vendredi 18 août 2017

Orange, volume 5


Orange,
volume 5
Titre original: "Orenji"
Mangaka: Ichigo Takano
Editeur: Editions Akata
Traduit par: Chiharu Chujo
Nombre de pages: 238

* Quatrième de Couverture *

La nouvelle année approche... Mais pour Naho et ses amis, cela signifie aussi une chose: la date fatidique du terrible choix de Kakeru arrive également. Pourront-ils aider leur ami et lui éviter le pire des futurs ? Mais qu'adviendra-t-il dans tout ça, de l'amour de Suwa ? Rien n'est vraiment sûr, et c'est le coeur lourd et inquiet que Naho envisage les semaines qui viennent... L'inévitable pourra-t-il être évité ?
 
* Mon Avis *

Je referme ce dernier tome, émue aux larmes.

Malgré les indications de la lettre, il arrive que les choses ne puissent pas être changées. Naho fait tout pour que la dispute prévue par son "moi" du futur, en ce 31 décembre entre Kakeru et elle, n'éclate pas, mais elle a tout de même lieu. Après cela, et malgré les efforts de la jeune fille et ses tentatives de dialogue, Kakeru l'évite. Les semaines passent et la date fatidique de la mort du jeune homme approche; ses amis font tout pour le rendre heureux mais, comme on peut le lire dans le manga, il ne suffit pas de changer les évènements, c'est le coeur de Kakeru qui doit retrouver la joie de vivre.

Ce tome final est très émouvant, je n'ai pas seulement eu les larmes aux yeux: j'ai pleuré. Agrémenté d'un peu de légèreté grâce à l'humour savoureux de certains personnages, le sujet toujours lourd est brillamment interprété. Vivre avec des regrets, le poids de la mort d'un proche sur la conscience, est l'une des choses les plus compliquée à gérer de notre humanité, et ce manga reproduit avec sincérité ce cas de conscience.
Ce récit décortique l'amitié d'une manière extrêmement touchante, la timidité du premier amour également, et il est très beau de voir les liens que partagent les héros, c'est la force même de cette histoire.
Pour clôturer la saga, on revoit souvent les membres du futur et c'est l'occasion d'avoir la réponse finale concernant l'envoi des lettres. On prend aussi connaissance de l'existence qu'à connu le Kakeru qui a perdu la vie il y a dix ans et ce qui l'a poussé à faire certains choix, j'ai trouvé cela intéressant.

Cette fin est tout à fait celle qu'il fallait et je dois avouer que lorsque j'ai appris, il y a quelques jours, qu'un sixième tome était paru au Japon (et sera donc certainement traduit ici), j'ai trouvé cela fort dommage car la saga est parfaite telle qu'elle est. Ceci dit, il semblerait que ce nouveau volume reprenne, non pas la suite de l'histoire comme je l'ai redouté, mais toute l'aventure du point de vue de Suwa. Ce n'est pas indispensable, on connait déjà globalement sa manière de voir les choses (on a bien compris que c'était du marketing...), mais bon, je pense que lorsque ça sortira en France je me laisserai tenter. On verra...

Beaucoup de détails sont apportés à l'aventure et j'ai maintenant l'impression que Naho, Suwa, Kakeru, Hagita, Azu et Takako font partie de ma vie. Ce manga porte un magnifique message d'espoir malgré sa tristesse, et il nous aide à ne plus songer aux remords qui hantent nos vies, mais à vivre pleinement notre existence.

Petit bonus: nous découvrons le chapitre final de "Un Printemps dans les Etoiles".
 
* Parlons Couverture *

Les couvertures de cette saga sont toutes sublimes, je l'ai assez répété dans chacun de mes avis. Mais avec celles des volumes 1 et 2 , celle-ci fait partie de mes préférées. Elle est peut-être même MA favorite. Encore une fois, c'est la jaquette entière qui fait toute l'importance. La complicité des héros est palpable et j'adore ce clin d'oeil (je suis très émue, en fait) fait grâce à ce beau coucher de soleil qui marque non seulement la fin d'une journée, mais aussi celle de l'aventure.





Suzy B.

 

2 commentaires: