lundi 31 octobre 2016

Bilan Livresque Octobre 2016


Bilan du mois d'Octobre 2016

Bonjour tout le monde !

Ce mois d'octobre a été un mois assez difficile pour moi, je me suis sentie surchargée et n'ai pas eu beaucoup de temps pour lire, notamment les livres que je souhaitais découvrir pour fêter Halloween. Tant pis, c'est tout de même un bon mois avec 11 lectures pour un total de 4173 pages lues.

* Mes Lectures *

* Là Où Naissent les Etoiles, de Stéphanie Blanchard. Un roman aux changements de styles qui m'ont perturbé.
* La Tempête, de William Shakespeare. Cette pièce du dramaturge m'a beaucoup plu.
* Je Suis l'Oméga - Renaissance, de Sylvie Noël. Excellente suite, ce deuxième roman est vraiment une réussite !
* La Vieille Dame qui Avait Vécu Dans les Nuages, de Maggie Leffler. Magnifique et touchant roman, lu dans le cadre d'une Masse Critique Privilégiée de Babelio.
* Le Rempart des Béguines; La Chambre Rouge, de Françoise Mallet-Joris. Un roman long, dont l'héroïne m'a agacée, mais à la plume d'une qualité indéniable.
* Teach Me Love #3, de Ai Hibiki. Troisième volet des aventures de Rei et Mahiro, et celui qui j'ai le moins apprécié.
* Cinq jours pour s'envoyer en l'air, de Nathalie Nicolas. Roman hilarant et original.
* CHERUB, Mission 03: Arizona Max, de Robert Muchamore. C'est toujours un plaisir de lire un CHERUB.
* Ma Vie de (Grand et Parfait) Génie Incompris, de Stacey Matson. Drôle et attendrissant, ce roman lu dans le cadre de la Masse Critique Jeunesse de Babelio m'a vraiment bien plu.
* Fascination, de Stephenie Meyer. Pour Halloween, une relecture de la saga m'a parue pertinente, et c'est avec plaisir que j'ai relu ce premier tome.
* Tentation, de Stephenie Meyer. Ce deuxième tome m'a apporté de drôles de sensations. Moins plaisant que le premier mais j'apprécie toujours cette saga.

* Evolution de la PAL *

Ce mois-ci, la PAL est montée jusqu'à 75 livres... Ouch ! ^^

Achats: 4 livres (dans le bilan de Septembre, j'ai dit que j'en achèterai moins de 5, je suis fière de moi !): Harry Potter et l'Enfant Maudit, forcément, Teach Me Love #3, Pas Celle que tu Crois et Londres Avec Toi, ces deux derniers faisant partie de la box Dans Ma Bulle.
Cadeaux: Rock Addiction et Rock Courtship, gagnés chez La Malle Aux Livres; Harry Potter, Le Grimoire des Objets Magiques offert par ma Chère Maman.
Services-presses: Je Suis l'Oméga - Renaissance, The Paper Magician, La Vieille Dame qui Avait Vécu dans les Nuages, Cing Jours pour s'envoyer en l'air et Ma Vie de (Grand et Parfait) Génie Incompris.
Prêt: CHERUB, Mission 03: Arizona Max.

J'ai réceptionné 13 ouvrages et en ai lu 11. Ma Pile A Lire a augmenté de deux livres...
Oui, bon... Je me rattraperais en Novembre ! ;)

 photo du mois d'Octobre

Bon mois de Novembre à toutes et à tous ! ;)



Suzy Bess.

  

Tentation


Tentation
Auteure: Stephenie Meyer
Editeur: Hachette
Traduit de l'anglais (Etats-Unis) pas: Luc Rigoureau
Nombre de pages: 575

Quatrième de Couverture

"Tu ne me reverras plus. Je ne reviendrais pas. Poursuis ta vie, je ne m'en mêlerai plus. Ce sera comme si je n'avais jamais existé."

Rejetée par celui qu'elle aime passionnément, Bella ne s'en relève pas. Fascinée par un vampire, comment pourrait-elle retrouver goût à la pâle existence humaine ? Bella n'a de goût pour rien, sinon le danger: alors elle entend la voix d'Edward, et éprouve l'illusion de sa présence. Comme s'il ne l'avait pas abandonnée. Bella échappera-t-elle à cette obsession amoureuse qui la hante ? A quel prix ?
  
Mon Avis

Etoffé de rebondissements en cascade, ce deuxième tome s'écarte de l'histoire d'amour pour nous révéler l'amitié, et s'immisce dans les tréfonds du subconscient du personnage principal.

