mercredi 8 mars 2017

Mary Poppins


Mary Poppins
Titre original: Mary Poppins
Auteure: Pamela Lyndon Travers
Illustrations de: Brigitte Monzein et Jean-Gabriel Monnier
Editeur: Le Livre de Poche Jeunesse
Traduit de l'anglais par: Vladimir Volkoff
Nombre de pages: 253

Quatrième de Couverture

Mary Poppins, la nouvelle gouvernante des quatre enfants Banks, est vraiment très spéciale ! Elle monte l'escalier sur la rampe, ouvre un sac vide et en tire un lit pliant, verse de la même bouteille du sirop de citron, de la glace à la fraise, du lait et... du rhum ! La fantaisie, le merveilleux et l'extravagance viennent soudain bouleverser la vie quotidienne de toute la famille.
 
Mon Avis

Aurais-je pu être charmée par ce livre si mon enfance n'avait pas été bercée par l'adaptation Disney ? Bonne question !

Mary Poppins arrive un beau jour, par un vent d'Est, au 17 Allée des Cerisiers, chez la famille Banks à la recherche d'une bonne d'enfants. C'est un monde plein de fantaisies que vont alors découvrir les quatre enfants Banks: Jane, Michael, et les jumeaux encore bébés John et Barbara. D'une visite chez Albert Perruck, l'oncle de Mary, qui va se terminer par un thé pris au plafond avec un fou rire inoubliable, à la rencontre avec une étrange pâtissière et ses deux géantes de filles, en passant pas la découverte d'une boussole magique ou encore celle d'une histoire insolite ayant pour héroïne une vache dansante, les enfants vont vivre de bien singulières aventures. Mais ce ne sera pas toujours avec plaisir, car Mary Poppins est stricte et va leur inculquer une certaine discipline.

Impossible pour moi de parler de ce livre sans évoquer son adaptation cinématographique par Robert Stevenson pour les studios Disney. En vérité, je suis bien trop attachée à ce film, ce qui fait que j'ai été dans la comparaison entre celui-ci et le livre durant toute ma lecture. J'ai été si séduite par l'interprétation de Julie Andrews que j'ai été étonnée de découvrir que le personnage crée par Pamela Lyndon Travers (de son vrai nom Helen Lyndon Goff) n'est pas si sympathique que cela... Autoritaire, grincheuse et très vaniteuse (la nounou aime à se contempler dans les vitrines des magasins pendant de longues minutes ainsi que dans les rétroviseurs de voitures), Mary Poppins se fait néanmoins apprécier des enfants grâce aux évènements qui l'environnent. Et il faut dire que ce sont là des faits bien mystérieux, mais parfois aussi un peu trop bizarre, comme cette nuit de pleine lune où Jane et Michael quittent leur maison en pyjama pour suivre une voix qui les attire vers le zoo, lieu où le cours des choses s'est inversé: les humains sont en cage et les animaux errent en liberté. On a tous déjà songé au moins une fois dans notre vie, je pense, à ce contexte, mais c'est raconté d'une telle manière que cela m'a paru un peu déplacé dans ce livre pour enfants. Ces derniers, je crois, peuvent avoir du mal à comprendre la situation. J'ai retrouvé avec délice la dame aux oiseaux, qui chante pour vendre ses sac de graines à deux pence, ainsi qu'un passage plein de complicité amoureuse entre Mary Poppins et son très cher ami Bébert, dessinateur et vendeur d'allumettes (et non, pas de ramoneurs dans ce livre) ! Mais le reste des aventures n'a pas vraiment réussi à me transporter.
Les 12 chapitres de ce livre peuvent être lus indépendamment les uns des autres - hormis le premier et le dernier -, il s'agit d'une compilation de petites aventures et anecdotes qui viennent enrichir le mystère entourant la nurse au parapluie à tête de perroquet. Idéal, par exemple, si vous souhaitez lire un chapitre par soir à vos progénitures. La plume de l'auteure, quant à elle, est simple, classique et tout à fait agréable à parcourir.

Ce livre aura connu un succès retentissant dès sa sortie et de nombreuses suites - huit ouvrages, au total, racontent les aventures de Mary Poppins -, mais ce premier roman de la série ne me donne pas envie de découvrir ses successeurs, je resterai à jamais fidèle au scénario de Bill Walsh et Don DaGradi, ainsi qu'à la complicité entre les personnages incarnés par Julie Andrews et Dick Van Dyke.



Citations:

* "L'arbre qui nous ombrage, la pierre à nos pieds, l'oiseau, la bête, l'étoile, nous sommes tous faits de la même substance, nous voguons tous vers la même fin."

* "Quelques-fois, on imagine des choses très belles et très étranges."

 



Suzy B.  

2 commentaires:

  1. Je pense que j'aurais du mal à lire le livre sans comparer au film aussi. Et celui-ci est trés visuel en plus. Du coup ça m'intéresse assez de lire livre à l'occasion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le film est tellement ancré dans nos mémoires ! Mais il est intéressant de lire le livre, n'hésite pas. :)

      Supprimer