dimanche 28 juillet 2019

PAL +11


... +11 !

Bon, il est évident de dire que je ne suis pas raisonnable en ce moment. Mais je vais bien finir par m'assagir...

Cadeaux

* Fantôme d'Orient, Pierre Loti.
Résumé: Le périple en Turquie du capitaine de corvette Julien Viaud, lancé à la recherche d'Aziyadé, sa bien-aimée, une jeune Circassienne appartenant au harem d'un Turc, qu'il aima follement quinze ans auparavant. Ce grand serviteur de la Marine nationale, devenu écrivain célèbre sous le nom de Pierre Loti, livrait là, en 1892, un récit bouleversant, devenu depuis un classique.

Vieille édition qui a besoin d'amour d'un titre que je ne connaissais pas. J'espère que la découverte m'enchantera.

***

* La Mémoire Sous les Vagues, Florence Couquiaud.
Résumé: Une photographe franco-japonaise vit le séisme du 11 mars 2011 à Tokyo. Sans nouvelles de sa grand-mère, elle part à sa recherche dans la zone sinistrée par le tsunami. A Yokohama en 1863, O Kanekichi, geisha de renom, divertit les membres de la communauté occidentale naissante. Elle se lie à un peintre célèbre et à son associé, photographe immortalisant le Japon en voie de disparaître. Les destins de leurs familles s'entremêlent au fil de grands évènements historiques, de tragédies et de rencontres amoureuses. Du passé et de la boue surgissent des vestiges, des images, le choix d'occulter les souvenirs ou la nécessité de les transmettre.

J'ai repéré ce roman dès sa sortie, au mois de mai. Hâte de plonger dans cet univers !

***

* Les Animaux de Tout le Monde, Jacques Roubaud.
Résumé: Il y a beaucoup d'animaux, des longs des courts des gras des beaux. A chacun je donne un poème. Jacques Roubaud, un poète contemporain, adepte des jeux de langage.

Poésie que je ne connaissais pas non plus, il me faudra peu de temps pour découvrir ce petit recueil.
  
Boîtes à livres

* Tatiana, Paullina Simons.
Résumé: En plein siège de Leningrad, la passion bouleversante d'une jeune Russe et d'un officier de l'Armée rouge... né en Amérique. Tatiana et Alexandre se rencontrent pendant l'été 1941, le jour où l'Allemagne de Hitler déclare la guerre à l'Union Soviétique de Staline. Ils s'aiment au premier regard, d'un amour absolu, et interdit: lié par un terrible secret, Alexandre est promis à la sœur aînée de Tatiana. Ensemble, Tatiana et Alexandre affronteront tous les dangers de cette guerre qui va bientôt précipiter leur ville dans l'horreur, la famine, la peur, le froid, la mort...

J'ai lu tellement de beaux avis concernant ce roman ! C'est une joie que de l'avoir trouvé, il me tarde de le lire.

***

* Eugénie Grandet, Honoré de Balzac.
Résumé: D'une avarice maladive, le riche tonnelier Grandet fait vivre sa femme et sa fille Eugénie dans la plus grande pauvreté. Sa fortune étant connue des meilleurs partis de la ville, Eugénie est l'objet d'une cour assidue. Mais la jeune femme, pure et naïve, tombe amoureuse de son cousin Charles dont la famille est ruinée... Le tonnelier Grandet va s'employer dans l'ombre à empêcher leur union.

Je ne sais plus dans quel livre j'avais entendu parler de ce roman, mais depuis cette lecture oubliée, j'avais envie de découvrir ce classique de Balzac.

***

* La Métamorphose, Franz Kafka.
Résumé: Lorsque Gregor Samsa s'éveille, un matin, après des rêves agités, il est bel et bien métamorphosé. Doté d'une épaisse carapace d'où s'échappent de pitoyables petites pattes ! Lugubre cocasserie ? Hélas, ultime défense contre ceux qui, certes, ne sont pas des monstres mais de vulgaires parasites... Les siens. Père, mère, sœur, dont l'ambition est de l'éliminer après avoir contribué à l'étouffer...

