mardi 18 avril 2017

La Paresse des Etoiles: Mémoires Fantastiques


La Paresse des Etoiles:
Mémoires Fantastiques
Auteure: Catherine Choupin
Editeur: Librinova
Nombre de pages: 84

Je remercie Librinova pour cette lecture !

Résumé

Une femme mûre fait le bilan de son existence et y découvre un fil rouge surnaturel. Les fées ont veillé constamment sur elle, mais les choses ne se sont pas déroulées exactement comme dans les contes, à cause d'un léger inconvénient.
L'auteur livre ici une autobiographie qui flirte avec le fantastique.
 
Mon Avis

Catherine Choupin m'a séduite dans ses premières lignes avant que cette sensation ne s'essouffle un peu. Ceci dit, ce récit autobiographique sans nul doute atypique - non pas dans sa forme mais dans son contenu - m'a plu.

Catherine Choupin se livre. En faisant un point sur sa vie, elle s'est rendu compte d'un fait étrange: les grands voeux qu'elle a fait durant son existence se sont tous réalisés... avec l'inconvénient qu'inlassablement, pour chacun d'entre eux, ils se sont concrétisé avec plus ou moins de retard, lorsque l'auteure y avait bel et bien renoncé. Ainsi, nous la découvrons à diverses périodes de sa vie - étudiante souhaitant obtenir son diplôme, femme amoureuse, mère de famille, à la recherche du logement parfait, écrivaine... - qui s'est, somme toute, déroulée des plus normalement, avec ses souffrances et ses bonheurs, mais toujours avec cette petite part de fantastique dont elle va finalement se rendre compte qu'au moment d'écrire le présent récit.

Je ne connaissais pas cette auteure avant cette lecture malgré le joli nombre d'oeuvre qu'elle a déjà publié, mais j'ai été charmée par son humour et son engagement. Les premières lignes m'ont vraiment donné le sourire et attachée à cette femme. Les nombreuses références qu'elle glisse ici et là pourraient gêner certains/es lecteurs/lectrices mais des explications sont apportées pour chacune d'entre elles à la fin du récit.
Si la part de fantastique m'a plu - et Catherine Choupin laisse à qui la lit le soin de la croire ou non, tout n'est qu'une question de point de vue: hasard étrangement répétitif ou ange gardien ? - j'ai néanmoins été assez désappointée en apprenant, dans les notes finales que je viens de mentionner, qu'un passage concernant le don transmit par un homme mourant lui a été inspiré par "L'Homme Hanté", une oeuvre méconnue de Charles Dickens. De là, où débute la fiction dans cette autobiographie et où se termine-t-elle ?, cette question m'a taraudé durant le reste de ma lecture.

La chronologie suivant la réalisation des rêves de l'écrivaine m'a perdue par moments, mais dans l'ensemble j'ai apprécié de suivre sa vie. Et c'est finalement la philosophie générale concernant les désirs assouvis seulement lorsqu'ils ne sont plus ressentis qui m'a beaucoup intéressé.



Citations:

* Quelle amertume de voir se réaliser ce qu'on a désiré quand on ne le désire plus et qu'on y a renoncé !

* Elles avaient échangé les propos d'usage dans les milieux bourgeois sur l'évolution de leur progéniture. Cet exercice social suppose un bon sens de la concision car il faut éviter de lasser un interlocuteur, qui, de toute façon, ne va s'intéresser qu'à son propre discours et se réjouir secrètement de la vitrine sociale un peu embellie qu'il offre à l'autre.



Suzy B.

  

1 commentaire:

  1. Pas sûr que ce livre m'intéresse. J'aime bien les biographies mais celle à ne me tente pas trop.

    RépondreSupprimer