dimanche 1 octobre 2017

Robin des Bois


Robin des Bois
Titre original: "Robin Hood"
Traduction et adaptation de: G. Travers
Editeur: Editions Hier et Aujourd'hui
Illustrations de: E. Gire
Nombre de pages: 190

* Résumé *

Le prince Jean veut profiter de la captivité de Richard Coeur de Lion, son frère, pour s'emparer de la couronne. Ses alliés, Normands pour la plupart, persécutent le petit peuple des campagnes. Un justicier, Robin de Locksley, prend sa défense. Guerrier intrépide, archer légendaire, à la tête d'une bande de hors-la-loi, il livre une lutte sans merci contre les nobles tyranniques.
 
* Mon Avis *

Qui n'a jamais entendu parler de Robin des Bois ? Certes, pas moi ! J'ai vu quelques adaptations de cette histoire légendaire et ai pris beaucoup de plaisir à lire pour la première fois une version écrite !

Au Xe siècle, l'Angleterre est dominée par les Normands; le pays est alors gouverné par le Prince Jean, qui profite allègrement de l'emprisonnement de son frère Richard Plantagenêt, dit Richard Coeur-de-Lion, pour opprimer les saxons et, suivi de seigneurs tels que le Shériff de Nottingham ou encore Guy de Gisborne, s'enrichir sur le dos du peuple. Mais Robin de Locksley s'insurge et va commencer à combattre la tyrannie; au fil de ses combats, il devient une légende vivante pour les villageois et est bientôt soutenu par de nombreux hommes. Malheureusement chassé de chez lui, il trouve refuge avec ses nouveaux compagnons dans la forêt de Sherwood et devient Robin des Bois. Le nombre de rebelles ne va alors cesser de croître et les actes de rébellion s'enchaîner, avec pour seul objectif la liberté.

Quel entraînant récit d'aventures ! Apparu d'abord comme un conte oral, cette légende adaptée ici par un certain monsieur Travers dont je n'ai pu trouver aucune information nous présente, à chaque chapitre, un évènement marquant s'inscrivant dans la continuité du récit et relatant un épisode important et passionnant de l'Histoire.
Ouvrage très masculin, les femmes y ont peu de places: mesdames, oubliez le romantique Kevin Costner, la relation entre Robin et Marianne n'a droit qu'à un chapitre dédié et deux ou trois allusions dans le reste du récit. C'est désolant mais les légendes de l'époque n'ont jamais été très féminines...
Robin de Locksley paraît, au début du récit, comme fantasque; il m'a beaucoup rappelé l'insouciance spontanée de Peter Pan dans sa manière de combattre l'ennemi avec légèreté, s'en amusant presque. Au fil des pages, cependant, le ton devient toujours plus sérieux jusqu'à réussir à me tirer une larme à la fin. J'ai adoré cette évolution graduelle très bien menée. Les péripéties sont captivantes et permettent à ce livre d'être rythmé à souhait.
L'amitié ressort énormément, le héros est très attaché à ses compagnons d'armes tels que Little John (qui garde son nom d'origine dans les lignes de cette édition mais que nous connaissons sans doute mieux sous sa traduction de Petit Jean), Will Scarlett (Will l'Ecarlate), Frère Tuck ou encore Dick-Bend-the-Bow (Dick le tireur à l'arc). Cela apporte un climat réconfortant à l'histoire.

J'ai beaucoup aimé ce récit aventureux, qui m'a assez surprise par sa légèreté ambiante, mais dont j'ai savouré chaque ligne.
 
* Parlons Couverture *

Robin dans toute sa splendeur sur cette belle illustration de E. Gire aux allures médiévales. J'adore la police du titre et le choix des couleurs vivifiantes.



Suzy B.

  

2 commentaires:

  1. Je n'ai jamais lu une seule version de Robin des Bois. Mais je sais que monsieur Travers a donné son nom à un célébre chemin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh cette blague ! David, tu devrais recevoir un prix ! ^^

      Supprimer