On m'a dit que Kafka était... mortellement ennuyeux à lire. Qu'à cela ne tienne, il me faut découvrir cela par moi-même !

***

* L'Alchimiste, Paulo Coehlo.
Résumé: Santiago, un jeune berger andalou, part à la recherche d'un trésor enfoui au pied des Pyramides. Lorsqu'il rencontre l'Alchimiste dans le désert, celui-ci lui apprend à écouter son cœur, à lire les signes du destin et, par-dessus tout, à aller au bout de son rêve.

Cet auteur a une sublime plume, j'avais beaucoup apprécié sa "Cinquième Montagne". Ravie d'être tombée sur ce classique que je ne connais pas encore.

***

* Une Vie, Guy de Maupassant.
Résumé: À dix-sept ans, radieuse, prête à toutes les joies, à tous les hasards, Jeanne quitte enfin le couvent. Dans le désœuvrement des jours et la solitude des espérances, de tous ses rêves, le plus impatient est celui de l'amour... Oh ! Elle en sait des choses sur le frémissement des cœurs, l'élan des âmes. Elle les a si souvent pressentis, espérés, ces bonheurs-là. Aussi, lorsqu'il paraît, le reconnaît-elle sans peine. L'être créé pour elle... Julien ! Le même écho s'éveille en leurs cœurs... Le mariage scellera leur amour. Mais que sait-elle, lorsque le voile se déchire, des grandes étreintes, des secrets d'alcôves, des désirs d'hommes ? Que sait-elle de l'amour sinon sa poésie ? Alors ils se regardent... Les illusions, à peine écloses, déjà se fanent et bientôt ne sont plus.

Autre classique à découvrir que je suis curieuse de lire.

***

* Où es-tu ?, Marc Levy.
Résumé: Adolescents, Susan et Philip représentaient tout l'un pour l'autre. Avec l'optimisme de la jeunesse, ils s'étaient promis de s'aimer pour toujours. Mais la vie va les écarter l'un de l'autre comme deux étoiles soumises aux lois de la gravitation. Susan affrontera la violence des ouragans en Amérique centrale, tandis que Philip réussira à Manhattan. À l'exception de quelques rencontres furtives à l'aéroport de Newark, ils ne sauront de leurs vies respectives que ce que disent les lettres qu'ils vont s'écrire pendant des années. Sans que jamais ne se brise le lien qui les unit. Philip avait promis à Susan qu'il serait toujours là s'il lui arrivait quelque chose. Il ne pouvait pas savoir que cette promesse allait profondément bouleverser sa vie et que, pour l'honorer, il devrait ouvrir son cœur à l'inconnu.

Il y a un moment que je n'ai pas lu de livre de l'auteur, mais celui me tente bien pour passer le temps.

***

* Le Meurtre de Roger Ackroyd, Agatha Christie.
Résumé: Cela fait tout juste un an que le mari de Mrs Ferrars est mort. D'une gastrite aigüe. Enfin, c'est ce qu'il semble. Après tout, les symptômes de l'empoisonnement par l'arsenic sont presque les mêmes... Hier, Mrs Ferrars est morte à son tour. Une trop forte dose de véronal. Suicide ? Allons donc ! Elle était encore jeune et très riche... Et puis, aujourd'hui, Mr Ackroyd a été assassiné. Cette fois, le doute n'est pas permis. Mais pourquoi ? Bien sûr, Mrs Ferrars et Mr Ackroyd paraissaient fort bien s'entendre. Surtout depuis la mort du mari. Mais de là à dire... Non, ce n'est pas possible. En tout cas, ce n'est pas si simple...

Je fais le plein d'Agatha Christie ces derniers temps !

***

* L'Autobiographie de Malcolm X, Malcom X, Alex Haley.
Résumé: Malcom X n'avait jamais cru qu'il vivrait assez longtemps pour vieillir... Le dimanche 21 février 1965, il est assassiné à l'âge de trente-neuf ans, foudroyé par seize balles de revolver lors d'un meeting à Harlem. Qui a commandité le crime ? À qui Malcom X faisait-il peur ? Et surtout qui était Malcom X ? Leadeur charismatique, orateur hors pair, grand "messie noir" des années soixante, celui qui proclamait: "Non, je ne me considère pas comme Américain. Je fais partie des 22 millions de Noirs victimes de l'américanisme (...). C'est en victime que je porte les yeux sur l'Amérique. Et ce que j'aperçois ce n'est pas le rêve américain, mais le cauchemar américain."; marqua à jamais l'histoire et la vie politiques américaines. Né dans le Nebraska où le Ku Klux Klan faisait alors la loi, enfant des rues à Boston, puis à New York où il verse dans la délinquance, Malcom fera son éducation en prison avant de devenir le porte-parole du mouvement islamiste américain...

Voilà un ouvrage qui peut être intéressant !


Et vous, du nouveau ?

Suzy B. 

mercredi 24 juillet 2019

"Les Audaces de Léonard de Vinci", Pascal Brioist


Les Audaces de Léonard de Vinci
Auteur: Pascal Brioist
Éditeur: Stock
Nombre de pages: 480

Je remercie chaleureusement les éditions Stock et Babelio pour cette lecture,
lue dans le cadre d'une Masse Critique. 

* Quatrième de Couverture *

Léonard de Vinci est mort il y a exactement 500 ans. En 2017, un tableau qui lui a été attribué s'est vendu 450 millions de dollars, devenant ainsi la toile la plus chère du monde. C'est l'un des hommes les plus illustres ayant jamais vécu sur cette planète, ceci à cause, dit-on, de sa capacité surhumaine à se saisir de tous les domaines du savoir et de la pratique.
Mais le "génie" venu de Toscane recèle des mystères, nombreux. Ainsi, comment devient-on courtisan quand on est né illégitime ? Comment devient-on ingénieur militaire quand on a débuté dans les ateliers florentins ? Comment devient-on le "premier peintre, ingénieur et architecte" de François Ier, un des plus puissants rois d'Europe ? À découvrir les audaces de cet homme qui voulait saisir tous les secrets du monde, Pascal Brioist éclaire une "pensée héroïque" qui plane encore sur nous aujourd'hui.
 
* Mon Avis *

Cette année 2019 marque les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci; à cette occasion, Pascal Brioist revient avec une biographie sur le savant dont il est aujourd'hui l'un des spécialistes.

Par thématiques, l'auteur nous présente donc l'homme, le peintre, l'ingénieur que fût Léonard de Vinci. Les suspicions nées au fil des siècles et des études menées par de nombreuses personnes sur l'illustre savant ne sont que brièvement mentionnées pour laisser exposées les certitudes. L'intimité est préservée, un élément qui m'a plu, et ce sont principalement les travaux de Léonard de Vinci qui sont ici traités. Tenter de tracer le chemin d'une vie bien peu ordinaire quand il ne subsiste que peu de preuves est un travail fastidieux qu'il faut saluer, et l'auteur annote chacune de ses références.
De l'évolution d'enfant illégitime à peintre du roi, il y a forcément beaucoup à raconter: l'on découvre donc la genèse de certains projets artistiques, l'élaboration d'inventions pas toujours abouties et parfois améliorations d'idées déjà conçues par d'autres... La réflexion philosophique du savant et son soucis de précision transparaisse à travers les lignes du biographe.
Fourni, cet ouvrage ne pourra que passionner les admirateurs de l'un des noms les plus connus au monde, mais ne conviendra cependant pas à tous: cette lecture dense peut, en effet, se révéler longue par moments. Curieuse d'en savoir plus sur un être qui suscite tant de passions à travers les âges et encore tant (et toujours plus même) d'engouement, j'ai été comblée par cette redécouverte de l'homme dont je ne savais finalement que de choses !

Ce livre est à réserver à l'étude du personnage, sa densité ne pouvant convenir à tout un chacun. Avec neutralité, Pascal Brioist livre donc une recherche finement étudiée qui aura su me captiver malgré sa concision.
 
* Parlons Couverture *


"L'Homme de Vitruve" est un choix parfait pour illustrer cet ouvrage: saviez-vous qu'il est fort possible que Léonard de Vinci ait, ici, représenté ses propres traits ? De plus, ce dessin met en avant les caractéristiques du savant: l'habileté de son coup de crayon, évidemment, mais également son soucis de précision, et ses recherches anatomiques (entre autres études) combinées à son approche géométrique de l'art.


Citation:

* Les Anciens ont appelé l'homme un microcosme, et en vérité cette épithète s'applique bien à lui, car l'homme est composé d'eau, d'air et de feu, il en va de même pour le corps de la terre; et si l'homme a en lui une armature d'os pour sa chair, le monde a ses rochers, supports de la terre; si l'homme recèle un lac de sang où les poumons, quand il respire, se dilatent et se contractent, le corps terrestre a son océan qui croît et décroît toutes les six heures, avec la respiration de l'univers; si de ce lac de sang partent les veines qui se ramifient à travers le corps humain, l'Océan emplit le corps de la terre par une infinité de veines aqueuses [...]. (Léonard de Vinci)


Suzy Bess.
  

dimanche 21 juillet 2019

PAL +8


+8 !

Du nouveau s'est accumulé dans la pile à lire ces dernières semaines.

Achats vide-grenier

* L'Héritage, tome 1: Eragon, Christopher Paolini.
Résumé: Eragon mène une vie simple, jusqu'au jour où il ramasse dans la forêt une étrange pierre bleue. Le garçon découvre qu'il s'agit d'un œuf et assiste bientôt à la naissance... d'un dragon ! En décidant de l'élever, il devient Dragonnier, héritier d'une caste d'élite que le terrible roi Galbatorix veut éliminer. Eragon n'a que seize ans, mais le destin du royaume de l'Alagaesia est entre ses mains.

Des années que je cherchais cet ouvrage d'occasion !

***

* Shutter Island, Dennis Lehane.
Résumé: Nous sommes dans les années cinquante. Au large de Boston, sur un îlot nommé Shutter Island se dresse un groupe de bâtiments à l'allure sinistre. C'est un hôpital psychiatrique dont les patients, tous gravement atteints, ont commis des meurtres. Lorsque le ferry assurant la liaison avec le continent aborde ce jour-là, deux hommes en descendent: le Marshal Teddy Daniels et son coéquipier Chuck Aule. Ils sont venus à la demande des autorité de la prison-hôpital car l'une des patientes, Rachel Solendo, manque à l'appel. Comment a-t-elle pu sortir d'une cellule fermée à clé de l'extérieur ?

J'ai adoré le film, il me tarde de lire le roman.

***

* Les Fabuleuses Aventures d'un Indien Malchanceux qui Devint Milliardaire, Vikas Swarup.
Résumé: Quand le jeune Ram Mohammad Thomas devient le grand vainqueur de "Qui veut gagner un milliard de roupies ?" la production soupçonne immédiatement une tricherie. Comment un serveur de dix-huit ans, pauvre et inculte, serait-il assez malin pour répondre à treize questions pernicieuses ? Accusé d'escroquerie, sommé de s'expliquer, Thomas replonge alors dans l'histoire de sa vie... Car ces réponses, il ne les a pas apprises dans les livres, mais au hasard de ses aventures mouvementées !

Comme l'histoire précédente, le film Slumdog Millionnaire a su me captiver et j'ai donc hâte de découvrir le livre.
 
Boîte à livres

* Femmes et Filles, Elizabeth Gaskell.
Résumé: Ce roman d'amour sur fond de scandales et d'intrigues se déroule dans l'Angleterre rurale de la fin des années 1820. Il met en scène Molly, la fille rebelle d'un médecin de campagne, les aristocrates locaux qui, depuis l'imposant château de Cumnor Towers, règnent en maîtres absolus sur ce coin perdu des Midlands, les notables, les domestiques, les paysans, les animaux mais c'est avant-tout la nature humaine dans la toute-puissance de ses pulsions et de ses désirs si impitoyablement réprimés par la société victorienne qu'Elizabeth Gaskell place au centre de la trame.

Je possède déjà ce roman en VO, contente de trouver cette édition française.

