dimanche 27 septembre 2015

Harry Potter et la Coupe de Feu

 
 
Harry Potter et la Coupe de Feu
Auteure: J.K. Rowling
Editeur: Gallimard
Traduit de l'anglais par: Jean-François Ménard
Nombre de pages: 656
 
Quatrième de Couverture
 
Envoûtant, drôle, bouleversant, ce quatrième tome est le pilier central des aventures de Harry Potter.
 
Harry Potter et la Coupe de Feu
 
Mon Avis
 
Excellente suite au précédent tome qui amorçait un changement d'ambiance (moins enfantine) dans la saga, La Coupe de Feu parvient à remplir avec brio ses ambitions.
Tout commence sur une note de légèreté avec la Coupe du Monde de Quidditch à laquelle assistent les Weasley, Harry Potter et Hermione Granger et où l'on découvre un peu plus cet univers sportif largement évoqué dans la saga. Mais cet état d'esprit cède vite sa place à quelque chose de plus sombre. En effet, Harry va devoir affronter, au cours de cette nouvelle année à Poudlard, de nombreux évènement: il se met à faire d'étranges et réalistes cauchemars qui éveillent la souffrance de sa célèbre cicatrice; il se voit obligé de concourir dans le Tournoi des Trois Sorciers - compétition exceptionnellement réadaptée réunissant les trois écoles de sorcellerie les plus réputées au monde et se déroulant à Poudlard - dont les tâches à accomplir vont se révéler effrayantes et dangereuses; et, pour la première fois depuis quatre ans, son amitié avec son meilleur ami Ron va être mise à rudes épreuves...
 
Parler de mon ressenti envers ce roman en détails serait trop fastidieux, il y aurait tellement de points à aborder, d'autres à cacher; mais on peut dire que l'ensemble est incroyable et riche en nouveautés (on rencontre de nouveaux personnages, des créatures que l'on attendait de découvrir avec hâte, des univers inattendus...).
On s'intéresse plus en détails au sort réservé aux elfes de maisons, comme Dobby ou Winky, qu'Hermione va s'acharner à vouloir aider et affranchir sans grand succès, pendant qu'on entrevoient les prémices d'une jalousie (le revirement d'opinion de Ron envers Victor Krum est délicieux à lire).
Comme je le dis, il y a de nouveaux personnages, en grand nombre, qui ont une importance à des degrés différents: Ludo Verpey - Directeur du Département des Jeux et Sports Magiques - à l'enthousiasme bien trop développé pour être sincère; Rita Skeeter - exécrable journaliste - experte dans l'art de fouiner et de déformer les propos d'autrui, font par exemple partie de ces personnages que j'ai jugé irritables et dont je me serai bien passé, mais qui sont néanmoins nécessaires à l'intrigue. A contrario, on (re)découvre avec curiosité, suspicion ou optimisme, certaines autres personnes: le nouveau professeur de Défenses contre les Forces du Mal, Alastor Maugrey, dit Fol'Œil, qui impressionne et intrigue; les élèves (malheureusement caricaturés) des deux écoles étrangères (je trouve d'ailleurs vraiment dommage que le sujet de la sorcellerie à travers le monde ne soit pas mieux exploité dans la saga, mais cela aurait peut-être été trop lourd... Je ne sais pas.) - Beauxbâtons et Durmstrang - participant au Tournoi des Trois Sorciers; les deux frères de Ron (enfin !) que nous n'avions pas encore eus l'occasion de rencontrer; la réapparition de Sirius...
Mais l'abondance de ses nouveaux venus (pour certains) n'est rien comparé à cette ambiance oppressante et étrange que j'ai évoquée. On est plongé dans une atmosphère déconcertante, voguant entre le stress, le découragement, la tristesse, l'espoir, la peur... Et finalement, cela en fait une lecture éprouvante (dans le bon sens du terme) car l'on ressent ce que vit Harry, on est plongé dans l'histoire, c'est vraiment très intéressant. Le suspens est maîtrisé et l'attente du dénouement fait que l'on a les nerfs à fleur de peau...
Un quatrième tome captivant que j'ai beaucoup aimé !
 
 
(illustration: Alvaro Tapia)
 
 
 
Citations:
 
* Harry, PAPA A EU LES BILLETS. [...] Nous allons venir te chercher, que ça plaise ou non à tes Moldus. Il n'est pas question que tu manques la Coupe du Monde, mais papa et maman pensent que ce serait mieux de faire semblant de leur demander la permission d'abord. S'ils sont d'accord, renvoie-moi Coq avec ta réponse illico presto et on viendra te chercher à cinq heures de l'après-midi dimanche prochain. S'ils ne sont pas d'accord, renvoie-moi Coq illico presto et on viendra quand même te chercher à cinq heures de l'après-midi dimanche prochain.
 
* C'est à cause de gens comme toi, Ron, que des systèmes injustes et révoltants continuent d'exister, s'emporta Hermione, simplement parce qu'ils sont trop paresseux...
 
* C'était l'unique rayon de lumière dans un horizon qui ne lui avait jamais paru aussi sombre.
 
* Par un étrange phénomène, plus on redoute un évènement, plus le temps qui nous en sépare prend un malin plaisir à passer le plus rapidement possible, alors qu'on donnerait n'importe quoi pour qu'il ralentisse.
 
* - Je vous assure que je vais très bien, dit Harry.
Il se demanda pourquoi il s'obstinait à donner cette réponse à tout le monde et se demanda également s'il s'était jamais senti aussi mal.
 
* [...] au moins, on n'a pas de devoirs à faire. J'espère que le professeur Vector en a donné plein à Hermione. J'adore ne rien faire pendant qu'elle travaille...
 
 
 
Suzy Bess.
 


2 commentaires:

  1. Mon tome préféré donc. Pour les épreuves, parceque certaines scénes m'ont fait pleurer, et qu'on en découvre un maximum sur le monde des sorciers qu'on ne connaissait pas, et que tu cites dans l'article. Et comme tu le dis, dommage que les autres écoles ne soient pas plus exploité dans la saga mais je suis preneur pour des spin-off moi^^.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprend qu'il soit ton préféré même si, comme tu le sais, pour ma part, je penche plus pour le troisième tome. Mais "La Coupe de Feu" a de nombreux avantages niveau découverte de l'univers !
      Oh, ce serait génial, une avalanche de spin-off... ;) Au pire, il nous reste toujours la possibilité d'inventer nous-même (la contrainte étant que ce ne sera pas la patte de J.K. Rowling...) !

      Supprimer