Lors de l'anniversaire de Bella, un malencontreux accident va avoir des répercussions terribles: Edward la quitte froidement et toute la famille Cullen quitte la ville de Forks. Cette décision inattendue plonge Bella dans une dépression sévère. Absolument dévastée, cette dernière va se rendre compte que le fait de se mettre en danger lui apporte des hallucinations auditives puissantes, la voix veloutée et mielleuse de celui qu'elle aime tant résonne alors, lui faisant presque croire qu'il se trouve près d'elle. Forte de ce fait, elle enchaîne les situations périlleuses, ce qui la rapproche ostensiblement de Jacob Black, toujours si souriant, irradiant de bonne humeur. Mais le jeune homme, membre de la tribu Quileute, a lui aussi un étrange secret à cacher.

Cette suite de Fascination possède une intrigue nettement moins réjouissante, nous sommes plongés durant la quasi-totalité du roman dans le désespoir et la détresse de Bella suite à sa rupture. Elle a le coeur brisé, le récit en est donc alourdi. Néanmoins, c'est très bien écrit, si bien détaillé d'ailleurs que j'ai ressentie une certaine mélancolie s'installer en moi pendant ma lecture, voir un réel abattement (sensations que je n'avais pas eues lors de ma première lecture de ce roman). La morosité ambiante ne gâche cependant pas l'intrigue car elle est l'ouverture à des nouveautés appréciables: le personnage de Jacob, déjà. Oublié le jeune adolescent ! il n'a pas vieilli mais a mûri, et ce grâce à (ou à cause de ?) son secret. Je me suis attachée à lui, à son optimisme aussi, même s'il peut être énervant, parfois; la tribu Quileute dans son ensemble, ensuite, prend une place prépondérante, le groupe qu'ils forment est intrigant; la réapparition de Victoria et Laurent apporte son lot d'angoisses à notre héroïne principale; et finalement, ce que j'ai trouvé le plus intéressant: les Volturis ! Ce puissant clan de vampires est vraiment captivant.

En définitive, ce second tome m'a moins plu que son prédécesseur mais les nouveautés et le changement d'ambiance reste attrayants. Et puis, l'effet que ce dernier a eu sur moi m'a interpelée.



Citations:

* Le temps passe. Y compris quand cela semble impossible. Y compris quand chaque tic-tac de la grande aiguille est aussi douloureux que les pulsations du sang sous un hématome. Il s'écoule de manière inégale, rythmé par des embardées étranges et des répits soporifiques, mais il passe.

* Je n'avais pas le droit de penser à lui. Je m'étais efforcée d'être très stricte à ce sujet. Naturellement, j'avais eu des ratés - je n'étais qu'humaine, somme toute. Mais je m'améliorais, et j'arrivais désormais à éviter la souffrance plusieurs jours de suite. Le prix à payer était l'engourdissement permanent. Entre douleur et rien, j'avais choisi le rien.

* J'étais pareille à une lune perdue - ma planète avait été détruite par le scénario d'un quelconque film catastrophe - qui continuait néanmoins à tourner en un tout petit orbite autour du vide créé par le cataclysme en ignorant les lois de la gravité.

* Je ne suivais plus le compte des jours; cela n'avait aucun sens, puisque je tâchais de vivre le plus possible au présent, loin d'un passé qui s'estompait et d'un futur que je n'étais pas en état d'envisager.



Suzy Bess.

  

dimanche 30 octobre 2016

PAL +1


Pile A Lire +1



Une seule réception cette semaine ! ;)

Et c'est une jolie surprise que j'ai reçue hier: Harry Potter, Le Grimoire des Objets Magiques, de Jody Revenson.
Résumé: Replongez dans la magie du monde d'Harry Potter avec tous les objets qui ont participé au succès de cette saga cinématographique: de la gazette du sorcier aux portraits animés en passant par le vif d'or ou les friandises des Weasley, les différents horcruxes et les lunettes de Luna... Avec de nombreux facs similés exclusifs !
 
Encore un bel ouvrage d'Huggin&Munnin qui s'ajoute aux deux autres que j'ai déjà. A l'intérieur: de jolies photos, beaucoup de révélations sur les objets de la saga, une surprise au milieu mais totalement en langage runique (je vais m'amuser ^^) et un cadeau renfermé par l'habituelle enveloppe surprise à la fin du recueil qui m'a comblée !



Suzy Bess.

  

Fascination


Fascination
Auteure: Stephenie Meyer
Editeur: Hachette
Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par: Luc Rigoureau
Nombre de pages: 506

Quatrième de Couverture

Bella, dix-sept ans, décide de quitter l'Arizona ensoleillé où elle vivait avec sa mère, délurée et amoureuse, pour s'installer chez son père, affectueux mais solitaire. Elle croit renoncer à tout ce qu'elle aime, certaine qu'elle ne s'habituera jamais ni à la pluie ni à Forks où l'anonymat est interdit. Mais elle rencontre Edward, lycéen de son âge, d'une beauté inquiétante. Quels mystères et quels dangers cache cet être insaisissable, aux humeurs si changeantes ? A la fois attirant et hors d'atteinte, au regard tantôt noir et terrifiant comme l'Enfer, tantôt doré et chaud comme le miel, Edward Cullen n'est pas humain. Il est plus que ça. Bella en est certaine...
 
Mon Avis

Véritable succès à sa sortie, Fascination m'a immédiatement séduite.

Pour faire plaisir à sa mère, Bella Swan part emménager chez son père Charlie à Forks, ville qu'elle déteste. Démoralisée dès son arrivée par la grisaille et l'humidité caractéristiques de l'endroit, la discrète et maladroite jeune fille est horrifiée lorsqu'elle découvre à sa rentrée au lycée qu'elle est attendue comme une curiosité. Et c'est rebuté qu'elle se rend compte qu'elle est très appréciée des garçons avec qui elle préfèrerait rester une simple amie. Mais, au lieu de rejeter à nouveau l'un d'entre eux, c'est totalement fascinée qu'elle accepte l'intérêt que semble lui porter Edward Cullen, adonis vivant, tellement différent des adolescents de son âge. Plus elle le côtoie et plus elle se rend compte que lui et sa famille sont bien trop mystérieux pour être de simples humains: leur beauté saisissante, la pâleur de leur peau, leur comportement - s'excluant eux-mêmes du reste du monde -, leur manière de parler et de s'habiller, jusqu'aux yeux d'Edward, qui changent étrangement de couleur... Tous les éléments font penser à Belle qu'elle vient de tomber follement amoureuse d'un vampire.

Déjà lu une première lors de sa sortie, ma relecture de ce roman a été très agréable. Je souhaitais le relire pour savoir si mon avis avait évolué après toutes ces années, les sorties des films et les nombreuses critiques. Et finalement, je suis toujours aussi enchantée par cette histoire !
L'univers crée par Stephenie Meyer m'a plu d'entrée. Ses personnages ont un charisme fort, même s'ils ont beaucoup de défauts (comme nombre d'êtres humains...). Le duo principal est intrigant car leur fusion est puissante et quasiment immédiate. L'atmosphère qui les entoure est tendue et tendre à la fois, la romantique que je suis ne peut qu'apprécier !
Le récit est attrayant, on s'attend à chaque instant qu'un drame se produise, ce qui m'a donné envie d'aller plus loin à chaque page tournée.
Le traitement des créatures fantastiques est plus ou moins classique, mais l'auteure a l'ambition de mêler à ce classicisme des nouveautés qui offrent de la fraîcheur à ces vieilles légendes. Le fonctionnement des vampires, les détails liés à leur statut et à leur histoire, leurs motivations profondes et leurs doutes, sont captivants.

Je ne suis pas mécontente d'avoir relu ce premier tome, j'ai passé un bon moment avec une lecture que je qualifierais de confortable.



Citations:

* - J'ai décidé, puisque je suis voué aux Enfers, de me damner avec application.

* - Incroyable, n'est-ce pas, cette différence entre lire quelque chose, le voir en peinture et l'expérimenter ?



Suzy Bess.

  

samedi 29 octobre 2016

Ma Vie de (Grand et Parfait) Génie Incompris


Ma Vie de (Grand et Parfait) Génie Incompris
 
Auteure: Stacey Matson
Editeur: Actes Sud Junior
Traduit de l'anglais (Canada) par: Gilles Abier
Nombre de pages: 303

Je remercie les éditions Actes Sud et Babelio pour cette lecture !

Quatrième de Couverture

Moi, Arthur A. Fayot, je vais devenir célèbre.
Ce ne sera pas facile, je sais. Déjà, le collège me retarde. Kennedy, l'amour de ma vie, me remarque à peine et Mme Whitehead ne comprend pas mon génie créatif. En plus, Robbie Zack (un abruti total) s'imagine que je pique ses idées, ce qui est faux. Vous ne trichez pas si, après avoir eu l'occasion de lire le travail de quelqu'un d'autre, vous avez un sursaut d'inspiration. Je suis certain que ça se passe comme ça pour tous les écrivains connus. Et je vais être connu. J'ai juste besoin de remporter le concours de nouvelles cette année...

