécie pour son style hors du commun.
* J'ai été totalement touchée par Le Silence de Mélodie, de Sharon M. Draper. Un récit émouvant que je conseille à tous.
* Quelle joie d'avoir découvert Chroniques de Pemberley, de Marie-Laure Sébire, la meilleure suite d'Orgueil et Préjugés que j'ai lu à ce jour. Un vrai plaisir !
* Clélie Avit nous offre un tout nouvel univers avec Les Messagers des Vents, premier tome d'une saga qui risque de rapidement trouver son public. J'ai beaucoup aimé.
* Ecrits Fantômes, de David Mitchell est un roman que j'ai grandement apprécié. Dans la veine de Cloud Atlas, forcément, je ne pouvais qu'aimer. ;)
* J'ai ensuite lu le premier volet de la série CHERUB: 100 Jours en Enfer que j'ai adoré ! J'ai tout de suite adopté l'univers que je connaissais déjà et la plume de Robert Muchamore me plaît beaucoup. Centré jeunesse mais pas trop, j'aime.
* La Mer en Hiver, de Susanna Kearsley, a terminé mon mois de lecture. Et je ne pouvais pas mieux finir qu'avec ce roman qui a été un véritable coup de cœur ! Un plongée dans l'Ecosse du XVIIIème siècle à couper le souffle.
 
* Evolution de ma PAL *
 
Aïe, aïe, aïe... Ma Pile A Lire à souffert ce mois-ci, j'ai eu pas mal de réceptions...
Achats: Mon achat France Loisirs de la saison s'est porté sur Le Silence de Mélodie, de Sharon M. Draper, que j'ai lu dès réception. Sinon, je me suis trouvé La Ferme, de Tom Rob Smith. Enfin, quand on fait un vide-grenier, forcément on augmente son nombre de lectures... Je me suis donc trouvé La Valse Lente des Tortues, de Katherine Pancol; Le Vieil Homme et la Mer, d'Ernest Hemingway; Madame Bovary, de Gustave Flaubert; Tristan et Iseult, de René Louis; Le Lion, de Joseph Kessel; Feuilles d'Herbe, de Walt Whitman; Le Chien des Baskerville, d'Arthur Conan Doyle; L'Intrépide, de Johan Bourret et D'Espoir et de Promesse, de Françoise Bourdin.
 
Services-Presses: J'ai eu la chance d'être sélectionnée à plusieurs reprises aux Masses Critiques de Babelio, j'ai donc reçu Apaise le Temps, de Michel Quint et Le Fou et l'Assassin, de Robin Hobb.
 
Gains de concours: J'ai gagné Une Saison à Longbourn, de Jo Baker, grâce à My Austenian Fantasy.
 
Cadeaux: Un cadeau d'anniversaire en retard, ça fait toujours plaisir ! On m'a offert Une Relation Dangereuse, de Douglas Kennedy.
 
 
J'ai réceptionné 15 ouvrages, pour 08 lus. Ma PAL a donc augmenté de 07 livres.
 
 
l'image du mois
 
 
Et votre mois à vous ? Racontez-moi tout !
 
 
 
Suzy B.