mardi 18 septembre 2018

L'Année du Loup-Garou


L'Année du Loup-Garou
Titre original: "Cycle of the Werewolf"
Auteur: Stephen King
Editeur: Albin Michel
Illustrations de: Berni Wrightson
Traduit de l'américain par: François Lasquin
Nombre de pages: 128

* Quatrième de Couverture *

Tout a commencé en janvier, une nuit de pleine lune...
Le premier hurlement fut celui d'un employé des chemins de fer quand il sentit les crocs lui déchirer la gorge. Depuis, chaque nuit de pleine lune, la petite bourgade de Tarkers Mills est en proie à l'horreur.
Qui sera le prochain ?
 
* Mon Avis *

Stephen King se lancerait-il dans les contes ? Cet ouvrage en a tout l'air, et c'est très agréable.

Tarkers Mills est une bourgade comme il en existe beaucoup d'autres; ses habitants y mènent une existence tout ce qu'il y a de plus banale, jusqu'à ce qu'un évènement effroyable se déclare: tous les mois, à chaque pleine lune, une personne meurt dans d'atroces conditions. Mais les citoyens sont longs à accepter l'évidence, à savoir qu'un loup-garou sévit dans leur ville, et lorsqu'ils en prennent enfin conscience, il est déjà presque trop tard.


Avec cette histoire, l'auteur change imperceptiblement de style pour des propos plus simples mais rapidement enchanteurs; vous voyez ces films ou un groupe de personnes se réunit autour d'un feu de camp à la nuit tombée pour se raconter toutes sortes d'histoires ? Je me suis immédiatement trouvée dans ce genre d'ambiance et me serais très bien vue narrer ce conte horrifique à d'autres. Ceci dit, la nouveauté (le changement de style, donc) est très légère - tellement d'ailleurs qu'on ne peut guère parler de nouveauté, en fait... -, car bien que ce livre soit le plus court que j'ai lu de l'écrivain, ce dernier parvient toujours, en quelques phrases, à établir une histoire détaillée, bien plus vaste qu'elle ne l'est en apparences. Stephen King est passé maître dans la construction de ses personnages en particulier, et il lui suffit ici encore de peu d'éléments, quelques mots parfois, pour nous présenter des caractères profonds.
Les illustrations de Berni Wrightson sont superbes et mettent merveilleusement en avant le personnage principal qu'est ce loup-garou dont les origines restent flous.

Séparé en douze parties pour les douze mois de l'année, ce livre se dévore vite et m'a beaucoup plu !
 
* Parlons Couverture *

Très classique, cette couverture nous présente un petit aperçu du loup-garou dont nous allons suivre les aventures nocturnes. Rien de bien fascinant, mais parfois le plus simple est le plus efficace !



Suzy Bess.

   

lundi 17 septembre 2018

PAL +6 et...


Pile A Lire +6...

... et une trouvaille qui s'ajoute à ma collection !

La semaine dernière, je suis allée faire un tour à une bourse aux livres (comme si j'en avais besoin, tiens ! ^^), et sous une chaleur infernale j'ai fait de jolies affaires. J'ai également reçu un livre commandé à l'une des ventes participatives de Tibert éditions que j'attendais avec impatience. :)


Achats

* Poésies, d'Arthur Rimbaud.
Résumé: Collégien trop précoces; adolescent trop pervers; poète trop différent; mystique trop incroyant ou incroyant trop mystique; aventurier trop cupide. Tout est démesure chez Rimbaud; rien n'y est indifférent. Le lecteur ne peut que s'y plonger tout entier. Son oeuvre est courte: elle peut, elle doit être lue d'un trait. On trouvera donc ici, comme il se doit, les Poésies, Une Saison en Enfer, les Illuminations.

Le poète n'était pas dans mes priorités d'achats, mais pour 20 centimes je ne pouvais pas passer à côté de ce livre.

* Le Rouge et le Noir, de Stendhal.
Résumé: Fils de charpentier, Julien Sorel est trop sensible et trop ambitieux pour suivre la carrière familiale dans la scierie d'une petite ville de province. En secret, il rêve d'une ascension similaire à celle de Napoléon Bonaparte. Julien trouve une place de précepteur dans la maison du maire, Monsieur de Rênal, et noue une relation interdite avec son épouse.

Cela fait de nombreuses années que je souhaite découvrir ce classique, je suis heureuse de l'avoir trouvé.

* Mémé dans les Orties, d'Aurélie Valognes.
Résumé: Ferdinand Brun, 83 ans, solitaire, bougon, acariâtre - certains diraient: seul, aigri, méchant -, s'ennuie à ne pas mourir. Son unique passe-temps ? Eviter une armada de voisines aux cheveux couleur pêche, lavande ou abricot. Son plus grand plaisir ? Rendre chèvre la concierge, Mme Suarez, qui joue les petits chefs dans la résidence. Mais lorsque sa chienne prend la poudre d'escampette, le vieil homme perd définitivement goût à la vie... jusqu'au jour où une fillette précoce et une mamie geek de 92 ans forcent littéralement sa porte, et son coeur.

J'entends beaucoup parler de cette auteure, tellement que j'en suis venue à vouloir lire ses oeuvres. J'ai hâte de lire celle-ci !

* Crime et Châtiment, de Fiodor Dostoïevski.
Résumé: Tel Napoléon qui n'hésita pas à ouvrir le feux sur une foule désarmée, Raskolnikov, qui admire le grand homme, se place au-dessus du commun des mortels. Les considérations théoriques qui le poussent à tuer une vieille usurière cohabitent en s'opposant dans l'esprit du héros et constituent l'essence même du roman. Pour Raskolnikov, le crime qu'il va commettre n'est que justice envers les hommes en général et les pauvres qui se sont fait abusés en particulier.

Dans ma liste des auteurs russes à découvrir, Dostoïevski figure en bonne place. Il me tarde de découvrir cette oeuvre.

* Belle du Seigneur, d'Albert Cohen.
Résumé: Ariane Dauble, jeune aristocrate protestante, a épousé Adrien Deume, un petit bourgeois étriqué qui travaille à la Société des Nations. Solal, juif séducteur, est le responsable hiérarchique d'Adrien Deume. A Genève, "déguisé en vieux juif... pauvre et laid", il s'introduit chez Ariane. La jeune femme est horrifiée. Solal enlève son déguisement et lui déclare, malgré son scepticisme quant à l'amour, sa passion. Ariane lui résiste. Puis Solal envoie Adrien Deume en mission à l'étranger pour trois mois, il revoie Ariane et à l'issue d'un immense discours sur la séduction, Ariane finit par lui céder. Ils vivent une intense passion et s'enfuient dans le sud de la France; Adrien, rentré de mission plus tôt que prévu, est effondré par le départ de son épouse.

J'ai une histoire particulière avec ce roman: de toute ma vie, il est le seul dont j'ai abandonné la lecture. Livre emprunté à la bibliothèque parmi d'autres, je n'ai pas eu le temps de le terminer et ne l'ai jamais repris par la suite. Je vais mettre fin à ce manquement ! ^^

* Mrs Dalloway, de Virginia Woolf.
Résumé: Le personnage central de ce récit est Clarissa Dalloway que l'on suit alors qu'elle s'affaire à préparer une réception chez elle le soir-même. De retour de chez le fleuriste, Clarissa se pose des questions sur le choix qu'elle a fait d'épouser Richard Dalloway au lieu de Peter Walsh. Parallèlement, un jeune ex-militaire, Septimus Warren Smith, qui souffre d'hallucinations et de schizophrénie depuis son retour du Front, va se défenestrer. Le médecin qui le suivait est parmi les invités de la soirée des Dalloways. Clarissa sera bouleversée par le récit de cette malheureuse tragédie.

Lorsque Tibert éditions a proposé une vente participative de ce roman illustré par la talentueuse Nathalie Novi, je n'ai pas hésité un instant. Je suis contente de l'avoir reçu, les goodies l'accompagnant sont aussi beaux que le livre.

*Jane Eyre, de Charlotte Brontë.
Et voilà donc le livre qui n'intègre pas la pile à lire puisque je l'ai déjà lu. Je l'aime tant que je n'ai pas pu résister à acheter cette jolie édition !



Voilà donc pour cette belle augmentation !


Suzy Bess.

