mardi 19 décembre 2017

Six of Crows, tome 2: La Cité Corrompue


Six of Crows, tome 2:
La Cité Corrompue
Titre original: "Crooked Kingdom"
Auteure: Leigh Bardugo
Editeur: Milan
Traduit de l'américain par: Anath Riveline
Nombre de pages: 662

* Quatrième de Couverture *

"Ma mère, c'est Ketterdam. Elle m'a enfanté dans le port. Mon père, c'est le profit. Je l'honore tous les jours. Rentrez à la tombée de la nuit ou ne revenez jamais."

VENGEANCE. COMPLOT. TRAHISON.

Une mission sépare Kaz et ses complices de la liberté.
Une mission pour survivre, devenir riches et obtenir la gloire.
Une mission au cours de laquelle tout Ketterdam se dresse contre eux.

VIOLENCE. ALLIANCE. REDEMPTION.

Une partie mortelle. Six destins.
Quand les dés sont truqués, ils changent les règles du jeu...
 
* Mon Avis *

Ah, quel univers fantastique ! Leigh Bardugo se surpasse avec ce second tome encore plus captivant que le précédent.

Nos six héros et brigands ont vécu des moments difficiles avec leur précédente mission, mais les aventures liées au Palais de Glace leur ont permis de voir clair dans leurs motivations. De meilleures objectifs les habitent désormais, de nouveaux espoirs les font avancer. Mais quand une ville entière se ligue pour les anéantir, rien n'est plus aussi simple et, soudain, leurs motivations semblent hors de portée.

Enlèvements, cambriolages, trahisons, meurtres... sont autant de lourds rebondissements en série qui rythment ce second tome. Connaître les protagonistes et l'univers dès le début du récit nous permet de mieux apprécier chacune des lignes que nous lisons, tandis que nous étions plus centrés sur la découverte avec le premier volume. Je suis fort attachée aux personnages principaux, j'ai donc pris un vrai plaisir à lire ce roman; suivre l'évolution des liens entre Kaz, Inej, Nina, Matthias, Jesper et Wylan est en tout point plaisant, ça apporte de la douceur à l'ambiance fébrile du reste de l'histoire, et j'ai été sans cesse intriguée à l'idée de découvrir quel nouveau tour de passe-passe Kaz avait bien pu inventer. Je n'ai pas été déçue sur ce point: son intelligence est fidèlement mise en avant !
Non seulement la psychologie des personnages est remarquablement bien travaillée, grâce à leurs histoires personnelles et leurs projets en commun, mais la construction du récit est fascinante: comme dans le premier tome, chaque chapitre est un point de vue d'un des six héros, ils s'alternent, apportant une dynamique; mais il arrive aussi que certains faits - "manigances" serait plus exact - nous soient cachés et révélés bien plus tard, ce qui nous permet d'être surpris tout au long du récit et engendre chez nous de l'espoir.

Leigh Bardugo écrit donc avec brio. Avec humour, elle nous lie à ses héros; avec sérieux, elle revendique son opinion contre le trafic d'être humains, d'esclaves (existant malheureusement encore de nos jours) et nous rallie à sa cause; avec sincérité, et sans omettre les points politiques, elle nous fait découvrir cet univers auquel on s'attache, il nous devient même difficile de le quitter. J'ai eu les larmes aux yeux, j'ai ri, j'ai été touchée par cette histoire. En somme: j'ai adoré cette lecture et suis triste de quitter les personnages.
 
* Parlons Couverture *

Entre la couverture originale et cette version française, je ne saurai choisir: je les aime tout autant l'une que l'autre. Thomas Walker nous livre une version, une fois de plus, sublime: les six personnages principaux, côte à côte, semblent regarder vers Ketterdam, cette ville qui les lie tous; le tout se trouvant dans l'ombre d'un corbeau dont on comprend mieux l'importance et la signification qu'il a pour Kaz vers la fin du tome.



Citations:

* - Les monstres les plus méchants ne ressemblent pas à des monstres.

* "J'ai des espions aux quatre coins du monde.
- Dommage que la Terre soit ronde."

* - Ce que tu veux et ce dont le monde a besoin ne coïncident pas toujours, Kaz. Prier et espérer ne sont pas la même chose.

* - Tu es faible parce que tu as peur que les gens voient ta faiblesse. Tu laisses la honte de toi décider de qui tu es.

* - On peut supporter toute sorte de douleur. C'est la honte qui dévore les hommes.

* N'était-ce pas le rêve de toutes les jeunes filles ? Se réveiller et se retrouver dans la peau d'une princesse ? Ou dotée de pouvoir magiques et d'un destin grandiose ? Peut-être que certains vivaient ce genre d'existence. Peut-être qu'elle aussi. Mais les autres ? Qu'en est-il des inconnus, des invisibles, des laissés-pour-compte ? Nous apprenons à tenir notre tête droite comme si nous portions une couronne. Nous apprenons à trouver de la magie dans le quotidien. C'est ainsi qu'on survit quand on n'est pas l'élu, quand on n'a pas de sang des rois qui coule dans nos veines. Quand le monde ne te dois rien, tu fais tout pour obtenir quelque chose de lui.



Suzy B.

  

4 commentaires:

  1. Et bien ça donne encore plus envie de commencer la lecture de la saga ! Le premier est toujours dans ma wishlist. Et la couverture est sublime !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je la trouve franchement réussie, je te souhaite d'aimer autant que moi !

      Supprimer
  2. Moi aussi j'ai adoré le tome 1 avec ses personnages aussi attachants les uns que les autres. Tu me donnes vraiment envie de me ruer sur le tome 2 que j'ai prévu d'acheter prochainement. Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette saga est vraiment sympa, j'espère que le tome 2 te plaira ! :D

      Supprimer