samedi 3 décembre 2016

The Ones


The Ones
Auteur: Daniel Sweren-Becker
Editeur: Hugo Roman: New Way
Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par: Benjamin Kuntzer
Nombre de pages: 334


Je remercie les éditions Hugo Roman et Babelio pour cette lecture.

Quatrième de Couverture

Cody a toujours été fière d'être une One. Elle et son copain James font partie du 1% de la population choisi au hasard pour subir des modifications génétiques à la naissance. Les Ones sont beaux, doués, en pleine santé. En d'autres termes, ils sont parfaits. Mais c'est loin de plaire à tout le monde. L'inquiétant mouvement Egalité persécute les Ones en les marginalisant chaque jour un peu plus. Jusqu'à remporter un procès qui rend leur existence illégale. Et tout à coup, être un One devient un danger de mort.
Face à cette menace, Cody se rapproche d'un groupe radical mené par Kai, jeune leader passionné et charismatique. Les Ones n'ont plus le choix: se battre pour défendre leur identité... ou disparaître.

Attention, ce livre est une bombe.
Nous déclinons toute responsabilité une fois la lecture commencée...
 
Mon Avis

Il m'a manqué quelque chose pour apprécier pleinement ce roman, mais il n'en reste pas moins très, très intéressant.

Aux Etats-Unis, depuis vingt ans, l'INS (l'Institut National de la Santé) a mis en place une expérience sur des nouveaux-nés sélectionnés au hasard: les modifier génétiquement. Si l'expérience est une réussite - les sélectionnés, appelés Ones, possédant de brillantes capacités intellectuelles, physiques, sportives, etc. - elle tourne mal lorsque le mouvement Egalité voit le jour. Celui-ci estime comme injuste que les Ones aient de meilleures facilités d'avenir que le commun des mortels et va parvenir, grâce à un procès, à renverser la donne. Désormais, les Ones doivent accepter sans broncher les actes les rabaissant, visant à "rétablir l'égalité". Cody et James, couple de lycéens, font partie de ces Ones, mais alors que les changements de lois commencent à avoir un impact sur leur vie, ils refusent de subir plus d'humiliations, de persécutions et autres insultes et sont bien décidés à faire entendre leur point de vue sur la question. Cody va prendre une part de plus en plus active dans cette rébellion lorsque Kai, membre des Weathermen (un groupe de Ones aux idées radicales directement inspiré des Weather Underground de Mai 68), la contacte et l'informe que le gouvernement travaille à un projet de vaccin ayant la capacité d'annihiler les modifications géniques dont les Ones ont été sujets.

Pas de préambules à ce que nous découvrons, Daniel Sweren-Becker nous plonge immédiatement dans l'action de son intrigue et c'est par mentions que nous comprenons l'origine des faits qui se déroulent sous nos yeux. Nous sommes dans un futur pas si lointain que cela - très proche, en vérité - et les évènements relatés dans ce roman pourraient tout à fait se dérouler d'ici quelques années. Entre la volonté des scientifiques de toujours pousser plus loin leurs recherches et les discriminations en tout genre qui ne faibliront jamais, l'intrigue est pleine d'une véracité désolante concernant l'humanité, ce qui m'a fait penser que nous pourrions très bien être confrontés un jour à une situation de ce genre, ce qui rend l'évolution de l'aventure d'autant plus captivante... et effrayante.
M'a manqué un certain approfondissement dans la psychologie des personnages: Cody et James sont deux héros lambda assez sympathiques, en fait. On les comprend rapidement - que ce soit leur comportement ou leurs motivations -, et pourtant il m'a manqué un je-ne-sais-quoi pour les apprécier, sans que je puisse savoir quoi exactement. C'est assez frustrant, car le thème et les messages sont forts et ont tout pour être LA bombe que nous vend la quatrième de couverture. L'auteur évoque sans vergogne et avec une certaine audace les désastres du pouvoir politique, l'affolante puissance du racisme, les motivations des groupes radicaux, la sordidité de l'être humain... Et, au fond, ce roman nous pose intérieurement d'intéressantes questions: que ferons-nous lorsque cela arrivera ? Quel parti prendrons-nous ? Celui de personnes parfaites réussissant tout ce qu'elles entreprennent parce qu'elle ont justement été "modifiées" dans ce but ? Ou celui d'êtres plus ordinaires qui sont gagnés par la peur et sont prêt à tout pour se protéger, quitte à ce que le gouvernement commette des atrocités ? En résulte l'histoire de la révolte d'une minorité contre une opposition influente.

Un roman puissant et profond dont le sujet m'a passionnée. Dommage que les personnages ne paraissent pas de taille à rivaliser avec une si intéressante intrigue.



Citations:

* Tout le monde naissait avec un certain nombre d'avantages. Ca ne se maîtrisait pas, alors pourquoi s'en vouloir ? Ca n'était d'ailleurs pas plus logique d'en être fier.

* - Si on ne se bat pas pour défendre nos droits, qui s'en chargera pour nous ?



Suzy Bess.

  

2 commentaires:

  1. Je le tenterais peut-être quand même à l'occasion. UN jour peut-être quoi, comme d'hab^^.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce nombre affolant de livres que l'on doit lire "un jour"... ^^

      Supprimer