mercredi 25 octobre 2017

La Belle et le Télépathe


La Belle et le Télépathe
Auteur: Georges El-Khoury Moussa
Editeur: Auto-édité avec Librinova
Nombre de pages: 536

Je remercie Librinova pour cette lecture !

* Résumé *

Au sein de l'équipe de déminage, Paolo et ses compagnons travaillent sans relâche afin de prélever les mines antipersonnelles du sol et rendre aux villageois leurs terres. Derrière un courage sans égal et une volonté à toute épreuve, un terrible mal ronge le coeur du démineur. Sa défunte bien aimé, tombée un an pus tôt dans un champs infesté de mines, commence soudainement à implorer son secours. Dans sa tête, hallucinations, mensonges, rêve et réalité se mélangent pour former un inexorable cauchemar. Mais lorsque Paolo tente d'élucider le mystère qui plane sur la disparition de la belle, des crimes d'une rare violence sont perpétrés...
Pour déjouer les pièges du destin, l'amoureux décide de défier les divisions imposées par une guerre atroce pour suivre un amour au-delà des barbelés et des frontières.
La belle et le télépathe parviendront-ils à mener à bon terme la vraie guerre des hommes: celle de l'amour et de l'altruisme face à la violence et l'intolérance ?
 
* Mon Avis *

Cette histoire transmet un joli message. Je n'ai pas été totalement séduite, mais le sujet est intéressant !

Paolo, démineur lobanais aux talents télépathiques, a perdu la femme de sa vie à cause d'une mine antipersonnelle dans un champ en étant infesté, à la frontière entre la Lobane et la Sorelle, deux pays en guerre. Mais voilà que, alors qu'il est toujours dévasté par le chagrin, il se met à entendre les pensées de sa bien-aimée en une supplique lui demandant son aide. Il se met aussitôt à enquêter, espérant l'impossible: que sa belle soit revenue d'entre les morts. N'hésitant pas une seconde, au détriment de la sécurité de toutes et tous et de la stabilité d'une trêve bien fragile, il franchit la frontière et entre illégalement en Sorelle. Ce qu'il va y découvrir dépasse l'entendement: un projet classé top secret et jalousement gardé par l'armée sorelienne.

Je suis gênée... car j'ai bien aimé l'histoire, son contexte et son déroulement global, mais j'ai difficilement accroché à la plume de l'auteur. En effet, j'ai souvent trouvé les dialogues trop convenus, "narrés", ça ne sonnait pas toujours juste, ou du moins réel; et outre les quelques longueurs que j'ai rencontrées au cours du récit, j'ai trouvé le tout assez prévisible, même si Georges Moussa a bien su jouer sa partie d'échecs puisqu'il m'a surprise vers la fin !

J'ai beaucoup aimé que chaque personnage de ce roman ait une histoire personnelle, souvent dure, à raconter. C'est intéressant, et la place que prends la guerre dans ces lignes est significative. Ces tranches de vies s'incluent dans le message de paix que veut transmettre l'auteur, ce récit est même une ode CONTRE la guerre et les manipulations que se permettent certaines instances, et POUR l'amour, le respect, la fraternité.
Georges Moussa laisse souvent sa plume s'exprimer de manière philosophique et je pense que cette histoire plaira énormément aux personnes en quête de vérité dans ce monde où il est devenu compliqué d'être sûr de ce que nous vivons.
Les scènes d'actions m'ont convaincues, tout comme le potentiel des idées de l'auteur, les descriptions minutieuses des lieux et des particularités du métier de démineur.

Malgré quelques défauts et une plume parfois maladroite, cette histoire reste intrigante et passe un très beau message.
 
* Parlons Couverture *

Comme d'habitude, je vous donne mon ressenti sur l'un des éléments principaux qui attire l'oeil de la lectrice ou du lecteur: la couverture ! Celle-ci représente indubitablement l'héroïne et sa flamboyante chevelure rousse. Mais en toute sincérité, je ne suis pas fan de cette couverture: le fait que la belle paraisse endormie n'est, selon moi, pas pertinent, et en général je n'aime pas vraiment les encadrements, mais ce n'est qu'un goût personnel !



Suzy B.

   

5 commentaires:

  1. Je crois qu'il est pas passé mon commentaire... De toute façon je ne disais rien de bien intéressant, si ce n'est que je ne suis pas fan de la couverture mais que le bouquin n'a pas l'air inintéressant^^.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah... non, en effet, je n'ai pas eu ton autre commentaire que celui-ci pour ce film. :( L'histoire te plairait je pense, n'hésite pas à tenter.

      Supprimer
    2. Mouais. Tu veux m'évincer, me censurer !^^

      Supprimer
    3. "Pour ce livre", je voulais dire...

      Supprimer
    4. J'avais compris^^. En fait je n'avais même pas remarqué...

      Supprimer