jeudi 5 juillet 2018

Bride Stories, vol.1


Bride Stories,
volume 1
Titre original: "Otoyomegatari" (traduction: Histoire(s) d'une jeune mariée)
Mangaka: Kaoru Mori
Editeur: Ki-oon
Traduit par: Yohan Leclerc
Nombre de pages: 192

* Quatrième de Couverture *

La vie d'Amir, 20 ans, est bouleversée le jour où elle est envoyée dans le clan voisin pour y être mariée. Elle y rencontre Karluk, son futur époux... un garçon de huit ans son cadet ! Autre village, autres moeurs... La jeune fille, chasseuse accomplie, découvre une existence différente, entre l'aïeule acariâtre, une ribambelle d'enfants et Smith, l'explorateur anglais venu étudier leurs traditions. Mais avant même que le jeune couple ait eu le temps de se faire à sa nouvelle vie, le couperet tombe: pour conclure une alliance plus avantageuse avec un puissant voisin, le clan d'Amir décide de récupérer la jeune femme coûte que coûte...

Bride Stories est un manga d'exception dans lequel Kaoru Mori dépeint les petits riens du quotidien avec une justesse et un souci du détail rares. Avec pour toile de fond la route de la Soie, elle nous livre une fresque épique, humaine et tendre à la fois dont on ressort ému, mais le coeur gonflé d'énergie.
 
* Mon Avis *

! Coup de Coeur !

Quelle jolie découverte que celle de ce manga, c'est un petit coup de coeur pour moi !

Depuis que Amir, 20 ans, a été cédée par sa famille, les Hargal, au clan Eyhon afin qu'elle se marie au jeune héritier Karluk, 12 ans, elle apprend jour après jour sa nouvelle vie et les traditions de sa nouvelle famille. Loin d'être nostalgique, elle s'attache rapidement à son mari et aux autres membres bienveillants du clan. Mais un jour que le couple est absent, le frère d'Amir vient la réclamer aux Eyhon, souhaitant la marier plus avantageusement à un autre; tous refusent de la voir partir et chassent alors l'héritier des Hargal - qui ne semble pas résigné pour autant - avant de cacher l'évènement aux deux intéressés.

Je n'avais jamais entendu parler de ce manga avant qu'on me l'offre mais je suis vraiment ravie de le connaître désormais. Cette histoire est touchante et ses personnages, très attachants, dégagent beaucoup de tendresse. Plus qu'une simple romance aux accents particuliers, nous découvrons les traditions d'habitants de l'Asie centrale au XIXe siècle, comme le mariage entre clans pour assurer la paix et gagner des terres, ou le fait que certains nomades vivent d'élevage d'animaux avec lesquels ils font des transhumances, quand la famille que nous suivons de près s'est sédentarisée.
Kaoru Mori ne s'attarde pas beaucoup, dans ce tome principalement introductif,, sur les sentiments de l'héroïne concernant le mariage arrangé, mais bien que Karluk ne soit encore qu'un enfant (malgré sa maturité manifeste), on sent Amir en paix avec sa situation, elle l'accepte et s'épanouit même.
Le trait de la mangaka est superbe (d'une telle finesse !), les détails des costumes des personnages, des objets et autres paysages sont vraiment magnifiques, ce qui assure d'autant plus le plaisir de la lecture.

Je passe tout de suite au second volume en ayant hâte de voir l'évolution de l'intrigue, je pense que la suite de cette série va nous proposer d'intéressantes réflexions et découvertes.
 
* Parlons Couverture *

Cette représentation d'Amir, l'héroïne, en tenue de chasse, est un bel exemple des détails que Kaoru Mori apporte aux costumes. Le paysage de fond, couleur sable, s'accorde parfaitement avec le pourpre du premier plan. Et la jaquette cache également un style qui me plaît totalement. Que dire d'autre ? J'adore !




Suzy Bess.

  

2 commentaires:

  1. Tiens. ça me fait un peu penser au film "L'échange des princesses". Dans le sujet seulement, l'histoire n'est pas la même. Mais du coup ça me semble intéressant.

    RépondreSupprimer