Bienvenue dans la vie d'Arthur A. Fayot.
Il est impertinent, limite insolent... et si Robbie met sa menace à exécution, il devrait finir la tête dans la cuvette des toilettes.
 
Mon Avis

Quelle histoire émouvante et humaine nous est contée dans ce roman !

Arthur Fayot fait sa rentrée au collège, en cinquième (dans le système scolaire canadien, l'école primaire comprend la classe de sixième, les années collège ne durent donc que trois ans). Nous découvrons un jeune garçon aux idées bien arrêtées et persuadé d'être le futur grand écrivain de sa génération. Dès le début de l'année, il s'inscrit à un concours de nouvelles. Mais il a beau chercher, impossible de trouver l'inspiration, alors que l'échéance approche à grands pas. Au fil des mois qui s'écoulent, Arthur va en apprendre toujours plus sur les personnes qui l'entourent: entre sa passion dévorante pour la frivole Kennedy, son aversion pour Robbie avec qui il va être obligé de travailler, ses correspondances avec ses professeurs et la tristesse de son père depuis la mort de la mère d'Arthur qui rend le quotidien morose, c'est à grandes doses de cynisme que le jeune garçon va affronter cette année qui se profile.

Ce roman lu en une nuit (on ne change pas les mauvaises habitudes), véritable page-turner grâce à sa construction atypique, m'a profondément émue. Arthur est un garçon qui va cacher son désarroi, son mal-être quotidien et sa tristesse, derrière un humour décapant, délicieusement impertinent ! Le décès brutal de sa mère semble n'avoir eu que peu d'effets sur lui, il cache soigneusement sa peine sous un masque d'innocence extravagante.
Aux travers d'échanges épistolaires réguliers avec sa professeur de français, de devoirs liés à la même matière, d'articles pour le journal de l'école, de mails échangés avec sa binôme du concours de nouvelles, ou encore de révélations intimes faites à un carnet de lecture, Arthur se livre plus qu'il ne le croit. Et c'est touchant.
La variété de la structure du récit est une réussite ! Cette histoire se lit toute seule. Et vraiment, la volubilité du personnage, tout autant que ses écrits, sont à savourer sans modération !
Les plus jeunes comme les grands apprécieront ce roman; quant à moi, je suis enchantée de savoir qu'il s'agit du premier tome d'une trilogie car j'ai grande hâte de découvrir la suite !



Suzy Bess.

  

vendredi 28 octobre 2016

CHERUB, Mission 03: Arizona Max


CHERUB, Mission 03: Arizona Max
 
Auteur: Robert Muchamore
Editeur: Casterman
Traduit de l'anglais par: Antoine Pinchot
Nombre de pages: 325

Quatrième de Couverture

Plongé dans l'univers impitoyable d'un pénitencier de haute sécurité, James s'apprête à vivre les instants les plus périlleux de sa carrière d'agent Chérub. il a pour mission de se lier d'amitié avec l'un de ses codétenus et de l'aider à s'évader d'Arizona Max...

CHERUB est un département ultrasecret des services de renseignements britanniques composé d'agents âgés de 10 à 17 ans.

Pour raison d'Etat, ces agents n'existent pas.
 
Mon Avis

Nouvelle mission exaltante aux côtés de James !

Dans ce troisième tome, le CHERUB fait face à une affaire délicate: intercepter Jane Oxford, trafiquante internationale, introuvable depuis des années. James Adams est envoyé au pénitencier de haute sécurité de l'état d'Arizona, surnommé Arizona Max, où sont entassés de dangereux détenus ainsi que le fils de Jane Oxford: Curtis. En se liant avec celui-ci, James espère glaner des indices sur la mère du jeune prisonnier, et va tenter de le faire s'évader.

Cette série est toujours aussi entraînante ! La plume de Robert Muchamore me fait parfaitement ressentir le stress dû à la tension ambiante des aventures qu'il nous propose, j'ai adoré.
Les personnages sont, une fois de plus, bien travaillés: les moindres détails sont pensés et les rendent intéressants. Le milieu carcéral nous est décris avec brio (fidèlement, ça, je ne sais pas, mais je pense) et les contrebandes ayant lieu à l'intérieur des prisons sont passionnantes à découvrir.

Encore un très bon roman pour cette franchise captivante !


Suzy Bess.

  

jeudi 27 octobre 2016

Cinq Jours Pour S'Envoyer en L'Air


Cinq Jours Pour S'Envoyer en L'Air
Auteure: Nathalie Nicolas
Editeur: Librinova
Nombre de pages: 285

Je remercie les éditions Librinova pour cette lecture !

Résumé

Anna est une femme comblée... et prête à tout pour le rester ! Pour contrer la malédiction transformant les femmes de quarante ans en cougar, elle décidé de profiter du voyage scolaire de son fils pour s'adonner aux tentations de la chair hors de nos frontières. Embarquée dans le car en tant que traductrice officielle, celle qui ne parle pas un mot d'italien a cinq jours pour s'envoyer en l'air ! Une mission à haut risque qui ne se déroulera pas du tout comme prévu... Une théorie farfelue, "Comment aller voir ailleurs sans tromper son mari", à laquelle Anna est la seule à croire... Un chauffeur de car bien trop séduisant pour être honnête... Impossible, dès lors, de reprendre la Dolce Vita entre son mari, ses ados et Léo, le chat de la maison !
Un premier roman pétillant comme un verre d'Asti spumante !
 
Mon Avis

Hilarant, ce roman est d'une fraicheur dépaysante. Et pour ceux et celles qui seraient effrayés par ce titre explicite, ne le soyez pas: il ne s'agit pas d'un roman érotique.

Anna a trente-neuf ans et une vie parfaite. Mais cette perfection lui fait peur, encore plus lorsque Betty, sa patronne libraire et pin-up de son état, lui assure que passée la quarantaine, une femme comme Anna (mariée depuis vingt ans et n'ayant connu qu'un seul homme dans sa vie) passera son temps à tromper le père de ses enfants. Ecoutant les conseils douteux d'un coach de star américain, elle prend la décision d'aller au devant du désastre pour, justement, empêcher celui-ci de se produire. C'est dans cette optique qu'elle accepte d'accompagner la classe de son fils Aurélien en voyage en Italie, car qui mieux que les italiens et leur sulfureuse réputation pour lui faire goûter aux plaisirs charnels hors du lit matrimonial ? Evidemment, cette "chasse à l'amant" ne va pas se révéler si facile que cela...

Une femme veut à tout prix tromper son mari avant ses quarante ans pour ne pas devenir une dépravée passée la crise de la quarantaine... Avouons que ce scénario est d'entrée invraisemblable, pour ne pas dire saugrenu et bancal ! Et pourtant... Nathalie Nicolas m'a fait passer un excellent moment !
Entre références littéraires (même Harry Potter et Jane Austen, oui, oui !) et cinématographiques, personnages excentriques et bariolés aux noms parfois bien trouvés, et une histoire qui nous emmène loin, l'auteure nous décrit avec une verve entraînante et chaleureuse la complexité de son personnage principal.
Anna, malgré son étrange volonté, est vraiment attachante. Ses croyances aux contes, mauvais sorts et autres prophéties, me l'ont rendue immédiatement sympathique; et que je ne partage pas ses opinions sur certains sujets ni son comportement général ne m'ont pas empêché de l'apprécier. Chaque personnage est expressif, et nous sommes emmenés dans une Italie à la fois charmante et sinistre avec toute cette pluie.

Vous recherchez une lecture originale, savoureuse et décalée ? La voilà !



Suzy Bess.

  

mardi 25 octobre 2016

Teach Me Love #3


Teach Me Love #3
Mangaka: Ai Hibiki
Editeur: Soleil
Traduit par: Julie Gerriet
Nombre de pages: 192

Quatrième de Couverture
 
Mahiro et Rei sont encore plus amoureux depuis qu'ils sont unis autant sentimentalement que physiquement. Le problème, c'est qu'ils ont des examens en fin d'année. Pour calmer Rei, Mahiro lui impose l'abstinence et les "plaisirs en solitaire" !
Plus elle se retient, plus elle en rêve...

Voici le troisième volet d'une romance érotique, exclusive autant qu'excessive !
  
Mon Avis

Le troisième tome de cette série extravagante m'a moins charmée que ses prédécesseurs.

Rei et Mahiro ont passé un cap. Plus liés que jamais, ils vont cependant s'apercevoir que leur attachement et leur désir les empêchent tous deux de se concentrer sur leurs études alors que des examens approchent. Décidé à les réussir pour pouvoir intégrer la même université que Rei, Mahiro fait tout pour s'absorber dans ses cours. Mais c'est sans compter sur la possessivité qui naît en lui et l'ardeur toujours si ardente qui émane à chaque instant de Rei qui, elle, n'arrive pas du tout à calmer son obsession sexuelle.

 J'aime toujours autant Rei et Mahiro, ce drôle de couple qui apprend à se connaître. L'envie charnelle de Rei ne se calme pas, au contraire elle s'amplifie à mesure que le couple évolue. Ce tome nous offre de délicieux moments d'embarras, comme une hilarante scène se déroulant dans un métro bondé, ou la rentrée inopinée des parents des deux héros. Mais j'ai un peu moins apprécié cet opus car j'ai trouvé que les choses stagnaient un peu, le rendu est un peu simple. Et Mahiro adopte un comportement dominateur à la Christian Grey qui ne m'a pas séduite. Par contre, la fin du volume laisse présager un quatrième tome des plus intéressants, j'ai hâte de le découvrir !



Suzy Bess.

  

Le Rempart des Béguines - La Chambre Rouge


Le Rempart des Béguines
-
La Chambre Rouge
Auteure: Françoise Mallet-Joris
Editeur: Cal
Nombre de pages: 479

Résumé

Quel miracle arrachera Hélène à cette solitude qui l'étouffe dans la grande demeure de pierre où elle vit en compagnie de son père veuf ? Pris entre ses affaires et sa maîtresse, René Norris n'a guère de temps à lui consacrer. La ville jase de sa liaison avec Tamara Soulerr, mais les 15 ans d'Hélène ne s'en choquent pas. Au contraire, ce nom de Tamara l'intrigue, l'attire, lui donne à rêver.
 
Mon Avis

Roman mélancolique sur la sortie de l'adolescence, les amours contrariées, la dépendance à une sensation, à une personne, cette histoire m'a malheureusement assez ennuyée.

Hélène Norris se languie. Sa vie insipide ne lui plaît guère, entourée d'un père trop occupé, du fantôme de sa mère, de domestiques et d'amis qui perdent de plus en plus d'intérêt pour la jeune fille. Son existence va prendre un tournant inattendu et brusque lorsqu'elle va rendre visite à la maîtresse de son père, Tamara. Captivée par cette femme qui revendique clairement son indépendance et sa part de masculinité, Hélène va en tomber amoureuse. Mais c'est une liaison nuisible qui va les lier, où la tendresse succèdera à des scènes de violences, où la nonchalance et l'indifférence de Tamara envers Hélène pousseront cette dernière à dépendre de cet amour singulier.
La Chambre Rouge nous offre la suite de ces aventures avec l'arrivée d'un personnage qui va tout changer.

Hélène est une héroïne antipathique, égoïste et insouciante. C'est sans doute son caractère qui m'a le plus dérangée (agacée, même) dans cette lecture, et ce qui m'a empêchée d'apprécier ce roman à sa juste valeur. Néanmoins, Françoise Mallet-Joris possède une plume d'une belle qualité; elle écrit sans tricher, sans vouloir tromper le lecteur, livre son récit avec sincérité. Les personnages sont entiers et font vrais, possédant beaucoup de défauts et mois de qualités, on cherche toujours à connaître le fond de leur pensées. La ville de Gers est un personnage à part entière, on y découvre ses rues, ses moeurs.
Dans Le Rempart des Béguines, on observe Hélène qui se cherche, son addiction à Tamara se concrétise rapidement et il est intéressant de suivre leur relation: Hélène et son esprit de révolte, Tamara et sa volonté de soumettre la jeune fille.
La Chambre Rouge nous offre les mêmes questions existentielles, accompagnées cette fois d'une jalousie piquante, d'une volonté de vengeance aussi. La venue du personnage de Jean Delfau apporte de la vitalité à cette seconde histoire que j'ai mieux appréciée.

Bien que je n'ai pas particulièrement été séduite par cet ouvrage, sa qualité est indéniable !




Citations:

* Je faisais quelques pas dans la rue sans sortir de mon rêve, et ces quelques pas qui ne me conduisaient ni vers l'école ni chez moi, je les chargeais de tant de désirs, de culpabilité aussi qu'il me semblait qu'encore un seul, et j'allais directement atteindre l'horizon.

* Les miracles, quand ils se produisent, déguisent leur éclat fulgurant d'une solide carapace de concret.

* On dirait qu'ils devinent l'amour sur moi, qu'ils le flairent comme une odeur, et me sentant inoffensive, désarmée, ils réclament leur part.



Suzy Bess.

 

dimanche 23 octobre 2016

PAL +5


Pile A Lire +5



Bonjour tout le monde !

Cette semaine, 5 lectures se sont ajoutées à ma PAL


* Pas Celle que tu Crois, de Mhairi McFarlane.
Résumé: Lorsque, suite à un énorme malentendu, Edie est surprise en train d'embrasser le marié lors du mariage d'un de ses collègues, elle se laisse condamner sans réagir, incapable de se défendre. Aussitôt mise à l'écart au bureau et par tous ses contacts sur les réseaux sociaux, elle finit par accepter la proposition de son patron: quitter Londres pour la ville de son enfance, Nottingham, afin d'y suivre un acteur en vogue dont elle doit écrire la biographie. Sauf que, faute de moyens, elle doit s'installer chez son père et cohabiter avec sa soeur excentrique et définitivement insupportable. Comme si ce n'était pas suffisant, la première rencontre avec Elliot Owen, le fameux acteur, est catastrophique. Quand le destin s'acharne à ce point, il ne reste plus que deux possibilités: subir ou réagir. Alors, Edie laissera-t-elle les autres décider à sa place ou bien choisira-t-elle de leur prouver à tous, ainsi qu'à elle-même, qu'elle n'est pas ce qu'ils croient ?

* Londres Avec Toi, d'Erin Lawless.
Résumé: Nadia Osipova n'a pas de temps à perdre. Dans deux mois, elle devra quitter Londres, la ville où elle a pourtant grandi, et retourner en Russie pour toujours. Deux mois, c'est aussi le temps qu'il lui reste pour accomplir la mission qu'elle s'est fixée: redonner le goût de vivre à son ami Alex, qui, entre des peines de coeur et des opportunités professionnelles manquées, se laisse complètement aller. Et pour ce faire, elle a décidé de l'initier aux merveilles cachées de Londres, cette ville dont elle est amoureuse et qu'elle connaît mieux que quiconque. Sauf que, entre les journées passées à explorer des endroits insolites et les balades le long de la Tamise à la nuit tombée, Nadia ne voit pas le temps passer et, face à l'imminence de son départ, ses sentiments s'emmêlent...

Services-Presses:

* Cinq Jours pour s'envoyer en l'Air, de Nathalie Nicolas.
SP pour Librinova, le résumé et le titre m'ont paru étranges mais mon instinct m'a dit d'accepter cette lecture.
Résumé: Anna est une femme comblée et prête à tout pour le rester ! Pour contrer la malédiction transformant les femmes de quarante ans en cougar, elle décide de profiter du voyage scolaire de son fils pour s'adonner aux tentations de la chair hors de nos frontières. Embarquée dans le car en tant que traductrice officielle, celle qui ne parle pas un mot d'italien a cinq jours pour s'envoyer en l'air ! Une mission à haut risque qui ne se déroulera pas du tout comme prévu. Une théorie farfelue, "Comment aller voir ailleurs sans tromper son mari", à laquelle Anna est la seule à croire, un chauffeur de car bien trop séduisant pour être honnête, impossible, dès lors, de reprendre la Dolce Vita entre son mari, ses enfants et Léo, le chat de la maison !

* Ma Vie de (Grand et Parfait) Génie Incompris, de Stacey Matson.
Livre reçu dans le cadre de la Masse Critique Babelio spéciale Jeunesse.
Résumé: Arthur Fayot est convaincu d'être un génie, et surtout l'auteur d'un futur best-seller ! Mais dans la vie, les choses sont un peu plus compliquées pour lui: la récente perte de sa mère, Kennedy l'amour de sa vie qui l'ignore, et ce Robbie Zack qui ne perd pas une occasion de l'humilier... Pourtant, grâce aux travaux d'écriture que lui donne sa professeur de lettres, Arthur va trouver le moyen de vider son sac et... de faire rire, par la même occasion ! Echanges de mails, journal de lectures, articles écrits pour la gazette du lycée et rédactions se suivent et forment un portrait original, drôle, et délicieusement impertinent de ce jeune "génie en herbe".

Prêt:

* CHERUB, Mission 03: Arizona Max, de Robert Muchamore.
Résumé: Plongé dans l'univers impitoyable d'un pénitencier de haute sécurité, James s'apprête à vivre les instants les plus périlleux de sa carrière d'agent Cherub. Il a pour mission de se lier d'amitié avec l'un de ses codétenus et de l'aider à s'évader d'Arizona Max...



Des nouveautés pour vous cette semaine ?



Suzy Bess.

  

vendredi 21 octobre 2016

La Vieille Dame qui Avait Vécu Dans les Nuages


La Vieille Dame qui Avait Vécu Dans les Nuages
 Auteure: Maggie Leffler
Editeur: HarperCollins
Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par: Florence Guillemat-Szarvas
Nombre de pages: 362

Je remercie les éditions HarperCollins et Babelio pour cette lecture. 

Quatrième de Couverture

L'amitié entre une pionnière de l'aviation et une jeune écrivaine.

A 87 ans, Mary Browning sent que le temps est arrivé pour elle de raconter son histoire et les secrets qu'elle garde enfouis depuis de si longues années. En fait, depuis le jour où un parachutiste est tombé dans le jardin de ses parents, faisant éclore son rêve: devenir aviatrice. Cette passion, Mary l'a vécue intensément, à chaque seconde de sa vie. Mais, en retour, elle a payé le prix fort, allant jusqu'à renier ses origines juives et sa famille pour suivre son destin.
A qui confier et transmettre le récit de ce qui fut à la fois son feu sacré et sa grande faute ? La réponse arrive en la personne d'une très jeune fille. En elle, Mary croit retrouver les traits de Sarah, sa soeur adorée qu'elle a dû abandonner. Un signe du destin qui marque le début d'une amitié aussi belle qu'improbable, faite de confidences et de récits extraordinaires jusqu'à l'émouvante révélation finale...

Ce roman est inspiré de faits réels - le rôle courageux et désintéressé joué par les femmes pilotes américaines pendant la Seconde Guerre mondiale, longtemps tenu secret. En 2009, Barack Obama leur a rendu hommage devant le Congrès. 
  
Mon Avis

En mêlant destins de femmes et chronique adolescente, Maggie Leffler nous offre un roman attendrissant qui m'a conquise.

Le jour de son 87ème anniversaire, Mary fait la rencontre de la jeune Elyse à l'atelier d'écriture où elle retrouve chaque semaine un groupe de retraités. A l'adolescente, Mary va oser avouer ce qu'elle tait à tout le monde depuis des années: les secrets de sa vie passée. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Mary - qui s'appelait encore Miriam - a pris en secret des leçons de vol avant de devenir aviatrice de l'armée américaine. Quittant sa maison, elle s'est consacrée à sa passion pour les avions au détriment de ses relations avec ses proches, jusqu'au jour où elle est tombée amoureuse et a dû faire le choix terrible de renier sa religion, ce qui l'a totalement coupée de sa famille. Pendant que les regrets et la nostalgie s'accumulent désormais en Mary, Elyse, du haut de ses 15 ans, découvre les petits bonheurs de la vie mais aussi ses nombreux aléas aux côtés de sa famille sur le point d'imploser, de sa meilleur amie Théa avec qui les relations sont tendues et de Holden, le garçon dont elle est secrètement amoureuse.

Le 1er Juillet 2009, Barack Obama et le Congrès décernent au WASP - Woman Airforce Service Pilots (service de pilotes féminines de l'Armée de l'Air) - la médaille d'or du Congrès, plus haute distinction civile pouvant être accordée par le Congrès des Etats-Unis. C'est grâce à ce fait divers d'importance que l'auteure a l'idée d'écrire ce roman. Et c'est parce que la participation des femmes pilotes a longtemps été tenu secrète qu'il est gratifiant de voir des romans comme celui-ci naître.
L'auteure va cependant plus loin en nous présentant les mémoires d'une dame qui, en se confiant à quelqu'un, affronte enfin les vérités qu'elle s'est cachée à elle-même, laissant s'échapper ses remords et apprenant à fusionner la femme qu'elle est aujourd'hui avec celle qu'elle a été. Le résultat m'a beaucoup touchée, tout comme les personnages dans leur ensemble auxquels je me suis rapidement attachée: aucun n'est là par hasard, ils sont tous intéressants et chacun apporte un plus à l'histoire, ce qui rend le récit d'autant plus attractif.
En alternant les deux points de vue - celui d'Elyse et celui de Mary -, on change également d'époque en suivant les aventures de cette dernière pendant la Seconde Guerre mondiale. Et c'est par de petites allusions, des phrases libérées au hasard des pages, qu'on apprend ce qui a pu se produire entre 1945 et la période présente. Cette construction m'a plu !
L'auteure n'oublie pas en écrivant ce récit fictif qu'il est inspiré de faits réel, elle y glisse de temps à autres de véritables anecdotes.

Ce roman qui mêle avec subtilité plusieurs genres (témoignage historique, littérature américaine, young adult) et aborde plusieurs thèmes, sans jamais nous perdre dans ses différentes histoires, est une pépite pleine de tendresse qui nous fait à la fois rire et monter les larmes aux yeux. J'ai adoré !



 1er Juillet 2009, Barack Obama décerne la médaille d'or du Congrès au WASP


Citation:

* "toute famille a ses secrets, qui ne comptent généralement que pour ceux qui les garde."



 Membres du WASP


Suzy Bess.