dimanche 16 août 2015

Les Cités des Anciens, Tome 3: La Fureur du Fleuve

 
 
Les Cités des Anciens,
Tome 3: La Fureur du Fleuve
Auteure: Robin Hobb
Editeur: Editions France Loisirs
Traduit de l'anglais par: Arnaud Mousnier-Lompré
Nombre de pages: 400
 
Quatrième de Couverture
 
Graffe, qui souhaite régenter le groupe, se heurte à la révolte de Thymara, alors que Sédric tombe malade après avoir volé le sang du petit dragon cuivré et constate avec effroi d'étranges modifications chez lui. Leftrin et Alise se retrouvent confrontés à de terribles dilemmes... Et chacun suit la migration des dragons vers Kelsingra, une cité qui n'existe peut-être pas. Mais, alors que la situation paraît bloquée pour tous, un évènement imprévu et catastrophique vient redistribuer toutes les cartes...
 
Mon Avis
 
L'expédition vers l'antique Kelsingra continue sous de sombres auspices pour nos personnages.
Alise, toujours partagée entre deux décisions, refuse de voir ce qu'elle a sous les yeux - malgré des indices flagrant - et de comprendre qu'il y a bien plus qu'un simple lien d'amitié entre son mari et Sédric. Ce dernier se rend compte, lui, qu'il peut enfin communiquer avec les dragons mais affronte cet évènement comme s'il s'agissait d'une épreuve difficile à surmonter, trop occupé à se montrer égoïste envers chaque personne qui l'entoure.
Lorsque le drame qui explique le titre de ce troisième volet survient et que la nature reprend ses droit, les ambitions de certains gardiens éclatent au grand jour, et Thymara doit persévérer dans sa quête de liberte et d'indépendance et lutter contre Graffe qui s'impose de plus en plus au sein du groupe et croit en sa place de chef légitime. L'orgueil du jeune homme transpire de sa personne et celui qui a pris Jerd sous sa protection et s'est laissé monter la tête par le chasseur Jess, prétend bien imposer ses nouvelles règles à Thymara qui commence à se perdre dans ses sentiments.
Un troisième tome rectiligne malgré les intenses rebondissements et les nombreux doutes qui s'installent. Moins puissant que le second volet, La Fureur du Fleuve dresse tout de même un plan calculé et nous plonge sans cesse entre espoirs et incertitudes, dans la continuité logique de la saga.
 
 
 
Citations:
 
* Les humains vivaient et mouraient en un temps extrêmement bref - ce qui expliquait peut-être qu'ils fissent autant de bruit pendant leur existence. Peut-être n'avaient-ils pas d'autre moyen de se convaincre mutuellement de leur importance.
 
* A présent, tous ces rêves lui paraissaient ridicules et vains, inventions d'un esprit adolescent.
 
* Ils étaient à l'opposé l'un de l'autre, mais leurs oppositions étaient merveilleuses.
 
* Le reste du monde était peut-être compliqué, mais leur petit univers était simple et parfait.
 
* Je songe parfois qu'on a l'âge de ses expériences et de ce qu'on en conserve plutôt que son âge physique.
 
 
Mes avis sur:
 
 
 
Suzy.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire