mardi 17 novembre 2015

L'Infini + Un

 
 
L'Infini + Un
Auteure: Amy Harmon
Editeur: Robert Laffont - Collection R
Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par: Fabienne Vidallet
Nombre de pages: 432

Quatrième de Couverture

Alliés improbables, hors-la-loi malgré eux,
amoureux contre vents et marées,
ils défient le destin.

Bonnie Rae Shelby, superstar mondiale, a tout pour elle: l'argent, la beauté, la gloire et... l'envie d'en finir avec la vie.
Finn Clyde, lui, n'est rien et ne possède rien, à part son intelligence et son cynisme à toute épreuve. La seule chose qu'il demande: qu'on lui donne enfin sa chance.

Une main tendue et quelques coïncidences plus loin, et les voilà engagés dans un périple qui pourrait les transformer aussi bien que les anéantir.

Une romance addictive où il est question d'étoiles filantes, de cages plus ou moins dorées et de destinées forgées envers et contre tout.

Mon Avis

Voilà une bien jolie histoire d'amour.
C'est l'histoire d'une rébellion, de la révolte d'une jeune fille que l'on a utilisée, trop souvent. Qui est arrivée au point de non retour, complètement perdue, désespérée.
C'est l'histoire d'un jeune homme incompris, qui cherche seulement un moyen de s'en sortir, ou du moins qui tente de continuer à avancer dans cette vie, au petit bonheur la chance.
C'est l'histoire de la rencontre improbable entre Finn Clyde et Bonnie Rae Shelby.
Et comme celle de Bonnie Parker et Clyde Barrow, couple largement évoqué dans ce roman, cette histoire nous fascine. Leurs malheurs nous fascinent, leurs interrogations nous intriguent, leur amour nous submerge.
Instinctif, ce road trip empreint de tristesse et d'ironie nous entraîne dans le sillage de ses deux protagonistes à la recherche de réponses. Lesquelles ?
Quelle est leur place en ce monde ? par exemple.
A quoi ce qu'ils font sert-il ?
Pourquoi s'obstinent-ils tous les deux à continuer ?
Pour se trouver, peut-être.
En fait, c'est une drôle d'épopée que celle de ces jeunes en fuite. Car c'est une fuite. Mais que fuient-ils ?
Eux-mêmes, sans doute...
Bonnie et Finn pourraient "se rendre", clarifier la situation puisque les autorités, portées par les élucubrations des médias, croient à un enlèvement, mais les jeunes gens se sont inconsciemment donnés un but à atteindre, un palier à dépasser.
Chacun raconte son ressenti, à tour de rôle, de manière totalement aléatoire. On apprend à les connaître grâce à des flashbacks, procédé que j'ai énormément apprécié: ce n'est pas intrusif, ce n'est pas trop lourd, on découvre juste ce qui est nécessaire.

Dans cette fuite, cette folie, tout peut sembler burlesque et, avec du recul, on pourrait penser que tout va trop vite, que c'en est absurde, mais on lit leur histoire pas à pas, jour après jour, et du coup: on comprend. Alors même si les coïncidences sont énormes et que la malchance les suit comme leur ombre, j'ai aimé cette lecture pleine de philosophie, de musique et de mathématiques.
Ce roman réfléchi nous parle d'un amour poétique, incompréhensible - pour les personnages mêmes - et magnifique.



Citations:
 
* - C'est quoi ton type, Finn ? J'ai pas l'impression que tu en aies un.
- Je sais pas. Grande, mince, intelligente. Discrète. Bonne en maths, répondit Finn en haussant les épaules.
- Tu décris un double-décimètre, pas une fille.
 
* Les prisons sont de toutes tailles et de toutes formes. Certaines sont dorées tandis que d'autres ont des barreaux. Mais même en or, des chaînes restent des chaînes.
 
* - On est Bonnie et Clyde. Recherchés et mal aimés. Emprisonnés et acculés. On est perdus. On est seuls. On est un gros bordel. Un coup de feu dans la nuit. Deux personnes qui n'ont pas d'autre endroit où aller, personne d'autre et pourtant, ça me suffit !
 
* - Je crois que des châteaux nous attendent au paradis mais ce serait chouette que les gens agissent au lieu d'espérer.
- Agissent comment ? a demandé Finn.
- En faisant plus que rêver.
[...]
- Tu as dit que Minnie essayait de faire le bien avant de quitter ce monde. C'est ce que tu essaies de faire toi aussi ? Le bien avant de partir ?
[...]
- J'essaie juste de trouver ce qui est réel. Rêver de châteaux n'est pas une mauvaise chose en soi. Mais je pense qu'on peut faire davantage que subir la vie ou la rêver. J'ai l'impression que l'espoir est trop souvent la seule chose qui reste aux gens. Qu'on soit riches, pauvres, malades ou en bonne santé - on se noie dans nos rêves en espérant que quelqu'un les réalisera à notre place.
 
 
 
Suzy.
 


10 commentaires:

  1. Je vais bientôt recevoir le livre donc hâte de le lire ;)
    Merci pour ton avis !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah super, je lirai ta chronique alors, j'ai hâte de voir ce que tu vas en penser. ;)

      Supprimer
  2. Je trouve la couverture trés belle. Et j'avoue que ça me tente assez en fait. Le côté Bonnie & Clyde surement^^. J'y regarderais de plus prés si j'en ai l'occasion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu en as l'occasion, n'hésite pas ! ;)

      Supprimer
  3. J'adore les citations *0*. Il me tente beaucoup :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et encore, je n'ai pas mis toutes les citations que j'ai piochées dans le livre. ^^ Il te faudra le lire alors. ;)

      Supprimer
  4. Oh il m'a l'air bien sympa! J'adore les histoires de road-trip amoureux! Merci pour cet avis que je trouve très "poétique" :) Je le note dans ma pal :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu adores les road-trip amoureux, il faut absolument que tu le lises alors ! ;) Merci.

      Supprimer
  5. Une chose est sûre : tu sais donner envie ! ;)
    Je pense que c'est vraiment un livre qui pourrait me plaire, en plus je suis un peu en manque de romance , ces derniers temps je n'en lis pas beaucoup !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, merci pour le compliment ! J'aime bien donner envie aux gens de lire de nouvelles choses ! ^^
      Dans ce cas je te le conseille, c'est une romance mêlée d'action, je pense que tu pourrais aimer, effectivement. ;)

      Supprimer