 
   

dimanche 16 septembre 2018

Cinq Ami(e)s au Soleil


Cinq Ami(e)s au Soleil
Titre original: "Fünf Am Meer"
Auteure: Emma Sternberg
Editeur: Editions de l'Archipel
Traduit de l'allemand par: Jean-Marie Argelès et Laurence Richard
Nombre de pages: 394

Je remercie les éditions de l'Archipel pour cette lecture !

* Quatrième de Couverture *

Un amour perdu...

Quand Linn surprend son fiancé dans les bras d'une de ses amies, elle est désespérée. Au même moment, elle apprend que sa lointaine tante Dorothy lui lègue une maison dans l'Etat de New York.
Linn traverse aussitôt l'Atlantique pour découvrir, dans les Hamptons, la grande demeure au bord de la mer, pleine de charme et un rien délabrée, qui désormais lui appartient.
Surprise ! Elle est encore habitée par les colocataires de tante Dorothy, cinq seniors complices qui aiment la vie et savourent chaque moment.
 
... cinq ami(e)s trouvés !

Adoptée par cette communauté atypique, Linn se laisse charmer par leur philosophie et leur humour. Et reprend doucement goût à l'existence.
Elle qui était décidée à vendre la maison pour empocher l'héritage se prend à douter. D'autant que Ted, le fils d'une de ses nouvelles amies, ne la laisse pas indifférente...
  
* Mon Avis *

Emma Sternberg nous propose un récit sympathique pour lequel je n'ai pourtant pas ressenti grand chose...

Le jour même où elle découvre son petit-ami en train de la tromper, Linn est informée qu'elle a hérité d'une tante lointaine dont elle ignorait l'existence. Aussitôt, elle quitte l'Allemagne et s'envole pour les Etats-Unis. A sa grande stupeur, elle apprend sur place que son legs se trouve être une ancienne pension située dans les Hamptons; plus encore, un acheteur se propose déjà de l'acquérir pour 11 millions de dollars ! Mais tandis que Linn visite la maison, elle se rend compte qu'y vivent encore cinq personnes, de sympathiques retraités, anciens amis de sa tante, pour lesquels va rapidement se prendre d'affection la nouvelle venue. Se pose très vite un cas de conscience qui va ronger Linn, alors que d'autres découvertes sont sur le point de se faire jour.

Ce roman a beaucoup de choses pour plaire: un cadre agréable, des situations particulières, une flopée de personnages aux caractères variés... il est d'autant plus étonnant que je ne sois pas parvenue à me plonger dans son ambiance. Est-ce parce que je n'ai pas su cerner la personnalité de l'héroïne - et donc à l'apprécier - ou parce que ce n'était tout simplement pas le bon moment pour moi de lire ce livre ? Je ne saurai dire... Linn est pourtant une jeune femme touchante; à un tournant de sa vie, elle comprend s'être laissé aller dans le confort de son existence sans jamais s'être sérieusement penché sur ses véritables sentiments, elle va alors entamer une remise en question grâce aux évènements qui vont se présenter à elle. Mais il est vrai que le déclic m'a paru long à se produire, l'héroïne tergiversant tout au long du récit sur les choix à faire.
Reste que l'univers des années 50 évoqué au fil de certaines pages m'a donné très envie que le sujet sois étendu.

L'histoire met en scène plusieurs cas de conscience qu'il est intéressant de poser; le cadre agréable et certaines situations mises en place par l'auteure - dont la plume n'a rien à envier à d'autres - m'ont captivés, mais malheureusement pas assez pour que je sois pleinement embarquée. Ceci dit, le blocage venant clairement de moi, je ne doute pas un instant que ce roman trouvera son public et je conseille même sa lecture !
 
* Parlons Couverture *
 
Il n'y a pas à dire, cette couverture est superbe et invite au dépaysement. Les couleurs sont pétillantes et j'apprécie particulièrement le détails des feuilles et coquillages, à peine visibles, mis en reliefs grâce à un effet brillant.



Citation:

* - C'est miraculeux qu'un auteur réussisse à nous entraîner dans un si long voyage, alors que lui-même se trouve dans une simple chambre d'hôtel à Manhattan...
- Tu sais, petite, en fait, tout cela est dans nos têtes ! Il est tout aussi miraculeux qu'il suffise, pour nous donner faim, que quelqu'un parle avec passion de crêpes au sirop. Ou qu'on puisse être amoureux de quelqu'un vivant à l'autre bout du monde.



Suzy Bess.

dimanche 9 septembre 2018

PAL +8


Pile A Lire +8



Vive les vides-greniers !

J'adore flâner entre les stands des vides-greniers, pas vous ? J'ai trouvé de très bonnes affaires, notamment une offre "5 livres pour 1€", comment résister ? ^^

SP

* L'intelligence du Bonheur, de P. Z. Reizin.
Sortie le 26 septembre 2018
Résumé: Jen, ancienne journaliste, travaille pour une société développant des logiciels et passe ses journées à parler à "Aiden", une intelligence artificielle hypersophistiquée, afin de le rendre plus humain. Aiden se rend compte rapidement qu'il commence à ressentir comme de l'affection affluant dans ses circuits. Il calcule que Jen a besoin d'un homme dans sa vie pour être totalement heureuse et se glisse illégalement sur internet pour localiser le parfait candidat. Tom est divorcé et a quitté Londres où il était publicitaire pour devenir écrivain dans le Connecticut. Il adore sa nouvelle vie mais souhaiterait quelqu'un pour la partager. Tout va changer lorsque Tom et Jen vont recevoir un email d'un mystérieux ami commun les invitant à se rencontrer. Même s'ils vivent sur des continents séparés et alors qu'ils sont victimes d'une autre intelligence artificielle, cette fois malveillante, l'amour devrait se frayer un chemin... ou pas ?!

Je tiens à remercier Babelio pour cette Masse Critique, ainsi que les éditions Albin Michel pour l'envoi. Le résumé m'a tout de suite interpellé, me faisant penser au film "Her". J'ai donc hâte de découvrir ce que donne cette histoire.
 
Achats Vide-Greniers

* La Plage de la Mariée, de Clarisse Sabard.
Résumé: Zoé, 30 ans, est en pleine dispute avec sa conseillère Pôle Emploi lorsque sa vie bascule. L'hôpital l'appelle, ses parents viennent d'avoir un grave accident de moto. Son père est décédé sur le coup, sa mère est trop grièvement blessée pour espérer survivre, mais encore assez lucide pour parler. Celle-ci va révéler à Zoé qu'elle lui a menti depuis toujours: l'homme qui l'a élevée n'est pas son véritable père. Elle donne un seul indice à sa fille pour retrouver son père biologique: "La plage de la mariée". Zoé va rester quatre mois dans le déni, puis finit par craquer et se décide à partir à la recherche de la vérité. Elle atterrit en Bretagne et se fait embaucher dans une "cupcakerie" tenue par une ancienne psychologue franco-américaine, Alice. Dans ce salon de thé à l'américaine, plusieurs personnages se croisent et voient leur destins se mêler, tandis que Zoé part à la recherche de son père et tente de comprendre pourquoi sa mère lui a menti durant toutes ces années.

*****

* Les Roses de Somerset, de Leila Meacham.
Résumé: Howbutker, Texas, 1916. A la mort de son père, la jeune Mary Toliver hérite de la plantation de coton des Toliver, l'une des familles fondatrices de Howbutker. La jeune femme devra-t-elle sacrifier son amour pour Percy Warwick, magnat de l'exploitation forestière, pour faire vivre le sol de ses ancêtres ? Confrontés aux trahisons, aux secrets et au tragédies qui les entourent, renonceront-ils à ce qui aurait pu exister, non seulement pour eux, mais aussi pour les générations suivantes ?

*****

* Le Maître Chanteur, de Julie Garwood.
Résumé: Lady Gillian n'a pas le choix. Si elle veut sauver son oncle, retenu prisonnier par le félon Alford, il lui faut retrouver le trésor que convoite ce dernier et se rendre en Ecosse alors qu'une guerre sans merci oppose l'Angleterre aux Highlanders. Affronter les farouches habitants des Hautes Terres du Nord n'est pas une mince affaire. Pour eux, tout anglais est un ennemi potentiel, même s'il s'agit d'une femme ! Brodick, chef du clan Buchanan, admire pourtant le courage de Gillian et, peu à peu, s'enflamme pour ses yeux verts. Peu importe qu'elle soit anglaise, elle sera sienne. De son côté, Gillian est loin d'être insensible à la séduction de ce géant blond, mais elle a une mission à accomplir et personne ne pourra l'en empêcher !

