lundi 20 avril 2015

Une Nouvelle Amie

 
 
Une Nouvelle Amie
Auteure: Ruth Rendell
Editeur: Editions Les Deux Terres
Traduit de l'anglais par: Jean-Paul Gratias
Nombre de pages: 18
 
Quatrième de Couverture
 
Christine a pour habitude de voir Angie, sa meilleure copine, tous les jeudis après-midi. Mais lorsqu'Angie doit partir dans le Nord de l'Angleterre pour s'occuper de sa mère, Christine fait une nouvelle connaissance. Cette nouvelle amie va lui redonner le goût de la vie et de l'aventure. Mais elle lui réserve aussi bien des surprises...
 
Mon Avis
 
Une Nouvelle Amie est un récit qui a récemment inspiré le film du même nom de François Ozon. Je n'ai pas vu le film en question, mais ce récit m'a totalement charmée.
Christine et sa meilleure amie Angie ont leur petite habitude du jeudi: elles se retrouvent chez Angie et passent du temps ensemble à bavarder au sujet de tout et de rien. Mais un jeudi différent arrive, celui où Angie n'a pas eue la possibilité de prévenir Christine qu'elle serait absente. Christine découvre alors le mari de sa meilleure amie transformé... En femme ! Plus étonnée qu'apeurée par cette révélation, Christine en fait sa Nouvelle Amie. Et sa Nouvelle Amie va lui permettre de voir la vie d'une nouvelle façon...
On entre dans cette histoire dans un climat très tranquille, on découvre peu les personnages mais on en sait assez sur eux pour se faire une idée de leur mentalité. La relation ambiguës des deux personnages principaux est intéressante à découvrir mais on ne peut pas en profiter pleinement car le récit est bien trop court.
Le final est impressionnant ! Court, clair, net, précis: il m'a laissée sans voix.
 
Je découvre la plume de Ruth Rendell, réputée pour ses thrillers psychologiques, et j'ai immédiatement accroché à son style. Bien que l'histoire soit brève, elle en reste complexe et c'est intelligemment orchestré.
 
 
Cette nouvelle est disponible en format numérique gratuitement sur tous les sites de ventes de livres numériques (amazon, fnac...)
 
 
 
Le Toucher Des Pages.
 
 



jeudi 16 avril 2015

La Liste de Noël

 
 
La Liste de Noël
Auteure: Jojo Moyes
Editeur: Bragelonne
Traduit de l'anglais par: Alix Paupy
Nombre de pages: 12
 
Quatrième de Couverture
 
Veille de Noël. Chrissie fait ses derniers achats dans l'effervescence de Londres. Pour Noël, elle reçoit sa belle-mère. Alors que, sur ordre de son mari, elle se met en quête d'un parfum introuvable et du seul fromage que tolère sa belle-mère, sa rencontre avec un chauffeur de taxi lui ouvre les yeux. Elle n'a aucune envie de passer Noël en famille cette année...
 
Mon Avis
 
La Liste de Noël est une courte nouvelle offerte par les Editions Bragelonne à l'occasion des fêtes de fin d'année (évidemment je découvre cette histoire en plein mois d'Avril, au printemps. Je suis la logique incarnée...).
L'on y rencontre Chrissie, une femme complètement perdue dans son mariage. En pleines courses de dernières minutes, la veille du réveillon de Noël, elle s'acharne à trouver LE cadeau qui plaira à sa belle-mère acariâtre. Cette année, c'est décidé: elle ne veut pas se prendre au visage des critiques qu'elle ne mérite pas ! Un parfum rarissime qui coûte cher mais qui sent bon, un fromage précis dont l'odeur est nettement mois agréable, le pudding qui va enfin permettre au vase de déborder... Les objets et aliments tiennent dans cette histoire une place importante car ils définissent le récit.
Cette lecture très agréable ferait un excellent roman ! L'écriture est fluide, je découvre l'auteure avec cette nouvelle et cela me donne évidemment envie de lire ses romans. J'aimerais beaucoup qu'une suite à cet univers soit créée car je me suis immédiatement attachée à la femme débordée qu'est Chrissie et aussi à Jim, le chauffeur de taxi. Et puis, on a terriblement envie de connaître la suite et de rencontrer les autres personnages mentionnés !
 
C'est vraiment une jolie découverte, je vous la conseille vivement !
Elle est disponible exclusivement en format numérique gratuitement sur toutes les plateformes de vente de livres numérique. Je vous invite à foncer, même si vous n'appréciez pas la lecture numérique: j'ai lu les quelques pages en à peine cinq minutes. Vous ne le regretterez pas.
 
 
 
Le Toucher Des Pages.
 
 


mercredi 15 avril 2015

PAL +6 !

 
 
PAL +6
 
 
Cette semaine, ma Pile A Lire augmente avec 6 nouveaux titres, dont un qui ne m'appartient pas mais que je lirai tout de même. ;)
 
J'ai trouvé les 3 premiers tomes de La Cité des Anciens, par Robin Hobb, d'occasions.
6€ les trois, j'en ai profité.
Donc le Tome 1: Dragons et Serpents, le tome 2: Les Eaux Acides et le Tome 3: La Fureur du Fleuve, font leur entrée dans ma bibliothèque.
 
Ma mère s'est trouvé La Montagne de l'Ours de Deborah Smith, et le résumé me plaisant bien je me suis dit que j'allai le lire également.
 
Enfin, il y avait une offre: deux livres achetés = un livre gratuit (parmi une mince sélection). Nous avons fait les achats en commun ce qui nous a donc revenu à 4 livres achetés = deux livres gratuits !
J'ai donc opté pour On Aime et on Meurt Comme Ca, de Donald Westlake (que je vais découvrir avec cette lecture) et Gone Baby Gone, de Dennis Lehane.
Je suis vraiment contente pour ce dernier car il était dans ma Wishlist et que le film de Ben Affleck m'a énormément donné envie de le lire !



 
Le Toucher Des Pages.
;)
 


dimanche 12 avril 2015

Play

 
 
Play
Auteur: Franck Parisot
Editeur: Editions France Loisirs
Nombre de pages: 677
 
Quatrième de Couverture
 
Pour tuer, torturer, mettre en scène vos derniers instants avant de les poster sur le net, sa caméra est sa meilleure arme. Il lui suffit d'appuyer sur PLAY pour livrer le pire aux appétits voyeurs d'une civilisation qui ne vit que par procuration.
Un premier thriller implacable et virtuose.
 
Mon Avis
 
Au cours de ma lecture, je me suis sérieusement demandé de quelle manière je pourrai aborder cette œuvre de Franck Parisot au travers de ma chronique.
Ce roman est intense, et réfléchi. Son résumé est très léger, il en dévoile peu, il est mystérieux. Le mystère est d'ailleurs ce qui environne continuellement l'histoire.
Au fil de chapitres, nous évoluons dans un New York actuel, malsain, dangereux, mais toujours empli des rêves et des espoirs de ses âmes errantes. Nous apprenons à connaître plusieurs personnages à travers ce récit, grâce à leurs pensées et leur manières d'appréhender les évènements.
Bridge, Morgans et Alves sont un trio de détectives, dirigés par Lawson, qui - bien malgré eux - se voient propulsés sur une étrange et effroyable enquête, cruelle, macabre. Leur humour détaché - qui s'estompe rapidement au vu des circonstances - m'a tout de suite permis de les apprécier. Vrais, droits, ils n'ont qu'un but: la recherche de la vérité pour stopper le massacre.
De nombreux autres personnages clés apparaissent (et disparaissent !) au cours du roman, certains m'ont été sympathiques, d'autre horripilants. Mais la pièce centrale, celle réunissant toutes les autres, se surnomme Le cyclope.
Je ne sais absolument pas comment parler du Maître de ce récit. Les Uns penseront de lui qu'il est un furieux psychopathe, les Autres qu'il doit forcément avoir ses raisons pour être fou à ce point. Sincèrement, je ne suis toujours pas certaine, après avoir terminé ce livre, de connaître mon ressenti face à cet individu.
Cette lecture a parfois été éprouvante, beaucoup de scènes sont insoutenables et il m'a fallu deux semaines pour venir à bout des 677 pages. Cette intrigue est rondement bien menée, Franck Parisot nous livre un premier thriller glaçant.
 
A lire absolument si vous aimez le sanglant terriblement bien orchestré !
 
Citations:
 
* New York était un organisme de verre et de béton au sein duquel chaque homme, femme ou enfant jouait un rôle, à la fois insignifiant et primordial. Ils étaient les cellules de cet organisme, circulant le long de ses artères de bitume, l'alimentant chaque jour de leurs propres existences. Ils lui donnaient un rythme, une respiration, une vie.
 
* Puis il y avait la fin de tout, et tout avait commencé.
 
* Elle lui avait traversé l'esprit comme une étoile filante, laissant derrière elle une légère traînée lumineuse et l'étrange sentiment que les vœux pouvaient être exaucés.
 
 
 
Le Toucher Des Pages.
 


jeudi 2 avril 2015

Les Roitsy de Magara Kisi, Tome 1 - Le Crépuscule des Puissances

 
 
Les Roitsy de Magara Kisi, Tome 1
Le Crépuscule des Puissances
Auteure: Johanna Zaire
Editeur: Johanna Zaire - The Book Edition
Nombre de pages: 207
 
Quatrième de Couverture

Soulia, la vingtaine, vit dans la petite ville de Magara Kisi, appelée également la Zone 1, située dans le Sud de la France. Le roman commence en Juillet 2010. Elle habite avec son fiancé, Liam, et sa petit sœur Dana. La vieille Edna demande à la jeune fille de venir la voir et lui fait lire un poème. Edna fait partie de ces anciens habitants qui croient que la planète Terre, qu'ils appellent Gaïa et considèrent comme leur mère, va bientôt se révolter pour punir ses habitants inconscients du mal qu'ils lui causent. Face aux annonces de catastrophes naturelles qui se multiplient, commençant par toucher l'Australie puis le Mexique, la Russie et les pays scandinaves, Soulia commence à croire sa vieille amie...
Un monde futuriste et apocalyptique, avec un décor urbain, une chaîne télévisée d'informations, une religion ancestrale, une menace qui se répand dans les esprits et enfin la reconfiguration de la planète à la suite d'un énorme séisme: voici les ingrédients explosifs de ce roman. Suspens, rebondissements et surprises sont au rendez-vous. A se procurer d'urgence !
 
Mon Avis
 
Ouh... Quelle lecture étrange j'ai vécue.
Je n'ai pas du tout accroché durant la première partie du roman, mais ensuite...
 
Enfin, commençons par le commencement !
Soulia (prononcer Solia) et Liam sont un couple heureux, ils forment une petite famille avec la sœur de la jeune femme (Dana) et ont de belles espérances. L'on connaît des détails sur les goûts et la vie actuelle du couple et de Dana mais pas assez sur leurs vies passée. Leur description physique - en bloc - ne m'a pas plus. Je comprend l'importance d'avoir une image des protagonistes mais il vaut peut-être mieux procéder par petites touches détaillées, au fil des pages, prendre son temps. Du coup, j'ai eu un peu de mal à m'attacher à eux. Soulia est parfois naïve et je n'ai pas compris sa manière de penser, elle paraît forte tout en étant très faible psychologiquement. Liam, au départ, est plutôt en retrait mais il prend ensuite une place considérable dans le récit et l'on comprend ses motivations, il attire la sympathie. Quant à Dana, c'est une adolescente qui aime sortir mais à part ça, pour le moment, on ne la connaît pas.
La place que prend la chaîne télévisée est intéressante, c'est inédit, bien que Carry Snow soit la présentatrice caricaturée dans son excellence. Elle tape sur les nerfs comme il le faut ! C'est une vraie tête à claques. J'ai beaucoup aimé la découvrir plus en profondeur au travers de son petit journal de bord.
Edna est la vieille femme à l'origine de nombre de choses. Pleine de mystères, elle nous laisse dans un questionnement complexe et emplis de doutes sur ces responsabilités. Effrayante mais passionnante, cette femme a une drôle de personnalité !
 
J'ai été déstabilisée par l'écriture: il y a eu quelques changements de temps auxquels j'ai eu du mal à m'adapter et un enclenchement des évènements bien trop rapide, les catastrophes naturelles se suivent de très près. Là encore, je comprend l'urgence de la situation dans le roman: il faut agir vite car ces évènements se passent vite; mais nous n'avons pas le temps de nous faire à l'idée de la première catastrophe que les autres surgissent. J'aurai préféré que chaque évènement de cette ampleur soit développé.
 
Lorsque la Grande Catastrophe a eue lieu, Liam, horrifié de ne pas parvenir à retrouver Soulia, parle trop vite et ses propos ont des conséquences néfastes que je n'ai pas tout à fait comprises. Je lisais et me disais: "Bien, il pète un plomb, tout à fait normal; J'aurai fait pareil." Mais en apprenant que les gens se montrent violents si facilement, si rapidement... Je veux bien qu'ils deviennent fous, mais je trouve ce passage hors de propos.

C'est après ce passage qu'une chose étrange s'est produite: j'ai subitement été totalement embarquée dans l'histoire !

Bien que la scène m'ait surprise, j'ai appréciée l'apparition de Peter (je ne peux rien vous dire sur lui, ce serait vous gâcher la surprise, seulement qu'il est gardien...), la relation conflictuelle qu'il a avec Soulia est drôle !
Une explication plus approfondie sur les shelters n'aurait pas été négligeable: on est devant le fait accompli, c'est dommage.

Finalement, je ne pouvais plus décrocher du récit, les faits se déroulaient et je suivais attentivement en espérant découvrir la suite.

Oui... La suite...

Quelle fin ! Nous laisser comme ça, après cette révélation ! On s'imagine plein de choses... On a tout de suite envie de découvrir le second tome, de connaître certaines identités, d'avoir des réponses à nos nombreuses questions...

 
Les recherches géographiques et historiques qu'ont nécessités ce roman sont remarquables et je tire mon chapeau à Johanna Zaïre pour ce travail.
 
Je remercie l'auteure pour m'avoir fait confiance et m'avoir permis de découvrir son roman afin de le chroniquer. Malgré ma réticence pour la première partie, j'ai beaucoup aimé l'histoire qui est d'actualité et qui devrait faire réfléchir beaucoup de monde !
 
 
Citation:
 
* - Soulia, je n'essayais pas de te rassurer. Je n'ai pas envie de te faire croire que tout se passera bien alors que le danger est partout autour de nous.
 
 
 
 
Le Toucher Des Pages.