mardi 22 mai 2018

Victoria Hall, volume 1


Victoria Hall,
volume 1
Auteure: Lhattie Haniel
Editeur: Auto-éditée
Nombre de pages: 289

* Résumé *

Retirées aux bras de leur mère dès leur plus jeune âge pour être enfermées au pensionnat Saint George à Londres par un père à l'infidélité aussi grande que l'était sa beauté, Rebecca et Sarah Wheeler n'eurent plus qu'à compter l'une sur l'autre au fil des ans. Puis, un accident familial les plongea plus encore dans leur tristesse tandis que leur père quittait l'Angleterre pour l'Australie sans un regard pour elles. Débarrassé ainsi de ses filles et de Victoria Hall, la demeure ancestrale de sa défunte épouse, Lord Wheeler n'avait plus qu'à profiter seul de son immense fortune. Mais de nouveaux drames changèrent la donne et, alors que la Grande Guerre se propageait plus encore dans le Monde, Rebecca t Sarah ressortirent du pensionnant pour se rendre en Australie, chercher leur héritage. Plus belles et plus vaillantes que jamais, elles étaient si proche de leur rêve qu'elles n'avaient plus qu'à l'empoigner. Mais sur cette nouvelle terre sauvage, une surprise de taille les attendait: un demi-frère et une nouvelle mère, mais également aussi l'amour et la mort si elles n'y prenaient pas garde...
 
* Mon Avis *

Avec ce premier volume de son nouveau diptyque, Lhattie Haniel nous réserve des sentiments forts !

Rebecca et Sarah Wheeler, deux soeurs abandonnées par leur père dès leur trois ans et contre l'approbation de leur mère - qu'elles ne connaîtront jamais -, ont vécu une enfance douloureuse, faite de privations et de violences gratuites, au pensionnat Saint George. En apprenant le décès de leur père, parti vivre en Australie où il possédait un immense territoire, Rebecca, l'aînée désormais majeure, décide de quitter le pensionnat et l'Angleterre en emportant Sarah avec elle. En Australie, les deux riches héritières vont tomber sous le charme de deux natifs du continent rouge, amours qui vont rapidement se voir contrariées. De plus, le danger guette les deux soeurs en la personne d'une belle-mère prête à tout pour s'assurer l'héritage.

Cette histoire m'a captivée, et pourtant rares y sont les moments de douceur. En effet, l'auteure débute son intrigue d'une manière fort sombre, avec le viol et le meurtre de la mère de nos deux héroïnes. S'ensuivent tout au long du récit meurtres, tentatives de meurtres, jalousie et autres tentatives de viol... tant d'éléments qui nous font apprécier les instants de lumière et de bonheur faisant le reste de ce roman.
J'ai adoré que l'histoire se partage entre l'Angleterre - où l'on retrouve Saint Mary's Bay, lieu emblématique du roman éponyme de Lhattie Haniel - et l'Australie, dont les paysages m'ont donné l'envie d'y voyager. J'aurais même passé volontiers plus de temps sur place !
Les héroïnes sont attendrissantes de par leur passé: elles ont vécu toute leur vie enfermées et se découvrent soudainement au milieu du vaste monde avec d'infinies possibilités devant elles. Le caractère fort et posé de Rebecca et celui enjouée et naïf de Sarah ne sont pas sans rappeler certaines Elinor et Marianne Dashwood, la première se pose comme une mère pour la seconde trop passionnée, j'ai adoré cette ressemblance et le fait qu'en plus, le lien puissant qui les unie l'une à l'autre, cet amour inconditionnel, puisse rencontrer des heurts et soit menacé de se briser, on s'attache d'autant plus à elles.

Il me tarde de découvrir la suite, ce que je ferai très prochainement !
 
* Parlons Couverture *

Très jolie composition de l'auteure elle-même, elle est superbe et je lui trouve beaucoup de style. J'adore !



Suzy Bess.

  

2 commentaires:

  1. Je ne pense pas que ça soit fait pour moi mais je comprends ce qui a pu te plaire dans cette histoire. Il semble y avoir pas mal d'élément en moins de 300 pages.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un roman très complet en effet ! Et il y a la suite !

      Supprimer