***** 

* Les Aventures de Miss Alethea Darcy, d'Elizabeth Aston.
Résumé: Alethea, fille de Mr et Mrs Darcy, a fait un mariage désastreux avec un homme dont les manières charmantes dissimulent une nature exécrable. Faisant fi de toute prudence, elle fuit le domicile conjugal, déguisée en homme. Accompagnée seulement de Figgins, son admirable servante, elle se met en route pour Venise dans l'espoir de trouver refuge chez sa soeur, Camilla. En chemin, elle rencontre Titus Manningtree, parti sur les traces d'un tableau du Titien dérobé à son père. Mais une série d'évènements, toujours spectaculaires et parfois dangereux, menace de déjouer leurs plans.

*****

* L'Enfant du Titanic, de Leah Fleming.
Résumé: 15 avril 1912. Dans l'horreur du naufrage, deux femmes qui n'auraient jamais dû se rencontrer voient leurs destins liés à jamais. Sauvées in-extremis, May et son bébé trouvent chaleur et réconfort dans les bras de Celeste. Une amitié est née, qui se renforce au fil du temps. Mais alors que survivre a donné à Celeste courage et goût de la liberté, May semble n'avoir jamais surmonté le drame. Un lourd secret qu'elle porte depuis le soir du naufrage pèse sur sa conscience...

*****

* Justine, ou les Malheurs de la Vertu, du Marquis de Sade.
Résumé: La vertueuse Justine fait la confidence de ses malheurs et demeure jusque dans les plus scabreux détails l'incarnation de la vertu.

*****

* L'Ange de Whitechapel, de Jennifer Donnelly.
Résumé: Londres, 1900. Son diplôme de médecin en poche, India Selwyn Jones, une riche héritière, décide de renoncer au confort et aux honneurs dus à son rang pour se consacrer aux plus miséreux. Idéaliste et déterminée, elle commence à exercer dans le quartier populaire de Whitechapel et se heurte sans tarder aux pratiques réactionnaires de son supérieur. Ce qui n'entame en rien sa volonté de tout mettre en oeuvre pour soulager au mieux la misère qui l'environne. C'est dans ce faubourg, le plus mal famé de la ville, qu'elle va sauver la vie de Sid Malone, un célèbre et ténébreux gangster, dont le charme trouble ne la laisse pas insensible. D'autant qu'il est tout l'opposé de son fiancé, Freddie Lytton, un politicien perfide et ambitieux, qui n'a qu'une idée en tête: épouser Indie pour toucher sa dot et en faire une femme au foyer. Mais India a une vocation, la médecine, et de grands projets, fonder des dispensaires gratuits, en Angleterre et ailleurs, dans le vaste empire colonial et, pourquoi pas, dans le Nouveau Monde. Prête à tout pour y parvenir, elle va se lancer à corps perdu dans ce grand voyage, semé d'embûches et de drames...



 Petit instant coulisses: ou quand des chatons que tu as gentiment recueillis en attendant de leur trouver une famille t'empêchent de travailler... ^^ J'en fais de futurs chats à livres.


Voilà pour ces satisfaisantes nouveautés de ma pal, je suis ravie !


 Suzy Bess.

  

samedi 8 septembre 2018

Bilan Août 2018


Bilan du mois d'Août 2018

Bonjour les Nomades !

Le mois de septembre est déjà avancé, il est donc grand temps de faire le bilan de mes lectures du mois d'août ! Et je suis contente, j'ai lu plus que je ne l'escomptais: 11 titres en tout.

 
* Mes Lectures *

* Les Lumières d'Assam, de Janet MacLeod Trotter.
Voici le titre sorti de ma Book Jar en juillet - et que je n'ai pas lu en juillet donc. ^^ J'ai beaucoup aimé être surprise par cette lecture captivante.

* Ophelia, d'Ophélie Curado.


Ce récit mystérieux et son ambiance m'ont beaucoup plu.

* Victoria Hall, volume 2, de Lhattie Haniel.
Une suite tout en douceur, quel plaisir !

* Peter Pan, de James Matthew Barrie.
Relecture à voix haute de ce roman que j'adore, c'est très agréable de le redécouvrir de cette manière.

* Pas Celle que tu Crois, de Mhairi McFarlane.
Tirage du mois dans ma Book Jar, j'ai frôlé le coup de coeur avec cette comédie romantique qui sonde des sujets de fond intéressants !

* La Fiancée de Lammermoor, de Walter Scott.
Ravie d'avoir enfin découvert la plume de Walter Scott avec ce roman aux accents shakespeariens.

* Christine, de Stephen King.
Excellente lecture que celle-ci, captivante de bout en bout !

* Dix Petits Nègres, d'Agatha Christie.
Lecture à voix haute de ce roman angoissant même si la surprise n'était pas là pour moi, puisque j'avais malheureusement déjà vu une adaptation de l'histoire.

* La Maison de la Falaise, d'Audrey Perri.
Roman sur deux époques très prenant, je suis définitivement conquise par la plume d'Audrey Perri !

* Les Contes de Beedle le Barde, de J.K. Rowling.
Et une nouvelle relecture de ce livre à voix haute, ces contes sont vraiment passionnants !

* Cymbeline, de William Shakespeare.
Je termine le mois avec une lecture géniale, j'ai adoré cette pièce du dramaturge !

 
* Evolution de ma PAL *

Bon, je renonce. Je n'en suis pas triste, hein, je ne vais plus m'affoler à l'idée que ma pile à lire augmente. Voilà, 11 réceptions et une pal qui stagne dans la centaine de titres... ça me fera du choix !

Achats: "Autre-Monde, tomes 2, 3 & 6", de Maxime Chattam.
 
Prêts: "L'Année du Loup-Garou" et "Simetierre", de Stephen King.
 
Cadeaux: "Jane Austen à Scargrave Manor", de Stéphanie Barron; et "L'Immeuble d'en Face, volumes 1, 2 & 3" de Vanyda.
 
SP: "La Fiancée de Lammermoor", de Walter Scott, lu dans le mois; et "Cinq Ami(e)s au Soleil", d'Emma Sternberg, envoyés par les éditions de l'Archipel.

  
* Quoi d'autre ? *

Le moral n'était pas au beau fixe le mois dernier... mais heureusement ça va beaucoup mieux !
La mauvaise nouvelle, c'est que fin juillet je me suis ouverte la main (une mer agitée, une vague plus puissante que je ne le pensais, des rochers bien coupants recouverts de coquillages tout aussi coupants... je ne vous fais pas un dessin ! ^^). La main gauche. Et je suis gauchère. Moi qui était inspirée pour écrire, je n'ai pas pu continuer et, le temps que je me remette, mon inspiration était partie en vacances.
La bonne nouvelle, c'est que j'ai pu reprendre le sport, mes jambes s'étant enfin remises de mon accident de la fin juin.

Epanchements terminés, voici maintenant les films que j'ai vus: "Cujo", "Maman", "Les Souvenirs", "Agents Très Spéciaux - Code U.N.C.L.E", "Shaun le Mouton", "Sahara" (dessin-animé), et un documentaire ultra sympathique "Au Coeur de l'Animation Aardman".

Et les films que j'ai revus: "The Dark Knight Rises", "L'Histoire Sans Fin", "E.T. l'Extra-terrestre", et "Harry Potter et les Reliques de la Mort, partie 1".

Maintenant, voici l'extra-nouvelle du mois: je me suis achetées deux bibliothèques ! Ca m'a fait un bien fou, je n'avais vraiment plus de place et là... je respire enfin ! Très contente donc.


Et vous, des choses à confier ?

Je vous souhaite un très bon mois de septembre et de merveilleuses découvertes littéraires !



Suzy Bess.

  

vendredi 7 septembre 2018

PAL +3


Pile A Lire +3



Bonsoir les Nomades !

Je fais exceptionnellement un *PAL +...* ce soir car il s'agit de mes derniers livres reçus en août.


* L'Immeuble d'en Face, volumes 1, 2 & 3, de Vanyda.
Résumé: Au 1er étage de l'immeuble d'en face réside une mère célibataire et enceinte. Au second, un couple entre deux âges. Et au troisième, un couple de jeunes amoureux, Claire et Louis. Un immeuble comme tant d'autres avec ses croisements dans l'escalier, sa solidarité et ses petites histoires, amoureuses ou douloureuses.

On m'a donné ces trois bandes-dessinées, je suis curieuse de les découvrir.



Suzy Bess.