mardi 28 juillet 2015

Moi&Moi, Vice Versa

 
 
Moi&Moi, Vice Versa
Auteure: Sarah Mlynowski
Editeur: Harlequin
Traduit de l'anglais (Américain) par: Nadine Ginape-Mercier
Nombre de pages: 366
 
Quatrième de Couverture
 
On m'a toujours répété que, dans la vie, on ne peut pas tout avoir - une collection de Louboutin et un banquier content, un McDo quotidien et la silhouette de Scarlett Johansson, une vie sentimentale épanouie et une carrière réussie. Eh bien, il faut croire que je suis l'exception qui confirme la règle. Car, plutôt que de choisir entre un job de rêve (dans une chaîne d'infos à Manhattan) et l'homme de ma vie (qui m'a demandée en mariage, mais ne veut pas me suivre à New York), j'ai décidé d'avoir les deux. Pourquoi ? Parce que je n'aime pas choisir. Comment ? Parce que je le peux ! Je ne sais pas si je dois remercier Dieu, Chronos ou Ganesh, mais j'ai découvert que je possède un étrange - et génialissime ! - pouvoir: je peux me dédoubler.
A moi les vies parallèles !
 
Mon Avis
 
Sympathique lecture que ce roman nous racontant l'histoire de Gabrielle - Gabby - mise, en tout début de récit, face à deux choix cornéliens dont les conséquences peuvent se révéler désastreuses. Cameron - Cam -, son petit-ami, la demande en mariage la veille de son départ pour New York vers le job de ses rêves. Mais Gabby, affolée lorsqu'il s'agit de faire des choix, panique et, quand une étoile filante apparait dans le ciel, fait le vœu de pouvoir allier ses deux possibilités. Car Gabby sait très bien que, sans l'aide d'une intervention divine (à laquelle elle ne croit pas vraiment), elle ne pourras pas à la fois épouser Cam en Arizona et aller travailler à New York. Lorsqu'elle comprend ensuite qu'elle vit dans deux univers parallèles - l'un dans lequel elle se fiance avec Cam et endure les volontés et opinions arrêtées de sa belle-mère, l'autre où elle se fait un nom dans le journalisme New Yorkais - elle décide d'en profiter un maximum. Mais, forcément, les choses ne sont simples ni dans une réalité, ni dans l'autre, chacune recelant ses avantages et ses inconvénients.
Une écriture joviale nous entraîne dans cette histoire, c'est pétillant et idéal à lire pendant les vacances d'été. Bien que rien d'extraordinaire ne se dégage à la lecture de ce roman ( mis à part l'état d'énervement que suscite le comportement acariâtre d'Alice, la belle-mère de Gabby), le tout reste très sympathique. On passe un bon moment.
 
 
 
Citations:
 
* Les paillettes vertes et bleues qui tourbillonnent dans ses yeux vont me manquer. Elles m'ont toujours évoqué de petites planètes. Vais-je vraiment renoncer à ces yeux où tournoient des planètes ?
 
* Les étoiles giclent dans le ciel de Novembre comme l'encre d'un feutre argenté.
 
* - Nous ne sommes pas faits l'un pour l'autre. J'ai besoin d'un homme différent et toi d'une femme différente. Tu sais, d'une femme qui se rappelle où elle a rangé ses clés et qui n'oublie pas de payer la note de téléphone. Et moi, j'ai besoin d'un homme qui me suivrait n'importe où. Pour qui je passerais avant tout.
- Peut-être ai-je besoin d'une femme qui me suivrait n'importe où.
 
 
 
Suzy Bess.
 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire