samedi 30 avril 2016

La Mer en Hiver

 
La Mer en Hiver
Auteure: Susanna Kearsley
Editeur: Charleston
Traduit de l'anglais (Royaume-Uni) par: Marie-Axelle de La Rochefoucauld
Nombre de pages: 458
 
Quatrième de Couverture
 
Printemps 1708, une flotte jacobite de soldats français et écossais échoue à faire revenir James Stewart, le roi exilé, sur ses terres d'Ecosse afin de réclamer sa couronne.
De nos jours, Carrie McClelland s'inspire de cet épisode historique dans son nouveau roman. Installée aux abords du château de Slains, au cœur d'un paysage écossais désolé et magnifique, elle crée une héroïne portant le nom d'une de ses ancêtres, Sophia, et commence à écrire.
Mais elle se rend compte que ses mots acquièrent une vie propre et que les lignes entre fiction et faits historiques se brouillent de plus en plus. Tandis que les souvenirs de Sophia attirent Carrie encore plus au cœur de l'intrigue de 1708, elle découvre une histoire d'amour fascinante, oubliée avec le temps. Après trois cents ans, le secret de Sophia doit être révélé...
Une histoire d'amour puissante et ensorcelante, entre passé et présent !

Mon Avis
Coup de Cœur

Quels bouleversements affectifs m'a apportée la lecture de ce merveilleux roman, poignant et passionnant !
 
La Mer en Hiver nous raconte deux histoires, de deux époques lointaines, au travers de deux héroïnes extrêmement attachantes.
Carrie est une écrivaine reconnue spécialisée dans les romans historiques. Pour se rapprocher au plus près de l'esprit de son nouveau roman en cours d'écriture elle se rend en Ecosse où d'étranges sentiments l'assaillent, des sensations de déjà-vu qui ne la quittent pas. Une héroïne principale va s'imposer à son esprit: Sophia, une ascendante, et l'Histoire (celle avec un grand H, mais aussi le récit de son aïeule) va se dévoiler au fil des jours et des mots posés sur le papier.
 
Le terme de Roman Historique est ici traité dans toute sa splendeur et prend tout son sens; nous sommes embarqués au XVIIIème siècle avec une facilité déconcertante et un naturel troublant. La transition entre les deux époques et entre les deux univers n'est jamais brusque mais logique et réfléchie. Susanna Kearsley nous livre un travail phénoménal pour un résultat fabuleux. Elle exploite les faits historiques avec un respect non dissimulé et nous construit un récit autour fascinant ! Entre la fiction et la réalité, la frontière est très mince et floue ce qui rend le tout parfaitement concordant. Les personnages sont si vivants, si bien décrits qu'on a envie de s'intéresser à eux au-delà du roman, de s'ancrer à eux et suivre toutes leurs aventures.
J'ai été séduite par cette, non, ces histoires, charmée (voire conquise) par certains personnages masculins, impressionnée par les personnages féminins, bouleversées par certains évènements (l'auteure sait vous fendre le cœur avec grâce, je n'ai pas pu retenir mes larmes)... J'ai vraiment ressenti tout un tas d'émotions puissantes, de la joie à la tristesse, de la peur au soulagement. J'ai voyagé loin, au-delà des lieux, à travers les siècles. J'ai appris un morceau de l'Histoire écossaise et j'en ressors totalement émue.
 
Vous l'aurez compris, c'est un coup de cœur monumental !
 
 
 
Suzy B.
 


6 commentaires:

  1. Ah bein j'ai envie de le lire maintenant... Et comment je fais pour finir mes Stephen King moi maintenant ? Arrête de me tenter !^^

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. Ah oui, je te l'avais dit que c'était un coup de cœur. :) Trop passionné comme avis tu crois ?

      Supprimer
  3. Sacré chronique !! Dès que j'ai fini mon roman actuelle j'attaque celui-ci :)

    RépondreSupprimer