vendredi 8 décembre 2017

CHERUB, Mission 13


CHERUB, Mission 13:
Le Clan Aramov
Titre original: "CHERUB #13: People's Republic"
Auteur: Robert Muchamore
Editeur: Casterman
Traduit de l'anglais par: Antoine Pinchot
Nombre de pages: 443

* Quatrième de Couverture *

Après huit long mois d'attente, Ryan se voit enfin confier sa première mission CHERUB. Sa cible: Ethan, un jeune Californien privilégié passionné par l'informatique et le jeu d'échecs. Le profil type du souffre-douleur idéal... sauf que sa grand-mère dirige le plus puissant syndicat du crime du Kirghizstan. Si Ryan espérait profiter de cette opération pour bronzer sous le soleil californien, il déchantera bien vite.

CHERUB est un département ultrasecret des services de renseignement britanniques composé d'agents âgés de 10 à 17 ans.

Pour raison d'Etat, ces agents n'existent pas.
   
* Mon Avis *

Au revoir James Adams, bonjour à la nouvelle génération de CHERUB. Avec ce treizième tome, Robert Muchamore nous fait connaître de nouveaux agents et de nouvelles aventures en restant fidèle à l'esprit de la saga.

Ryan Sharma est le nouveau héros; déjà intégré à l'organisation, cela fait des mois qu'il attend de prouver sa valeur au cours d'une importante mission qui fini par se présenter; l'enjeu est de taille puisque le démantèlement d'un vaste et puissant réseau de trafic international est espéré: drogues, armes, produits de contrebande et êtres humains sont autant de sujets que transporte le clan Aramov grâce à son importante flotte d'avions. Ryan va devoir se lier d'amitié avec Ethan et essayer de glâner la moindre information sur le clan auprès du garçon qui semble, en apparence, n'avoir aucun rapport avec cette famille du crime. De son côté, Ning est une jeune chinoise qui va devenir une victime collatérale du marchandage de clandestins orchestré par son père.. A onze ans, et se retrouvant sans soutien, elle va essayer de se sortir des pires difficultés.

J'étais un peu triste (et, je l'avoue, pas très motivée) à l'idée de commencer cette lecture sans avoir affaire à son précédent héros, mais heureusement on ne perd pas ses repères avec ce renouveau de la saga puisque l'on évolue beaucoup sur le Campus et que l'on croise aussi de temps à autre d'anciens personnages secondaires: principalement Amy Collins, par exemple, - une jeune femme qu'appréciait beaucoup James mais qui ne m'a pas toujours convaincue ici -, la directrice Zara Asker, évidemment, ou même une apparition (assez décevante, par ailleurs) de Lauren Adams. L'univers reste lui-même et c'est agréable: de l'action, un peu d'humour, et des aventures que l'on ne serait pas capable de vivre nous-même mais que nos James Bond en herbe gèrent avec efficacité.
Il m'a parfois été difficile de faire la transition entre James, devenu un jeune adulte quand nous l'avons quitté dans le précédent tome, et Ryan, 12 ans: la différence de mentalité se ressent, on a l'impression de tout recommencer depuis le début finalement. Le parcours initiatique étant remis à zéro, cela rend ce tome intéressant. Ryan est un jeune auquel j'ai envie de m'attacher, cependant j'attends de lire les volumes suivants pour me faire une idée précise à son sujet, car il reste assez mystérieux pour le moment.
Le sujet est très intéressant, les trafics en tout genre sont condensés et celui d'esclaves, mis en avant. La jeune Ning va affronter de terribles expériences, sa maturité n'en est que plus admirable. J'aime bien cette jeune fille et, tout comme Ryan, j'ai hâte de voir comment elle va évoluer.

C'est une deuxième phase pour CHERUB et une redécouverte pour les lectrices et lecteurs, mais je reste fidèle avec plaisir: j'ai aimé lire ce tome. 
 
* Parlons Couverture *

Je vais être franche, je ne suis pas du tout attirée par cette couverture. Non seulement elle ne reflète pas le thème principal de ce tome (seulement un passage final de l'intrigue), mais en plus CHERUB possède un code couleur pour ses tee-shirts, et il n'est ici clairement pas respecté...



Suzy B.

  

2 commentaires:

  1. Je n'ai toujours pas commencé^^. Mais les thémes abordés ont l'air intéressant. Et en effet, la saga ressemble à du "Young James Bond" en ne semblant pas vouloir s'arrêter^^.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle se termine au tome 17... mais ensuite il y a la saga prequel "Henderson's Boys" qui raconte les origines de l'organisation, durant la 2nde Guerre Mondiale ! :D

      Supprimer