mercredi 23 mars 2016

Je t'ai rêvé

 
Je t'ai rêvé
Auteure: Francesca Zappia
Editeur: Robert Laffont
Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par: Fabienne Vidallet
Nombre de pages: 442
 
Quatrième de Couverture
 
La folie est son quotidien. Rien ne la préparait à être "normale".
 
- On joue au jeu des vingt questions ?
- OK, mais c'est moi qui les pose cette fois.
- Ca marche.
- Si je devine en moins de cinq questions, je serai vraiment déçue.
Il esquisse un sourire et répond:
- Ne m'insulte pas.
- Est-ce que tu es vivant ?
- Oui.
- Tu habites ici ?
- Oui.
- Je te connais ?
- Oui.
- Est-ce que je t'ai rêvé ?
 
Un premier roman bouleversant par la jeune prodige de vingt-deux ans qui a conquis John Green (Nos Etoiles Contraires).
 
Mon Avis
 
Voilà un joli roman, qui m'a tenue éveillée jusqu'à ce que je le termine, parlant d'un sujet peu évoqué: la schizophrénie.
 
Alex est atteinte de schizophrénie paranoïaque depuis son enfance; elle a une peur bleue des nazis, croit que des communistes peuvent venir l'enlever à tout moment, effectue des contrôles de son périmètre en faisant un tour sur elle-même où qu'elle se trouve, fouille sa nourriture à la recherche de poisons et d'émetteurs et prend des tas de photos pour l'aider à déceler d'éventuelles hallucinations. Car des hallucinations, elle en a, beaucoup, et elles sont conséquentes ! Ces dernières mettent le lecteur dans un état de suspicion constante (enfin... ça a été mon cas), on se demande ce qui fait partie de la réalité et ce qui n'est qu'hallucination. Au fil de son année scolaire dans son nouveau lycée, Alex va se lier d'amitié avec les membres du club de travaux d'intérêts généraux et en particulier avec Miles, un jeune homme qu'elle croit avoir déjà rencontré lorsqu'ils étaient enfants et avec lequel elle ne va cesser d'avoir des affrontements.
Entre la légende d'un pont où une sorcière vivrait et celle d'un serpent vivant dans les plafonds du lycée, Alex va devoir lutter contre sa maladie tout en déjouant un mystère (ou un complot ?) impliquant le proviseur Mr McCoy et une élève qu'elle déteste.
 
Malgré sa tendance à se perdre par moments, à dévier les faits ou les laisser traîner en longueur, Francesca Zappia nous livre un roman rythmé et divertissant. Les sujets évoqués sont forts et intéressants (les maladies mentales, le harcèlement scolaire, le harcèlement sexuel, la maltraitance) mais j'aurai tout autant apprécié le récit si l'auteure s'était contenté du sujet principal: à savoir la schizophrénie d'Alex, comment elle vit avec et s'accepte. L'humour très présent est agréable et, bien que j'ai été quelque peu déçue par la fin, j'ai passé un très bon moment avec ce roman Young Adult qui se lit très vite.
 
 
 
Citations:
 
* Les gens tiennent la réalité pour acquise.
De la même manière qu'on fait bien la différence entre le rêve et la vraie vie. Quand on rêve, on ne le sait pas forcément, mais quand on se réveille, on perçoit bien que ce n'était qu'un rêve et que tout ce qu'on a rêvé, bon ou mauvais, n'est pas réel. A moins qu'on soit dans la Matrice, le monde est réel et tout ce qu'on y fait aussi. Pas besoin d'y réfléchir pendant des heures.
Les gens tiennent ça pour acquis.
 
* Je ne pouvais pas me payer le luxe de prendre la réalité pour acquise. Je ne peux pas dire que je détestais tous ceux qui le faisaient, puisque c'était le cas du monde entier. Je ne détestais personne. C'est juste que je vivais dans mon monde.
Mais ça ne m'a jamais empêchée de souhaiter vivre dans celui des autres.
 
* Les gens communiquent avec une facilité déconcertante quand ils ont peur - sauf qu'ils ont tendance à communiquer n'importe quoi.
 
* J'ai pris conscience que j'avais envie de l'embrasser.
Je ne savais pas pourquoi. Peut-être parce qu'il me regardait comme si j'étais la seule chose qu'il avait envie de contempler.
 
* Il y a une différence entre se croire immortel et savoir qu'on peut survivre. Si on se croit immortel, on devient arrogant, parce qu'on pense qu'on mérite le meilleur. Survivre, c'est avoir connu le pire et être capable de continuer malgré tout. Ca veut dire faire des efforts pour obtenir ce que l'on veut, même si ça paraît impossible, même si tout se met en travers du chemin. Et une fois qu'on a survécu, on se remet. Et on vit.
 
 
 
Suzy B.
 


3 commentaires:

  1. Trés intéressant ce livre. Je vais l'ajouter à ma wishlist et essayer de me le commander dés que possible.

    RépondreSupprimer
  2. Il est dans ma wish list j'espère le lire un jour. :)

    RépondreSupprimer
  3. Je l'avais commencé sur ma liseuse. Dommage que le début m'a paru très brouillon et que j'aie fini par arrêter ma lecture. Je ne sais pas si je la reprendrais :-/

    RépondreSupprimer