mercredi 27 décembre 2017

Love Baka #1


Love Baka #1
Titre original: "Love-come No Baka"
Mangaka: Shushushu (ou Syusyusyu) Sakurai
Editeur: Kurokawa
Traduction et adaptation par: Fabien Vautrin & Miko_O
Nombre de pages: 175

Je remercie Babelio et les éditions Kurokawa pour cette lecture,
lue dans le cadre de la Masse Critique. 

* Quatrième de Couverture *

Une romance pleine d'humour dans le milieu de l'édition manga !

Incapable de tenir un planning ou de produire une histoire digne d'intérêt, Suzu Sakura est une mangaka dont la carrière peine à décoller. Sa vie va changer quand elle se voit affecter un nouveau responsable éditorial: séduisant et attentif, il a tout pour plaire... du moins le croyait-elle. Car sous une apparence de gendre idéal se cache un terrible manipulateur.
Entre ses mains, les mangas de Suzu vont-ils enfin connaître le succès ?
 
* Mon Avis *

Drôlissime, ce manga est une sucrerie à consommer sans modération !

Suzu est une auteure de manga qui a une fâcheuse tendance à s'éparpiller. Lorsque son responsable éditorial est remplacé par un jeune homme séduisant, M. Hasegawa, elle tombe tout de suite sous son charme. Mais il va se révéler nettement moins compréhensif envers les retards répétés de la mangaka que son prédécesseur, la jeune femme va donc devoir redoubler d'efforts pour parvenir à percer dans le milieu. Seule depuis trop longtemps, Suzu a également besoin d'apprendre à aimer et va rencontrer, sur le chemin de l'édition, plusieurs hommes susceptibles de se faire une place dans son coeur. Mais c'est sans compter son coup de coeur pour M. Hasegawa, qui ne s'amoindrit pas, et envers qui elle va continuer - au grand dam de l'intéressé - ses régulières allusions romantiques.

Si cette histoire est amusante, elle l'est encore plus lorsque l'on apprend, au fil des pages, qu'elle contient des scènes autobiographiques; en effet, Suzu est souvent en retard - délai qui peut aller jusqu'à une absence de 24 heures ! - et offre des gâteaux pour se faire pardonner; elle a aussi été enfermée dans une salle afin de terminer des planches - y dormant même pendant six nuits d'affilées... des faits qu'a vraiment vécu Shushushu Sakurai !
On passe, avec ce manga, un excellent moment, et ce n'est pas tant grâce aux personnages masculins (qui dégagent un charisme certain) qu'à la pétillante Suzu: elle est dynamique, insouciante, presque innocente, même, dans sa manière d'être; lire ses aventures est vraiment agréable. Sa créatrice apporte à son comportement une légèreté, un humour à toute épreuve, tout en parvenant à nous la montrer sensible et fragile.
Et le sujet est peu commun, il n'est pas souvent traité: c'est d'ailleurs la première fois que je lis un manga qui parle du parcours qui précède sa création; et c'est forcément intéressant. Le trait est classique et joli, j'aime beaucoup les expressions que la mangaka donne à son avatar, même s'il lui arrive de modifier totalement les traits de son héroïne (à trois ou quatre reprises) pour un style plus réaliste que j'ai trouvé moins engageant.

J'ai hâte de lire la suite de cette saga divertissante à l'humour généreux.
 
* Parlons Couverture *

Très sympa, cette couverture ! Le duo de personnages principaux est en apesanteur et c'est un peu le fouilli avec tout ce matériel à dessin qui flotte un peu partout. J'aime beaucoup ! Et sous la jaquette se cache une petite surprise liée à l'histoire.



Suzy B.

   

2 commentaires:

  1. On t'as reconnus ! Suzu c'est juste ta version japonaise. Il fallait le modifier un peu plus pour te cacher hein !^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mince ! Moi qui espérais que ça suffirait pour passer incognito... ^^

      Supprimer