samedi 29 octobre 2016

Ma Vie de (Grand et Parfait) Génie Incompris


Ma Vie de (Grand et Parfait) Génie Incompris
 
Auteure: Stacey Matson
Editeur: Actes Sud Junior
Traduit de l'anglais (Canada) par: Gilles Abier
Nombre de pages: 303

Je remercie les éditions Actes Sud et Babelio pour cette lecture !

Quatrième de Couverture

Moi, Arthur A. Fayot, je vais devenir célèbre.
Ce ne sera pas facile, je sais. Déjà, le collège me retarde. Kennedy, l'amour de ma vie, me remarque à peine et Mme Whitehead ne comprend pas mon génie créatif. En plus, Robbie Zack (un abruti total) s'imagine que je pique ses idées, ce qui est faux. Vous ne trichez pas si, après avoir eu l'occasion de lire le travail de quelqu'un d'autre, vous avez un sursaut d'inspiration. Je suis certain que ça se passe comme ça pour tous les écrivains connus. Et je vais être connu. J'ai juste besoin de remporter le concours de nouvelles cette année...

Bienvenue dans la vie d'Arthur A. Fayot.
Il est impertinent, limite insolent... et si Robbie met sa menace à exécution, il devrait finir la tête dans la cuvette des toilettes.
 
Mon Avis

Quelle histoire émouvante et humaine nous est contée dans ce roman !

Arthur Fayot fait sa rentrée au collège, en cinquième (dans le système scolaire canadien, l'école primaire comprend la classe de sixième, les années collège ne durent donc que trois ans). Nous découvrons un jeune garçon aux idées bien arrêtées et persuadé d'être le futur grand écrivain de sa génération. Dès le début de l'année, il s'inscrit à un concours de nouvelles. Mais il a beau chercher, impossible de trouver l'inspiration, alors que l'échéance approche à grands pas. Au fil des mois qui s'écoulent, Arthur va en apprendre toujours plus sur les personnes qui l'entourent: entre sa passion dévorante pour la frivole Kennedy, son aversion pour Robbie avec qui il va être obligé de travailler, ses correspondances avec ses professeurs et la tristesse de son père depuis la mort de la mère d'Arthur qui rend le quotidien morose, c'est à grandes doses de cynisme que le jeune garçon va affronter cette année qui se profile.

Ce roman lu en une nuit (on ne change pas les mauvaises habitudes), véritable page-turner grâce à sa construction atypique, m'a profondément émue. Arthur est un garçon qui va cacher son désarroi, son mal-être quotidien et sa tristesse, derrière un humour décapant, délicieusement impertinent ! Le décès brutal de sa mère semble n'avoir eu que peu d'effets sur lui, il cache soigneusement sa peine sous un masque d'innocence extravagante.
Aux travers d'échanges épistolaires réguliers avec sa professeur de français, de devoirs liés à la même matière, d'articles pour le journal de l'école, de mails échangés avec sa binôme du concours de nouvelles, ou encore de révélations intimes faites à un carnet de lecture, Arthur se livre plus qu'il ne le croit. Et c'est touchant.
La variété de la structure du récit est une réussite ! Cette histoire se lit toute seule. Et vraiment, la volubilité du personnage, tout autant que ses écrits, sont à savourer sans modération !
Les plus jeunes comme les grands apprécieront ce roman; quant à moi, je suis enchantée de savoir qu'il s'agit du premier tome d'une trilogie car j'ai grande hâte de découvrir la suite !



Suzy Bess.

  

2 commentaires:

  1. Tiens, au vu du résumé c'est exactement le type d'humour qui me plait... ce qui montre bien à quel point je n'ai pas changé depuis le collége^^.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu étais impertinent au collège ? ;) Je suis sûre que ce livre te plaira, tente !

      Supprimer