***

* Les Adieux à la Reine, Chantal Thomas.
Résumé: Nous sommes à Vienne, en 1810, dans une ville humiliée et ruinée par la victoire de Napoléon. Une femme, Agathe-Sidonie Laborde, ancienne lectrice de Marie-Antoinette, se souvient de Versailles et, plus précisément (parce que c'est pour elle une hantise), des 14, 15 et 16 juillet 1789, jours d'effondrement durant lesquels, Louis XVI ayant cédé sur tout, les intimes de la famille royale et une grande partie de la Cour se dispersent. Agathe elle-même s'est enfuie alors, dans la nuit 16, avec la famille de Polignac.

Curieuse de découvrir cette histoire sous forme de pages. L'adaptation cinéma m'avait plu.

***

* Trois Souris, Agatha Christie.
Résumé: Dans l'obscurité d'une maison endormie, un cri déchire le silence... Un crime vient d'être commis... Ainsi se lève le rideau sur l'un des plus grands succès de la scène internationale, "La Souricière", qui tient l'affiche sans interruption depuis plus de cinquante ans. Adaptée par Agatha Christie d'une nouvelle écrite en 1947, jouée pour la première fois à Londres en 1952, cette mésaventure de trois petites souris porte la marque de son auteur: humour et coups de théâtre sont au rendez-vous. Et comme tous les grands maîtres du suspense, Agatha Christie préférait que ses spectateurs ignorent la clé de l'énigme avant de pénétrer dans le théâtre...

J'ai entendu parler de la célèbre pièce qui se joue depuis si longtemps sans interruption. Les nouvelles de cet ouvrage m'intriguent donc beaucoup.
 
***

* Une Mémoire d’Éléphant, Agatha Christie.
Résumé: Jamais une querelle, pas de liaisons... Les Ravenscroft filaient le parfait amour. Si on ajoute à cela une excellente réputation e tune situation financière confortable, on en déduit qu'ils étaient de ceux qui meurent dans leur lit. Et non d'une balle dans la peau. double suicide, a conclu la police, sans trop y croire. Une fin singulière pour un couple uni et paisible... Mais qu'envisager d'autre ? Un double assassinat ? Un meurtre suivi de suicide ? Guère plus plausible. Alors ? Alors, Hercule Poirot a horreur des histoires inachevées. Et même si le début de celle-ci remonte très loin dans le passé, il en connaîtra le fin mot... Comme d'habitude.

Je n'ai encore jamais lu d’aventures d'Hercule Poirot. Ce sera peut-être la première ?

***

* Le Flux et le Reflux, Agatha Christie.


Résumé: Gordon Cloade est mort fort à propos sous les décombres de sa villa ravagée par le blitz. Il laisse à sa jeune veuve, Rosaleen, une fortune colossale et cela, évidemment, ne fait pas l'affaire du clan Cloade qui se voit, d'un seul coup, spolié par l'intruse. Or, le bruit court que le premier mari de Rosaleen ne serait pas mort, ce qui, bien entendu, aurait pour effet d'annuler le second mariage... Ces situations troubles sont pain bénit pour les maîtres chanteurs. En voici justement un qui fait chanter la jeune femme. Pas très longtemps: en lui portant son breakfast, la petite bonne de l'auberge où l'individu est descendu trouvera, dans sa chambre, un bien vilain spectacle...

Voilà un résumé qui donne envie de découvrir l'histoire.


Et vous, du nouveau ?


Suzy Bess.
 

jeudi 18 juillet 2019

"Un Petit Grain de Sable", Petra Hülsmann


Un Petit Grain de Sable
Titre original: "Glück ist, wenn man trotzem liebt"
Auteure: Petra Hülsmann
Éditeur: L'Archipel
Traduit de l'allemand par: Penny Lewis
Nombre de pages: 338

Je remercie chaleureusement Mylène et les éditions de l'Archipel pour cette lecture !

* Quatrième de Couverture *

Sans être maniaque, Isa, 27 ans, a une vie bien réglée. Voilà onze ans qu'elle travaille chez la même fleuriste, déjeune chaque midi dans le même restaurant vietnamien et regarde chaque soir un épisode de son feuilleton préféré.
Mais un petit grain de sable vient enrayer la belle mécanique... M. Lee a fermé boutique et le resto bobo branchouille qui a ouvert à la place ne sert pas de soupe de nouilles !
Le premier réflexe d'Isa est de prendre en grippe son nouveau voisin. Quel type prétentieux, ce Jens, et arrogant ! Mais n'est-il pas aussi terriblement séduisant ? Et célibataire...

Avec ce deuxième roman, Petra Hülsmann signe une comédie romantique piquante. Une explosion de saveurs.
 
* Mon Avis *

"Un Petit Grain de Sable" est le roman feel good type. Bien que prévisible, impossible de lui résister !

Isabelle Wagner a des habitudes bien ancrées, et lorsque celles-ci sont chamboulées, elle frôle l'état de panique totale. C'est ainsi qu'elle se met à détester Jens Thiel, sans le connaître, parce qu'il a installé son restaurant en face de la boutique de fleurs dans laquelle elle travaille depuis de nombreuses années, à la place de celui de M. Lee, le vietnamien chez qui la jeune femme allait manger tous les midis. Pire encore: la petite sœur de Jens se met à suivre Isa partout, la forçant à modifier une fois de plus son emploi du temps réglé comme du papier à musique; et elle apprend que sa meilleure amie quitte la ville pour s'installer à la campagne. La vie méthodique d'Isabelle est un lointain souvenir et elle va devoir sauter dans cet inconnu qu'elle redoute tant.

Vous vous faites une idée des feel good ? Eh bien, c'est tout à fait ce roman ! Dès le début, on imagine très bien ce qui peut se produire. L'héroïne a des réactions exacerbées et j'ai eu du mal à entrer dans l'histoire... il faut dire que j'étais un peu lasse de ce style de lecture au moment de découvrir celle-ci - c'est le genre de choses qui arrive par période - et que j'ai donc forcément eu tendance a remarquer plus facilement les clichés que je lisais. Mais je n'ai pas su résister à l'ambiance de ce récit et je me suis laissé embarquer par la plume conviviale de l'auteure. Isa, l'héroïne, paraît fantasque mais j'ai finalement adoré ses exaspérantes petites manies (sauf sa tendance à exagérer); son besoin de stabilité et de contrôler chaque instant de sa vie devient touchant au fil des pages, il y a un sens profond à sa manière d'être. Le héros, quant à lui, est l'atout charme de l'histoire et ses maladresses en font un personnage plein d'authenticité. Les confrontations entre ces deux-là apportent beaucoup d'humour, ils n'hésitent jamais à se critiquer l'un l'autre, à se lancer des piques.
En traitant également de sujets divers (comme la survie des petites entreprises et les difficultés qu'elles rencontrent face à la concurrence ou à la modernisation, les mensonges de parents pour le bien de leurs enfants, l'acceptation - de renouveau dans une vie qu'on pensait très bien comme elle était, de renonciation à l'accomplissement de certains rêves, de certains idéaux... -), le roman vise juste et se révèle émouvant.

Ce roman n'est peut-être pas très original dans la forme mais il a du charme et nous fait passer de bons moments entre rires et instants d'émotions. À lire en dégustant un fondant au chocolat !

* Parlons Couverture *

Voilà une composition tout à fait estivale ! La maison d'édition a choisi un concept idéal pour la période d'été, et c'est réussi: on a envie d'embarquer ce livre avec soi à la plage. Les fleurs rappellent le métier d'Isabelle, ne manque plus qu'un petit fondant au chocolat (clin d’œil à Jens) pour que ce soit parfait.


(Gribouille approuve !)


Citations:

* - Ne sous-estime jamais le pouvoir du chocolat, répondis-je le plus sérieusement du monde.

* - Chut. Je veux savoir si le soleil crépite quand il touche la mer.

* Même dans les pires moments, le bonheur était là, pour peu qu'on se donne la peine de le voir. Il était rarement parfait, il demandait parfois quelques efforts, mais il existait bel et bien.


Suzy Bess.
  

mercredi 10 juillet 2019

"Toujours Maudit !", David Safier


Toujours Maudit !
Titre original: "Mieses Karma Hoch 2"
Auteur: David Safier
Édition: Pocket
Traduit de l'allemand par: Catherine Barret
Nombre de pages: 352

* Quatrième de Couverture *

Quelle sale journée pour Daisy ! Non seulement elle rate son audition pour le prochain James Bond, s'écrase contre un camion avec Marc Barton, l'acteur le plus arrogante qu'elle ait jamais rencontré, mais elle se voit, avec son acolyte, réincarnée en fourmi, l'être le plus bas de l'échelle karmique...
Ça ne se passera pas comme ça ! Tour à tour poissons, oiseaux, escargots, ils sont bien déterminés à gravir aussi vite que possible les échelons de la réincarnation pour reprendre forme humaine et empêcher le mariage du meilleur ami de Daisy et de l'ex-femme de Barton...
Et de fourmi à bipède, le chemin est long !
 
* Mon Avis *

J'avais adoré "Maudit Karma" du même auteur; cette fois-ci, le charme est moins bien passé.

Daisy Becker est une actrice ratée dont la dernière chance de gloire réside en un rôle de figurante pour le prochain James Bond. Mais, arrivée sur le plateau, un regrettable accident se produit: Daisy tue, sans le vouloir, le chien de l'acteur principal, le renommé Marc Barton. Alors qu'elle tente de présenter ses excuses dans la voiture de celui-ci, ils foncent droit sur un camion et meurent sur le coup... pour se réincarner dans le corps d'une fourmi rouge. Ils viennent d'entrer dans le cycle de la réincarnation et, s'ils veulent pouvoir habiter des corps plus importants, ils vont devoir amasser du bon karma en faisant de bonnes actions. Mais c'est loin d'être gagné pour ces deux êtres égoïstes, encore plus lorsqu'ils comprennent que le meilleur ami de Daisy et la veuve de Marc tombent amoureux l'un de l'autre. Plus qu'une idée en tête pour les deux réincarnés: séparer le nouveau couple.

Après "Maudit Karma", David Safier nous propose donc "Toujours Maudit !"; et parce qu'on ne change pas une équipe qui gagne, il reprend les mêmes ingrédients pour cette histoire, avec toutefois des personnages différents (sauf un, mon préféré, qui sert de clin d’œil à l'autre roman). Il n'y a donc pas vraiment de raison particulière pour ne pas apprécier... oui, sauf que cette fois la magie n'a pas opéré sur moi. Alors:
- soit ce n'était pas le bon moment pour moi de lire ce roman;
- soit le déroulement très similaire au premier récit a favorisé mon ennui et donc totalement annihilé l'effet de surprise;
- soit c'était moins bon...
Tout comme pour la précédente histoire, les personnages pleins de défauts, peu charismatiques, aux réactions exagérées peuvent énerver le lecteur, et le fait que l'auteur n'exploite pas les sujets qu'il mentionne est dommage, parce que parler des différentes religions et de comment elles sont perçues, de maltraitance psychologique, des différences sociales, tout ça est fascinant à étudier.
Sauf que ce n'est pas ce genre de lecture. David Safier a un style inimitable, il livre volontairement des comédies légères pleines de situations rocambolesques, et tant mieux si ça marche. C'est un parti pris que je respecte, et que j'admire aussi d'ailleurs: il n'y a rien de plus beau que de vouloir faire du bien aux gens, leur apporter du bonheur quelle que soit la forme. Je suis juste un peu déçue de ne pas avoir su faire partie de cette aventure-là.
Quoi qu'il en soit, cette histoire reste donc amusante à lire, l'auteur ne manque pas de glisser de nombreuses notes d'humour (parfois même à son encontre) et cette lecture se laisse découvrir avec autant de rapidité que de facilité.

À réserver à celles et ceux qui voudraient prolonger l'univers excentrique de l'auteur ou qui voudraient découvrir une comédie légère qui ne se croit pas plus importante que ce qu'elle est.
 
* Parlons Couverture *

Cette couverture n'est pas totalement subjective, elle ne montre pas forcément les animaux dans lesquels vont être réincarnés nos héros. Mais les couleurs sont rafraichissantes !


Suzy Bess.