jeudi 23 juillet 2015

Nos Etoiles Contraires

 
 
Nos Etoiles Contraires
Auteur: John Green
Editeur: Editions France Loisirs
Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par: Catherine Gibert
Nombre de pages: 334
 
Quatrième de Couverture
 
Hazel est malade. Gravement. Augustus est en rémission. Elle a 16 ans, lui 17. Dès leur rencontre, en groupe de soutien, il est charmé par son originalité, elle est séduite tout court. Ils ont le même humour, le même regard sans concession et leur complicité est immédiate. c'est le début d'une magnifique histoire d'amour et d'amitié.
 
Mon Avis
 
Coup de cœur
Nos Etoiles Contraires fait partie de ces livres vrais qui, comme toutes fictions, ne contiennent pas de véritable vérité (cela fait beaucoup de vraisemblance dans la même phrase) si ce n'est une vision de la vie approchante de notre propre vision du monde (de la mienne, du moins).
Hazel et Augustus sont deux jeunes gens malades. Leurs corps leur ont crées un cancer et depuis ils doivent vivre avec le mot "souffrance" en ombre et fond sonore de leur existence (non pas que la souffrance soit évoquée de manière impersonnelle au cours de ce roman. Elle est juste là, c'est un fait). Lorsqu'ils se rencontrent, grâce à Isaac, au groupe de soutien situé littéralement dans le coeur de Jésus, ils sont intrigués puis indéniablement charmés l'un par l'autre. De ce jour, l'existence d'Hazel évolue vers quelque chose de plus...
De plus intéressant ? Sans doute pas.
De plus attirant ? Certainement pas !
De plus supportable ? Peut-être bien...
Ou simplement de plus-tout-court.
Leurs vies mornes et dégradées changent un peu et un livre, Une Impériale Affliction, leur permet considérablement de se rapprocher, de philosopher sur la place des être humains dans l'univers, de s'interroger sur l'importance de leurs vies, et d'être ensemble sur la même longueur d'ondes - même s'ils ne sont pas d'accord sur tous les sujets.
 
J'aurai tant à dire au sujet de ce livre mais, malheureusement, je n'arrive pas à retranscrire avec cohérence ce que je ressens après la lecture de cette œuvre. Comme l'écrit si bien Augustus Waters: "Mes pensées sont des étoiles qui ne veulent plus former de constellation."
C'est un roman sublime, troublant, intense. C'est sensé. John Green nous charme avec cette écriture simple, fluide et intelligente. Le sarcasme ambiant donne le sourire, la beauté des mots est une poésie et, forcément, les larmes se laissent aller à glisser, elles veulent faire partie intégrante de l'expérience - du voyage - dans laquelle nous entraîne Nos Etoiles Contraires.
 
J'ai l'habitude de noter les citations qui m'interpellent au cours de mes lectures, cela n'a pas été simple cette fois-ci. Chaque phrase a son importance. Ce roman est une citation à lui tout seul !
 
En découvrant ce roman, préparez-vous à ressentir de nombreuses émotions !
 
 
 
Citations:
 
* - OK, a-t-il dit. Il faut que je dorme. Il est presque 1h.
- OK, ai-je acquiescé.
- OK, a-t-il renchéri.
- OK, ai-je répété en riant.
Puis je n'ai plus rien entendu, mais il n'avait pas raccroché. J'avais l'impression qu'il était dans la chambre, avec moi, mais c'était encore mieux, comme si je n'étais pas dans ma chambre et lui pas dans la sienne, mais qu'on était tous les deux ensemble dans un troisième espace, exigu et invisible, auquel on ne pouvait accéder que par le téléphone.
- OK, a-t-il dit après une éternité. Et si "OK" était notre "toujours" ?
- OK, ai-je répondu.
 
* - En-tête ? a-t-il demandé.
- Balançoire recherche maison, ai-je proposé.
- Balançoire atrocement seule recherche maison accueillante.
- Balançoire seule, un brin pédophilique, recherche derrières d'enfants, ai-je dit.
Il a ri.
- Voilà pourquoi.
- Quoi ?
- Voilà pourquoi tu me plais. Est-ce que tu te rends compte à quel point c'est rare de tomber sur une fille canon capable d'inventer un adjectif avec "pédophile" ? Tu es trop occupée à être toi-même, tu ne réalises pas que tu es exceptionnelle.
 
* On a parfois l'impression que l'Univers a envie d'être remarqué.
 
(vous trouverez le reste des citations que j'ai aimé - j'en ai vraiment noté beaucoup, qui valent toutes le coups d'être lues - et plus encore, sur la page Babelio du livre)
 
 
 
Suzy Bess.
 



2 commentaires: