dimanche 30 décembre 2018

The Promised Neverland, vol. 1


The Promised Neverland,
volume 1
Titre original: "Yakusoku No Neverland"
Scénario de: Kaiu Shirai
Dessin de: Posuka Demizu
Editeur: Kazé
Traduit du japonais par: Sylvain Chollet
Nombre de pages: 192

Je remercie la maison d'éditions Kazé ainsi que Babelio pour cette lecture,
lue dans le cadre d'une Masse Critique. 

* Quatrième de Couverture *

Emma, Norman et Ray coulent des jours heureux à l'orphelinat Grace Field House. Entourés de leurs petits frères et soeurs, ils s'épanouissent sous l'attention pleine de tendresse de "Maman", qu'ils considèrent comme leur véritable mère. Mais tout bascule le soir où ils découvrent l'abominable réalité qui se cache derrière la façade de leur vie paisible ! Ils doivent s'échapper, c'est une question de vie ou de mort !
 
* Mon Avis *

Wouah ! On a beaucoup entendu parler de cette série cette année et je m'attendais à l'apprécier, mais pas à être époustouflée à ce point !

Emma, Norman et Ray sont trois enfants de onze ans vivant dans un orphelinat coupé du monde, Grace Field House, parmi une trentaine d'autres pensionnaires plus jeunes et de tous âges. Malgré l'interdiction formelle de se rendre au portail de l'établissement ou de passer de l'autre côté de la barrière installée dans la forêt jouxtant l'orphelinat, ces enfants mènent une vie idyllique - entre jeux, tests d'intelligence et bons repas - aux côtés de celle qui les élève et qui se place en une "maman" particulièrement aimante. Quand la petite Conny, une fillette de 6 ans, quitte l'institution pour rejoindre sa nouvelle famille et oublie, au moment du départ, son lapin en peluche, Norman et Emma n'hésitent pas un instant à enfreindre le règlement pour se rendre au portail interdit afin de le lui rendre; mais ce qu'ils découvrent sur place dépasse l'entendement, si effroyable d'ailleurs qu'ils ne vont dès lors n'avoir plus qu'une idée en tête: se sauver de Grace Field House avec tous leurs "frères et soeurs" pour rester en vie. Un objectif conséquent qui mérite un plan des plus élaborés, alors qu'il ne leur reste que peu de temps avant le prochain départ...

Dire que je ne savais pas ce que me réservait ce manga serait un euphémisme... En vérité, même si j'aurais voulu ne serait-ce qu'imaginer les évènements pouvant se produire au cours de cette histoire, j'aurais été dans le tort. Une grande part de mystère entoure "The Promised Neverland"; même lorsqu'on connaît plus de détails, de nombreuses zones d'ombres persistent - et il me tarde d'ailleurs d'éclaircir tout ça lorsque je lirai les autres tomes. J'essaie d'ailleurs de rester discrète sur les éléments forts de l'intrigue car il me semble intéressant que chaque lecteur soit aussi surpris que je l'ai été: la révélation principale et tous les questionnements qui s'ensuivent sont déstabilisants, on est psychologiquement bousculé, mais c'est une sensation géniale à ressentir car on n'a pas du tout envie de repousser ce manga, au contraire: il est captivant et addictif. Les personnages y sont pour beaucoup dans cette volonté de continuer la lecture sans s'arrêter puisqu'ils sont très attachants; le trio de tête possède une intelligence hors du commun et l'on ressent l'envie de les accompagner dans leurs raisonnements, de les aider à trouver une solution, des stratégies...
L'association entre le scénariste et l'illustratrice fonctionne à merveille, le récit autant que les dessins fourmillent de détails pensés et le trait de Posuka Demizu me plaît beaucoup.

J'ai adoré ma lecture, l'intrigue est prenante et mystérieuse: à part l'orphelinat, l'on sait finalement peu de choses sur l'univers dans lequel évoluent les protagonistes, c'est passionnant de se poser les mêmes questions qu'eux !
N'hésitez pas à vous ruer sur cette pépite qui réserve bien des surprises et, un conseil: ne vous faites aucune idée sur ce que vous trouverez dans ces pages, vous feriez certainement fausse route...
 
* Parlons Couverture *

Cette couverture aux couleurs pétillantes ne laisse pas présager de ce qui nous attend. Absolument pas. Les enfants - ceux que l'on va principalement rencontrer dans ce tome - sont souriants, détendus, rêveurs au milieu du seul univers qu'ils aient jamais connu et qui les fait se sentir en sécurité... Un cocon. C'est agréable comme couverture, et invitant aussi - vous voyez tout comme moi la main tendue d'Emma qui nous enjoint de la suivre ?
Mais l'édition limitée que m'a envoyée la maison d'édition (je remercie une nouvelle fois Kazé, et Babelio grâce à qui cette lecture fut possible) propose une jaquette réversible ! Le verso propose, en effet, une version de la couverture par le talentueux Benjamin Lacombe et le résultat est sublime (comme toutes les illustrations de l'artiste).

Sous la jaquette, la couverture même du manga nous donne, cette fois, un indice de taille sur l'un de ses personnages... mais je vous conseille de n'y jeter un oeil qu'une fois votre lecture de ce tome terminée.




Suzy Bess.

  

2 commentaires:

  1. Il faudra que je m'y penche alors. J'en ai aussi entendu parler et comme je ne me suis pas fait spoiler, je pense que je ferais ça^^

    RépondreSupprimer