jeudi 17 août 2017

Orange, volume 4


Orange,
volume 4
Titre original: "Orenji"
Mangaka: Ichigo Takano
Editeur: Editions Akata
Traduit par: Chiharu Chujo
 Nombre de pages: 194

* Quatrième de Couverture *

Naho et Kakeru se sont enfin avoué leur amour. Mais les deux adolescents ne savent pas encore comment se comporter, l'un vis-à-vis de l'autre, et ce que signifie le fait de "sortir ensemble". L'arrivée imminente de la course de relais pourrait bien donner un coup de pouce à leur relation naissante... A moins que l'absence de la mère de Kakeru ne se fasse trop cruellement sentir ?



 
* Mon Avis *

J'ai beaucoup aimé ce tome, dont les enjeux sont plus immédiats qu'habituellement.

Une journée sportive est organisée au lycée et les parents d'élèves y sont conviés. Alors que Naho, Suwa, Azu, Takako et Hagita ont pris la décision de faire partie de l'équipe de relais pour accompagner Kakeru (qui, à l'origine, devait y participer avec d'autres élèves de la classe) afin de lui faire passer une bonne journée, ce dernier est plus mal que jamais. L'absence de sa mère, décédée le jour de la rentrée, est flagrante. Heureusement, Suwa a pris la liberté d'inviter la grand-mère du jeune homme, et tous les amis se relaient pour lui donner le sourire.

Ce volume est émouvant et l'amitié en est le maître-mot. L'union fait la force, comme on dit, et c'est main dans la main que vont marcher les personnages. On les voit très soudés et les directives de la lettre du futur, auparavant délaissée, se révèlent finalement une aide précieuse. Tout est fait pour empêcher Kakeru de sombrer, et Naho sort un peu de sa réserve. Ces deux-là adoptent un comportement un peu maladroit l'un envers l'autre, qui nous rappelle que ces êtres matures restent avant tout des adolescents.
Le ton est plus pressent que dans les autres tomes car, d'habitude, le but est d'aider Kakeru sur le long terme, alors qu'ici c'est la journée qui nous est contée qui a de l'importance. Cela donne un très bon rythme au récit.
L'humour qui m'avait un peu manqué dans le volume précédent est de retour et allège cette atmosphère triste, car l'on sent nettement le mal-être de Kakeru.

La complicité entre les six amis est très belle à voir, plus que jamais, c'est une amitié joliment décrite et poignante que nous suivons. Deux scènes en particulier dans le manga interprètent magnifiquement cet attachement des uns aux autres.

C'est un tome de promesses, où l'adrénaline se mêle à la compassion et au rire. La fin nous annonce une suite plus sombre.

Petit bonus: Oui, nous suivons toujours les aventures des jumelles Chiki et Mami avec le quatrième chapitre de "Un Printemps dans les Etoiles" qui m'a bien plu !
  
* Parlons Couverture *

Je vais me répéter, mais c'est encore une jolie illustration. En fond, le château de Matsumoto, au premier plan, deux héros du futur, et en quatrième de couverture, Kakeru.





Suzy B.

   

2 commentaires:

  1. Décidément, tu me donnes vraiment envie de la découvrir !

    RépondreSupprimer