samedi 26 août 2017

Coup de Foudre à Austenland


Coup de Foudre à Austenland
Titre original: "Austenland"
Auteure: Shannon Hale
Editeur: Pocket
Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par: Julia Taylor
Nombre de pages: 262

* Quatrième de Couverture *

Jane Hayes, 33 ans, est une jeune femme parfaitement normale et équilibrée... Ou du moins le serait-elle, sans l'adaptation par la BBC d'Orgueil et Préjugés qui a viré chez elle à l'obsession et réduit sa vie sentimentale à néant. En effet, quel homme au monde pourrait soutenir la comparaison avec Mr Darcy, joué par Colin Firth ? Et quand une parente lui laisse en héritage un séjour de trois semaines à Pembrook Park, un manoir anglais où des clientes fortunées vivent dans la peau des héroïnes de Jane Austen, les fantasmes de Jane deviennent un peu trop réels pour son bien...
 
* Mon Avis *

Après un début mitigé, j'ai savouré ce roman avec plaisir.

Jane Hayes est une janéite confirmée: elle a lu tous les romans de Jane Austen et vu un nombre incalculable de fois l'adaptation de la BBC de "Orgueil et Préjugés", version 1995. Amoureuse de Mr Darcy depuis qu'elle l'a vu sortir de ce lac avec sa chemise mouillée (hum, vous voyez ce que je veux dire mesdames, non ?), elle comprend que cette addiction est néfaste pour sa vie sentimentale: en effet, elle enchaîne les déconvenues amoureuses et à tendance à comparer les manières de ses petits-amis avec celles du célèbre héros austenien. A la mort de sa tante Carolyn, qui était au courant de son obsession, Jane découvre que celle-ci lui a légué un séjour de trois semaines à Pembrook Park, lieu où les fantasmes prennent vie et où il est possible d'évoluer comme à l'époque de la Régence, en compagnie de séduisant hommes attentionnés. C'est l'occasion idéale pour Jane de vivre réellement son rêve, afin de pouvoir ensuite mieux lui dire adieu et de revenir à la réalité de sa vie new-yorkaise.

J'ai beaucoup aimé ce roman, mais je dois avouer que le début de ma lecture n'était pas prometteur...
Après un prologue tout en humour, on découvre avec un sérieux soudain une héroïne à laquelle nombre d'admiratrices de Jane Austen pourront s'identifier. Seulement voilà, cette Jane Hayes a honte de son fantasme (elle cache son coffret DVD d'Orgueil et Préjugés afin qu'un visiteur de passage ne tombe pas dessus par hasard) ! J'ai trouvé dommage que l'héroïne soit embarrassée d'aimer cette adaptation... mais c'est en grande partie cette manière de penser qui va faire tout le roman puisque, au moment où elle est enfin décidée à faire une croix sur l'illusion qu'est Mr Darcy, elle reçoit le cadeau de sa tante. Elle va donc être "obligée", en quelque sorte, d'aller passer son séjour en Angleterre sans l'entrain que, quelques semaines plus tôt, elle aurait pu avoir. Durant le roman, l'héroïne va donc balancer entre deux volontés: celle de jouer le jeu et de se prendre pour une jeune femme du XIXe siècle, et celle de rentrer chez elle avant la fin du séjour.

J'ai fini par apprécier l'histoire, qui est joliment présentée avec un décor détaillé, des tenues et des activités tout autant, et cette idée principale bien pensée - la réflexion en est vraiment intéressante. Nous avons tous des rêves, peut importe qu'ils soient logiques ou non, mais quand arrive la possibilité de les réaliser, il se peut que nous soyons déçus; le fantasme de Jane lui fait autant de bien que de mal, il est bien qu'elle réagisse et veuille tourner la page, mais la peur de se lancer dans une "nouvelle vie", une réalité plus ancrée, la ronge. Et une fois sur place, il va être compliqué pour elle de s'y retrouver entre jeu et réalité, puisqu'elle aura affaire à d'autres personnes réelles, qui jouent un jeu (je ne suis pas certaine d'être des plus compréhensive là...). De là, elle ne saura plus comment reconnaître la sincérité d'un tel ou d'un autre. Et elle se perd tout bonnement dans son rêve.

Le roman est donc très réaliste, Jane est sincère envers elle-même, le rendu est captivant. L'humour qui parsème ces pages est vraiment plaisant et les personnages, parfois caricaturés (dont un Mr Nobley taciturne à souhait) font la part belle aux héros de Jane Austen.

Entre humour, méditation sur la vie et ses fantasmes, et romance, Shannon Hale nous offre un roman agréable.
 
* Parlons Couverture *

Delphine Dupuy nous présente une couverture rafraîchissante et charmante, je l'adore ! Les couleurs et les miniatures me plaisent beaucoup.



Suzy B.

  

2 commentaires:

  1. Je vais demander les droits d'adaptation. J'en ferais un film et tu auras le rôle principal. Pas besoin de changer grand chose^^. Et non, je n'avais rien de plus intéressant à dire^^.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé hé ! En fait, il y a déjà une adaptation (produite par Stephenie Meyer, de "Twilight"), mais c'était gentil de proposer, c'est vrai que je me suis sentie pas mal concernée dans ce roman... ^^

      Supprimer