lundi 3 août 2015

Le Songe d'une Nuit d'Eté

 
 
Le Songe d'une Nuit d'Eté
Auteur: William Shakespeare
Editeur: RBA France
Traduit de l'anglais par: François-Victor Hugo
Nombre de pages: 199
 
Quatrième de Couverture
 
Première des œuvres réunies par François-Victor Hugo sous la division thématique "Les Féeries", cette comédie de jeunesse écrite vers 1595 traite avec humour de l'illusion, des affres du désir et de la force de l'inconscient. Avec sa poésie brillante, sa riche palette comique et ses multiples niveaux d'interprétation, Le Songe d'une Nuit d'Eté est l'une des pièces de Shakespeare les plus jouées en France.
Outre l'introduction de François-Victor Hugo, vous trouverez dans ce sixième volume des œuvres complètes de Shakespeare, une préface de Sophie Chiari, professeur de littérature anglaise à l'université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand.
 
Mon Avis
 
Véritable conte comique, ce chef d'œuvre fantastique de William Shakespeare est un régal pour les amateurs de poésie féerique.
Aux côtés du frivole Puck-Robin Bonenfant, nous découvrons les péripéties d'amours contrariées entre Obéron et Titania, Roi et Reine des fées qui ne font que se quereller; Lysandre et Hermia, qui ne savent que s'aimer lorsqu'il n'est pas autorisé de le faire; et Démétrius et Héléna qui ne peuvent que se mésentendre quand le premier, haineux, déteste la seconde, qui l'adore. Parmi ce trio de couples, Thésée et Hippolyte, voguant ici et là, sont sur le point de se marier et, inconscients à la folie qui s'empare des bois proches de leur cité d'Athènes, assistent en spectateurs au dénouement de ce conte merveilleux. Pendant ce temps, une absurde pièce de théâtre, qui n'est pas sans rappeler une autre œuvre majeure de Shakespeare, est mise au point.
Un superbe récit que cette pièce pleine de facéties. Le décor est planté et l'on est embarqué avec panache dans cette mirobolante aventure pleine d'humour !
François-Victor Hugo nous adjoins, dans son introduction complète et très intéressante, à lire Le Songe d'une Nuit d'Eté en ayant bien à l'esprit - et en les respectant - les croyances populaires de l'époque en matière de magie, de féerie et de pensées extraordinaires. Une recommandation que je ne peux qu'approuver afin d'apprécier à sa juste valeur cette œuvre de Shakespeare.
 
 
 
Citations:
 
* Lysandre: Vous avez l'amour de son père, Démétrius. Epousez-le, et laissez-moi l'amour d'Hermia.
 
* Lysandre: Qu'y a-t-il, mon amour ? Pourquoi votre joue est-elle si pâle ? Par quel hasard les roses se fanent-elles là si vite ?
Hermia: Peut-être faute de pluie; et je pourrais bien en faire tomber par un orage de mes yeux.
 
* Héléna: L'amour ne voit pas avec les yeux, mais avec l'imagination.
 
 
 
Suzy Bess.
 


2 commentaires: