mercredi 3 juin 2015

Sansonnets, Un Cygne à l'Envers

 
 
Sansonnets, Un Cygne à l'Envers
Auteur: Pierre Thiry
Editeur: Books On Demand
Nombre de pages: 124
 
Quatrième de Couverture
 
Ces cent sonnets sont des sourires qui te sont adressés. Ils ont été inventés lorsque j'avais du temps: à l'arrêt d'autobus, sur le quai de la gare SNCF, dans un train, sur une terrasse de café, dans une salle d'attente, sur un coin de table durant un repas ennuyeux, dans mon bureau, dans un magasin de chaussures, en discutant avec ma coiffeuse, en attendant un dessert au restaurant, en marchant dans la forêt, en essayant une nouvelle chemise, en lisant un livre, en marchant sous la pluie, en savourant un concert, en rêvant devant un arbre, en écoutant converser les sansonnets au-dessus de l'étang des cygnes... Où mènent-ils ? Vers la recette de... De quoi ? Ouvre, explore et tu verras.
 
Mon Avis
 
Sansonnets, Un Cygne à l'Envers, est un recueil enjoué dans lequel les mots dansent et s'emmêlent; un ouvrage bienheureux de pensées informelles. L'auteur se complaît à accrocher et désassembler les lettres, il déconstruit et recompose ses sonnets, qui tourbillonnent dans une cacophonie silencieuse de non-sens tout à fait sensé. On lit les sansonnets, on ferme les yeux, on sourit, on se repasse les mots en tête, on les murmure, on les évoque au travers de jolis rêves. L'imagination et la poésie s'allient, nous assaillent, et la puissance fait le reste.
Que dire si ce n'est que c'est beau ?
Jeux de mots, mots enjoués.
C'est une lecture intéressante et curieuse. J'ai été charmée par la Complainte de la page 14, L'Ardu Roc en page 19, l'Ophélie de la page 28, les Gustave et Liseflore de la page 30, la Superbe Etrangère en page 83, amusée par Maryline et la Grenouille en page 22, compatissante envers ces loutres des pages 71 et 72, et tant d'autres m'ont marquée...
C'était un plaisir de découvrir la plume (parfois loufoque, j'ose le clamer) de Pierre Thiry que je remercie vivement: la confiance qu'il porte en mon jugement me flatte, la possibilité qu'il m'a donné de chroniquer son recueil me ravie.
Désormais je vais songer à cette recette... Oui, je tenterai de la réaliser un de ces jours.
 
 
 
Citation:
 
* J'y rêve dans le noir, puis j'en fait un sonnet.
* Ah ! Fichtre ! elle est admirable cette phrase !
 
 
 
 
Suzy Bess,
Le Toucher Des Pages.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire